ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
II, chap. 6 : Emma arrive à l'église - Brouillons, vol. 2, folio 260v
 
  230
  elle se rappela les gds chandeliers d'argent, qui dépassaient
            sur l'autel les longs               pleins de fleurs
les bouquets de roses, dans les vases de porcelaine blanche
                              et le
où se reflétait l'or du tabernacle à colonnettes -
  {{ et la petite       où il faisait bon
& la petite chapelle / Ah ,comme il faisait bon

quand le soir, après le souper, pr le Salut, on marchait
sur les tapis du choeur, tandis que la mousseline de
l'autel faisait trembler, au vent venant du corridor
par la porte entr'ouverte, son large bavolet / }} -
                                                                                               elle
                   comme autrefois, être [illis.] de sa
aurait voulu encore être assise penchée sur les bancs
                                  compagnes être encore perdue
                               longue                                            marquaient
confondue dans la ligne des voiles blancs que s'/relevaient
de noir çà et là            raides                           toutes
les capuchons noirs des bonnes soeurs penchées sur leur
                                                               inclinées
                                             et souvent*   
prie-Dieu. - après l'é/Élévation, quand elle relevait la
                    tout au fond ...[illis.]..  par sa le [illis.]/ le doux
tête, elle voyait au-dessus du maître autel le visage de la
Vierge, parmi les tourbillons légers de l'encens qui montait
                                            de sa jeunesse où
                  quel temps heureux quand
Ah! temps heur. Pourquoi donc était-il passé, ce
alors
alors
attendrissement
 saisit
&* une tendresse la prit
elle se sentai/it /faible/
douce
douce, et toute abandonnée
 duvet
comme une plume de
d'oiseau
colombe qui tournoie
dans la tempête 
                                   Ah               enfermé dans la Foi
temps heureux, où /
son coeur était calme comme
                                  de leur v. d'al     alors     pur
l'eau des Bénitiers, et ne reflétait comme eux que
                       dans le v. d'al
les arabesques vitraux, avec la tranquille élévation
                         divines    & alors
des espérances célestes. - son amour amour
amour perdu détresse immense          peut      secourir
inutile
et que Dieu seul pouvait prendre. elle sentit
am. perdu
amour perdue
     où
  {{le besoin d'épancher dans l'ombre tout ce flot de sa
mélancolie qui lui montait du coeur, de s'abriter
sous qq chose de fort & de miséricordieux - et de
                  enfin
s'absorber dans qque sentiment sans limites où toute
la vie pût disparaître
}}
                                                   donc
                                   & ce fut donc presque sans
                             que              donc
s'en apercevoir, qu'elle descendit l'escalier, et
                                    se levant de sa place
s'achemina vers l'église, sans savoir n'ayant ni
toute aussi prête à confesser qu'à communier, ou à prier
but fixe, & disposée à n'importe quelle dévotion
                               enfin
                            donc               un
prvu qu'elle pût s'absorbât/er dans qq sentiment
                                           bien toute son âme entière
                          y      et que
qq chose d'illimité où toute la vie pût disparaître
                                            l'existence
 
[Transcription de Hisaki Sawasaki]