ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
III, chap. 6 : Emma se détache de Léon - Brouillons, vol. 6, folio 50
 
                                                                                               426
  Un jour qu'ils s'étaient séparés de bonne heure, et qu'elle s'en
revenait par les boulevard elle aperçut les murs de son couvent.
tout en haut au  dern  étage  qui.c' était
un rideau du dortoir qui tremble au vent près de
ils n'étaient pas changés. briques rouges. fenêtres. elle
alors oppressée de                                   c'étaient ces mêmes
    tant de pensée qu'elle     paix du boulevard
reconnut. s'assit sur un banc les feuilles comme autrefois
         aux fenêtres de son étude   sous les gds arbres
                                                             le matin au
ce même bruissement quand, et le chant des oiseaux. quand
                              pupitre un long jour calme      dans ce temps-là. keepsakes
bouffée, sentiment de fraîcheur d'été. que de rêves, que de projets.
                                                                                                        - - -
comme elle enviait l'amour, ces battement de coeur... elle les
           et en quantité les uns par-dessus les autres   sentiments
       
    tout cela    et rien de bon - elle examina ces souvenirs
avait eus prtant! rien de bon /- toute la série repasse
son mari, le Vicomte, Rodolphe, Lagardy, Léon qui
                                    les retournant dans son
lui semblait loin./ fouillant tous ces souvenirs, comme
                                                                                        dans sa main
on s'amuse, assis au bord des flots, à remuer des coquilles
brisées. ils avaient été eu leur jour. ils avaient été beaux,
entiers, une vie intrinsèque y palpitait, une perle, chatoyants
de reflets, nacrés, purs - et s'accumulant s'étaient détruits.
& il lui semblait que le sol de son coeur n'était fait que
     leurs débris                             au fond d'elle-même com
de cela, et qu'elle entendait sur sa pensée*, un battement
                            elle se rappela                             pulsation
qui les retournait.    C'était l'ennui. l'immense ennui qui
ψ un tableau à chaque 
& Léon. quelle décadence 
quelle dégringolade.
 qu'avait-il fait? mais rien/non 
rien. elle n'était pas heureuse
prtant
    Elle se rappela les Bertaux. son mari. Rodol. Lagardy. Léon ψ quelle
                                                    pourquoi                                dégringolade
les broyait comme une marée. était-ce de sa faute.
                                                                                & prquoi ne
                                                                     l'avait-elle jamais été
que n'avait-elle pas fait. n'avait-elle pas assez résisté
cherché?  Comment plus aimer ? d'où venait cette conjuration
                                          décadence jusqu'à
contre elle. il n'y avait donc rien de bon. Léon! - mais
                                                prquoi cette conjuration contre elle
il en valait bien un autre. il n'y avait donc pas
                                                             ah! si prtant idéal de l'être
                                                                                                 énergique
un homme.  rien ne valait la peine. où ça se
                impossibilité                                             fort & beau
X il  devait se trouver un
idéal
homme qque part. mais où?
trouvait-il. [son coeur comme une papillon, et
se brûlait de plus en plus à la flamme, s'empêtrait
aux suifs
.] rage, envie de saisir, portant là la
                                            ses    quand elle releva la tête un râle tressaille
frénésie de/d'habitude de sens. - quatre heures au couvent.
ne peut se passer d'amour, & prtant l'amour insuffisant. impasse
que quatre heures. il lui semblait qu'il y avait un
                & qu'elle avait revécu toute sa vie
seul. siècle. un infini de passions peut être condensé dans
           minute                                     se résume par
une multitude comme tout un peuple dans un mot
 
[Transcription de Hisaki Sawasaki]