ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
II, chap.1 : Présentation de Homais - Brouillons, vol.1, folio 18v
 
  149
  appeler Polyte pr qu'il remise - dire que depuis
         Mr Homais
le matin ils ont peut-être fait quinze parties / ces
                   là
deux hommes / et bu trois pots de cidre -
                               explication - liberté des ouvriers de
                                                       ville à la campagne -
- oui je les ai vu sortir du Café Français
- Comment du Café Français ! » c'était le rival » -
  bon - bon ! Ah tu vas au Café Français toi je
  te soignerai - et puis qu'ils viennent ici
  c'est parce qu'on ne paie pas les parties.
                                                       le c
            - de là conseils d'Homais
                             ---
  Ces deux hommes les alternés* dont parlait la Vve
               garçons                                     la veille
Lefrançois étaient les gens qui avaient apporté à
                                                   dès la veille
Yonville le mobilier du médecin - Débarrassés de
                                       après
      besogne, c'est à dire avoir jeté  qu'on
leur boîte, chaises & commodes* qu'ils avaient jeté
un peu au hasard dans la cour, attendant le soir
étaient venus mettre leur
voiture au Lion d'or
                   ils                  passé leur redingotte
pr être payés avaient retiré leur blouse et en
et s'étaient mis dans le pays à faire toute sorte d'embarras
avaient commencé par passer en revue le pays
se faisant valoir, faisant
- visitant l'un après
l'autre tous les bouchons & cabarets regardant les
- pays de Sauvage, d'Esquimaux
  demandent un interprète
          traitant le paysans de brutes - affectant de gds airs -
                          campagnards
  prenant la taille filles en face faisant beaucoup d'embarras - à les
et de rustiques  affectant
  de mépris
des gds airs & faisant
les citadins
       2                 1
entendre leur maître était à la tête d'un établissement
considérable. ils port il avait douze commis
des aff. considérables
     faisaient                                         jusque*
ils portaient qqfois des déménagemens en Italie
                                                      Mais
en Angleterre, dans les Pays-Bas - Yonville les
divertissait              jamais ils
amusait beaucoup, comment pouvait-on vivre
                                 et comme
dans un pays pareil - ils avaient trouvé
                                                                            bon
alternativement
ils allaient de quart en quart d'heure
prendre des petits verres à l'un
d'excellente eau-de-vie au Café Français, et d'admir cidre
                                      selon que de quart d'h. en 1/4 d'h
doux au Lion d'or - aussi de temps à autres  en quart
                                prendre des petits verres à l'un
d'heure  ils allaient pr de l'eau-de-vie au Café Fr.
                 ensuite             doux
& revenaient boire du cidre au Lion d'or
                  dans l'autre entonner des cruchons
                                                             dans l'autre
 
[Transcription de Jean-Louis Rousse]