ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 2 : Charles appelé aux Bertaux - Brouillons, vol. 1, folio 47
 
  28.
  se promenant dans son jardin /. l'odeur chaude des
cataplasmes se mêlait dans sa tête à la verte odeur
de la rosée. il entendait rouler sur leur tringue les
         de fer
anneaux des lits des malades et sa femme dormir.
à ses côtés....
près de lui, /
                   {{/ le tout flottant l'un dans l'autre ; oscillant
d'accord, / ne faisant qu'un, avec quelque chose de
persistant qui se débattait au fonds de sa conscience
pr remonter à la surface, - & voir le jour /. . .
dans un effort pareil à celui des ses lourdes paupières
de ses yeux qui se refermaient toujours /}}
s'arrêtant à l'embarquement
des p/trois routes le
réveilla tout à coup
alors il ôta le foulard
& m et pr savoir où
il était regarda

                       Bonneval
à la Croix de Bonneville le son cheval
              hésitant entre les quatre chemins
s'arrêta. hésitant la suspension brusque du mouvement
                        il se                                           ayant
monotone qui - le réveilla tout à coup. - et étant son
foulard qui lui entourait les joues et dont la chaleur
le disposait au sommeil, il regarda tout autour.
                                                         autour de lui
se demanda où était, & regarda tout à l'entour
pr savoir où il était
                      était toute s'étendait à perte de vue
                                                           à des distances éloignées

la campagne plate çà les bouquets d'arbres
qui                             
confondant à l'horizon la/le
couleur ton morne de ses
limites terrains
entre le ton de la terre & la
couleur pâle du ciel pâle.
confond sur bien vite*
qui confondait à ses horizons
à l'h
sa couleur unie dans le
ton morne du ciel
                 marquaient à de longs intervalles
des fermes faisaient des taches d'un violet pâle sur
cette                                marques
la surface grise, il reconnut au loin le clocher
 de St Victor - il s'était égaré d'une gde lieue
sans le savoir. - prenant par la route d'Auffay il rebroussa
                gd trot
chemin au galop - & son cheval sentant un terrain
plus sec, & content de n'avoir plus de lourde terre
à remuer.... sur la route plus dure -
                              il passa par des villages endormis
 
  la campagne plate allait à perte de vue - les bouquets d'arbres
                                seuls
des fermes, faisaient à intervalles éloignées, des marques d'un
                                          gde      plate  monotone
violet pâle noir sur cette surface grise étendue qui,
                                           des pla champs labourés
                                                                    grise 
confondait à l'horizon sa gde couleur unie avec
                                                                 égale
                                                         grise de leurs terrains
dans le ton morne du ciel
 
[Transcription de Nora Őszi]