ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
III, chap. 2 : Le fiacre - Copiste, folio 351
[Page supprimée par la Revue de Paris et rétablie dès la première édition de Michel Lévy en 1857]
 
  351
  la statue de Pierre Corneille
          - « Continuez ! » fit une voix qui sortait de l'intérieur.
          La voiture repartit, et se laissant dès le carrefour Lafayette
emporter par la descente, elle entra au grand galop dans la gare
du chemin de fer.
           - « Non ! tout droit ! » cria la même voix.
           Le fiacre sortit des grilles et bientôt arrivé sur le c/Cours, trotta
doucement, au milieu des grands ormes. Le cocher s'essuya le front,
mit son chapeau de cuir entre ses jambes et poussa la voiture en
dehors des contre-allées, au bord de l'eau, près du gazon.
           Elle alla le long de la rivière sur le chemin de hallage pavé
de cailloux secs - et, longtemps, du côté d'Oyssel, au delà des îles.
           Mais tout à coup, elle s'élança d'un bond à travers Quatremares, 
Sotteville, la grande chaussée, la rue d'Elbeuf, et fit sa
troisième halte devant le Jardin des Plantes.
          - « Marchez donc ! » s'écria la voix plus furieusement.
          Et aussitôt reprenant sa course, elle passa par St Sever,
par le quai des Curandiers, par le quai aux m/Meules, encore une
fois par le pont, par la place du Champ de Mars et derrière
les jardins de l'hôpital, où les vieillards en veste noire se promènent
au soleil le long d'une terrasse toute verdie par des lierres -.
e/Elle remonta le boulevard Bouvreuil, parcourut le boulevard
Cauchoise, puis tout le m/Mont-Riboudet jusqu'à la côte
de Deville.
           Elle revint, : et alors, sans parti-pris, ni direction, au hasard,
elle vagabonda. On la vit à St Pol, à Lescure, au mont-Gargan, 
à la Rouge mare, et place du Gaillarbois ; rue 
Maladrerie, rue Dinanderie, devant St Romain, St Vivien,
St Maclou, St Nicaise - devant la Douane, - à la basse
Vieille-tour, aux Trois- pipes et au c/Cimetière-Monumental.
 
 [Transcription Françoise et Philippe Misandeau]