ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I. chap. 1 : Études au collège — Brouillons, vol. 1, folio 22
 
 
resplendir
  en                   
luire dans des magnificences
Je ne sais
inexplicables un gd soleil de
liberté avec des rayonnemens
          avec               d'amour
luire dans des magnificences
inexplicables
 
                                   il                     enfin

                                  & ne voyait pas comme nous
Il ne rêvait pas Paris. il ne voyait pas comme
                                    luire au bout  derrière
tous les écoliers du monde, à la fin
de sa 17e année
ainsi        bout
tel qu'au fonds d'une avenue funèbre dont chaque
classe est un cyprès [illis.] luire fixe, lumineux, certain
luire  Je ne sais quel          avec des
un gd soleil de liberté à rayonnemens d'amour
                             jaune
Jamais                jaune  du
Jamais à la lueur jaune d'un quinquet qui file, en
                  assis   
          assis  sur/dans son lit, tête baissée       jamais il n'a

- en chemise, tête baissée le dos le dos courbé, il n'a dans
                                  les/la /tête baissée /
son lit passé les longues heures des nuits d'hiver à
tourner d'un doigt rapide les pages grasses de quelque
          à dévorer          [illis.]           qq gras roman*
à dévorer immobile qque gras gr roman d'un cabinet de lecture qui vous ravageait
le coeur - Mélancolie des dortoirs de mon collège, il ne
                                             au travail
t'a pas connue - lent à faire ses devoirs, il employait
il écrivait
le soir de chaque jeudi
il écrivait (en s'appliquant
une longue lettre à sa mère
avec de l'encre rouge et
trois cachets pains à cacheter
                            après cela
ne sachant que faire ensuite
il repassait un peu ses cahiers
tout son temps à l'étude à bien faire son devoir.
                             son devoir
Quand il avait fini avant l'heure - il s'endormait
                                                         la table
avant l'heure, il restait le coude sur son pupitre
à penser à son pays - à l'étude du soir, le
tous les le jeudis/i soirs
Dimanche et après la promenade il écrivait
                                                           de couleur
à sa mère une longue lettre sur papier vert avec
                             ensuite il ne sachant que faire il
de l'encre rouge - puis repassait ses cahiers
                       bien
d'histoire - ou lisait presqu'en dormant
un vieux volume dépareillé d'Anacharsis qui
                                    en
traînait dans l'étude / aux promenades il
causait il vécut isolé avec le domestique - qui
était de la campagne comme lui /
                                           meilleur        que bien d'autres
                 {{ Donc qque bon camarade il vécut
donc                        de la classe    trop
ainsi isolé. les forts le méprisant comme un
crétin, les faibles comme dernier, les bons
premiers le regardant comme au-dessus d'eux
les, les garnemens et le rebut ne se souci
voulant pas l'admettre comme -}}
                il était trop médiocre pr les garçons
pr les garçons d'esprit
 
[Transcription de Raphaëlle Pache]