ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, 1 : L'entrée de Charles au collège - Brouillons, vol. 1, folio 4
 
Madame Bovary
I.
 


de
Rouen
Une heure et demie venaient de sonner à l'horloge du collège
                                                                 des moyens
quand le Proviseur entra dans l'étude suivi d'un nouveau
habillé en bourgeois et d'un garçon de classe qui portait
un gd pupitre. - ceux qui dormaient se réveillèrent en sursaut.
comme toujours ainsi que d'usage
il y eut comme toujours branle-bas subit de dictionnaires
ouverts, de cahiers remués, de livres atteints, de plumes
                                                          chacun
qui grincèrent sur le papier et tout le monde se leva
comme surpris dans son travail.
                 le Proviseur nous fit signe de nous rasseoir et se
                                                            Mr Roger
tournant vers le maître d'études  "Mr Roger, lui dit-il, à
                 "Mr Roger
demi-voix. Voici un élève que je vous recommande. il entre
en cinquième. si son travail et sa conduite sont méritoires
il passera dans l'étude des/les gds où l'appelle son âge." - resté
                                                                               derrière
jusque là dans l'angle, à demi caché entre la chaire et la
porte entrebaâilée si bien que beaucoup d'entre nous ne le
voyaient pas encore le nouveau était un gars de la campagne
tout            
  fort             
l'air raisonnable & embarrassé
les longs poils fins
.
                             à peu près environ en effet         en effet
* 0 ä'une quinzaine d'années pour le moins et plus haut de
          en effet               environ environ
taille qu'aucun de nous tous. il avait les chevaux coupés droit
sur le front comme un chantre de village. - les longs poils
& fournis                      ses joues
clairs qui veloutaient sa figure comme une moississure
blonde,
                            vif 
tamisaient/sant l'éclat vif de ses
               rosées                       
pommettes roses  et estompaient
d'un                              
de leur duvet incolore toute
cette                         
sa cette figure tranquille
                                    aux mâchoires
               {{ réguliers aux m sur les joues, et qui plus abondans
sur à la lèvre supérieure lui donnaient presque l'air d'un
                       dans.[illis].                  vif    de son teint rubis
homme tamisait quelque peu l'éclat rubi de ses couleurs
tamisait qque peu                  [illis.] de ses pommettes
assouplissaient à l'oeil le rouge et estompaient d'un ton
........[illis]........
roses blond *de cette figure tranquille.

rosées et estompaient de leur duvet toute cette figure tranquille}}
quoiqu'il ne fût
pas large des épaules
         vert
de drap noir à
son habit veste  à
         noirs            
boutons verts devait le
gêner aux emmanchures
{{                                               teinte
il n'était ni blond ni brun mais d'une couleur
                                               et l'ensemble de
indécise qui tenait le milieu - toute sa tête d'un même
      semblait
ton était couleur de poussière sans sourcils plus foncés
        ses
ses sans jeter dans éclat du regard, semblait couleur
                   il se tenait debout
de poussière.     la casquette à la main et les yeux
             quoiqu'étroit qu'il ne fût pas large
baissés/ - large des épaules carrées* toutes droites
son habit-veste de drap vert à boutons
noirs devait le gêner }}
 
[Transcription de Caroline d'Atabekian]