ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 1 - Examens et premier mariage - Brouillons, vol 1, folio 42
 
  25.
      lorsque                          après
Ce ne fut que quatre mois plus tard que Mr. Bovary
                       fines habiles dont il ne s´aperçut pas
par des transitions habil infinies, habilement conduites
                                          eut à peu près
par sa femme, apprit parvint à découvrir/vert découvert
              mais                                     déjà
la vérité il comme le fait était passé depuis longtemps
                                 elle était déjà vieille déjà
il ne s´empor  il l´accepta, il ne s´emporta pas il
l´accepta sans trop de colère. il selon lui, il y avait
là dessous quelque histoire de femme sans doute &
il n´était pas fâché au fonds que son fils fût un
            &
gaillard. il reconnaissait là son sang - pouvait-il
                d´ailleurs
supposer qu´un homme issu de lui fût un sot.
Il se prit au sérieux tout
se            
à fait  disant que sa
vie de garçon était
passée que ses parens
 n´étaient pas riches
qu´il lui fallait pens songer
à son avenir. avoir
un métier, gagner de l´argent
                                 se remit dans
                   Charles s´était remis au travail avec un
                                  il se prit au sérieux - quitta ses habitudes
entêtement de bélier. il se dit qu´il ét à lui même qu´il
                                                   qu´il fallait quitter la
était temps de songer à l´avenir, de se faire une
vie de garçon          pr
position, un métier, de gagner de l´argent, que ses
parens n´étaient pas riches - qu´il fallait à tout prix
       se faire
avoir une position, un métier, gagner de l´argent
et vite. Son esprit laissé en jachères pendant 18
                            ne fût-ce que par
dix-huit mois et assoupli par à comprendre
                                                  son
plus de se trouva plus frais. Le régime tonique
                          de   de kirsch &
qu´il avait suivi, bière,  café, liqueurs for l´ayant
                  solide
rendu plus raide de nerfs, il fut capable d´efforts
                                  prépara
& piocha raide et ne discont sans discontinuer
de toute l´année prépara les matières de son
examen, dont il apprit par coeur d´avance toutes
                  aussi  - il                               satisfait
les questions. il fut reçu avec un très bien sur
sa note                                        un diplôme avec
                                                            un gd cachet
donc                              
on était récompensé de tous les sacrifices qu´on avait
faits pour lui
                                                   il avait un titre. un
        reçu ! il était                        diplôme avec un
il était donc métier! médecin - il pouvait exercer
il allait all avoir des malades ! on le respecterait
on le considérerait ; - on l´appelerait peut être
dans des châteaux ! Ce ce fut un beau jour
                                      toute la maison fut en
pr lui & pr sa mère aussi. Il y  eut grande joie
se mit en joie
à la maison on donna un grand dîner
mais où irait-il exercer ses talens ? - à tostes -
                            en avait fait
Ce fut Me Bovary qui fit le choix -
depuis un an, elle guêtait la mort du
                        du vieux
vieillard d´un vieux bon homme qui y
                                    exerçait la médecine
 
[Transcription de María Marta Escalante]