ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 1 : Étude de médecine de Charles (2), brouillons, vol. 1, folio 17v
 
                                  16/19                   13.
et souvent sa tête
ballotante
sa tête allourdie allait souvent
souvent 
pousser la mèche de
ses     
son bonnet/s de coton
la flamme de
à la chandelle qui
continuait à brûler
brûlait seule
 
                       tard dans la nuit                passé dix
Mais
il ne pouvait trav veiller - une fois neuf dix heures
                        venues*
il s'endorm & souvent il s'endormait - & souvent
au gd scandale de sa mère qui criait quand il renvoyait
son linge sale,  il brûlait les mèches de bonnet de coton
se brûlait à la flamme de la chandelle qui s'allongeait
et & coulait toute seule & coulait en coulant sur
le flambeau - de la chandelle qui brûlait
                          un
en coulant sur le flambeau - en laissant
                 le
couler son le suif le long de son flambeau
Quand il était                 comme au collège
          Couché dans son lit - il se ratatinait
entre
dans ses draps en pensant à sa mère - à la maison
où il faisait chaud,  où les bûches brûlaient
à cette heure
maintenant br flambant dans la cuisine - derrière
la marmite pleine - sous la crémaillère au dents
                   on     dans
de suie. - c'était l'hiver - c'était la fête
c'était                 c'était
bientôt Noël bientôt,  ou la fête des Rois avec le gd
gâteau & la longue tablée - n'y pr que n'y
était-il encore - Ah ! comme il regrettait dans
la solitude sa pauvre petite chambre
froide,  les longues veillées de la campagne
quand la terre des routes est dure le soir
                            & qu'on écoute
sous les sabots,  qu'on raconte des histoires        
au bruit des rouets qui tournent - &qu'il
fait chaud dans les étables ! - il - il était
                           dans ce temps-là
bien plus heureux autrefois - ilattrapait des
                                              à la saison où
surmulots dans la grange - il travaillait au
        quand on brassait,  il retournait/ant
au pressoir,  et avec une pelle de bois retournait,
sur la faisselle,  le marc des pommes pilées.
           {{ Mais c' & quand il y était
                   qu'il y resté qq temps
retourné à son pays,  qu'il en était revenu -
(transition pr les soirs d'été) il était bien plus
triste encore il avait s'était retrempé dans la
paysannerie }}
 
[Transcription Pascale Prioleaud]