ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
Plans et scénarios, folio 14
Troisième scénario général (suite)
 
X  les brut de R. culottent Emma
et supériorisent pr le reste

et de son travail - l'enfant est dans son berceau près d'eux - rêves d'avenir de Charles
pour son enfant. - l'état sentimental d'Emma l'avait portée aux sens. les sens
                                                B
B. brutale, franche, compromettante
- rêve de se faire enlever
- pied-bot.

exaltés la poussent au sentiment. Ça devient du haut amour Rodolphe ne tarde pas à
                                                                                                                  X
en être assommé (il voulait tout bonnement s'amuser) et l'envoie promener
désespoir d'Emma - elle rêve le suicide - maladie - peur de la mort - idées religieuses
Ça se calme - [ici finit l'époque du rêve & elle tombe sur la réalité]
Voyage à Paris - on rencontre par hazard Léon au spectacle. il est maintenant
maître-clerc à Rouen
rentrée à Yonville - Léon a trois ans de plus il a gagné quelque hardiesse. il
Léon vient qqfois à Yonville
Homais prend des mots de
chic, come basard, etc.
veut avoir, à toute force Me Bovary qu'il a maintenant sous la main et qu'il a
                                        - est autre physiquement - excitante
ratée autrefois - elle l'excite plus que jamais. Emma expérimentée par une première déception
et ramenée par vertu à son mari résiste longtems - trouble. - Charles croit que la lecture
des romans en est la cause et lui défend d'en lire - indignation muette d'Emma d'être
obligée de passer par le jugement de l'intelligence de Charles - Cabinet de lecture à Rouen -
Cependant elle finit par céder à Léon un soir dans sa chambre sur ce même fauteuil où
                                                                                                       amoureuse surtout
se donna la première & unique langue - coup exquis ému fervieux fiévreux - délices
 Ψ. en 3.       
1° on s'amuse                   
2° violent                
3° orageux       Ψ 3°
d'Emma qui trouve enfin son rêve réalisé plein - son mari rentre indignation
de voir son mari s'asseoir sur les mêmes meubles
procurations d'Emma
à l'instigation de
L'heureux
Mort du père Bovary. - Charles
pleure comme un veau. tandis qu'à
l'enterrement de sa femme stoïcisme
factice. -
couleurs couchers de soleil sur le
port. - toutes les fenîtres comme
en papier d'or craquelé.
- sang au doigt de Léon qu'elle suce
amour si violent qu'il tourne
au sadisme
Manière féroce dont elle se
déshabillait jetant tout à bas.
                                 Voyages à Rouen sous prétextes de leçons de piano & d'acquisition
hôtel des Empereurs sur le port. balcon - petite chambre lit en acajou éraillé avec des
ornemens de cuivre - rideaux bleus à fleur jaunes blanches - atmosphère chaude &
concentrée de sueur & de table, gd feu. - avec Rodolphe elle était au second plan
elle était sa maîtresse. ici elle au premier c'est Léon plutôt qui est sa maîtresse
dès qu'elle s'est donnée à lui, elle a repris le dessus de la position - elle l'aime plus
qu'il ne l'aime - elle est au-dessus de lui de toute façon - plaisirs de l'amour flambants
                                                   ils parlent du temps où Léon timide l'aimait
mélancolies sur l'avenir de Léon « tu te marieras toi, tu auras une femme etc - ils se
font faire leur miniatures - Emma au lit, ses poses - Quand elle était pâmée, elle le
ranimait par de petits baisers multiples sur les yeux. - intérieurs de la gondole.
départs d'Yonville le matin encore à la nuit, elle se levait dès 6 h pr s'habiller
départs de Rouen noyée de foutre, de larmes de l/cha cheveux & de champagne -
froids qu'elle a - en sueur - dans la gondole - en revenant -
après les fouteries va se faire recoiffer
torp sous le peignoir
odeur des fers chauds s'endort - bas de la
rue gd pont - qq ch. de courtisanesque chez le
coiffeur & elle, elle va retourn à la campagne
- mendiant dans la
côte du Boiguill.
emma est très savante en
voluptés.  Ro/Léon se demande d'où
cela lui vient. qu'est-ce qui lui
a appris

                                                                                                     l'habitude de baiser la
                                                                                                                        pâtisserie
rend sensuelle - elle jouit (ou souffre) de tout parfums, fleurs, nourriture, vin - elle
fait longuement sa toilette. elle frémit de volupté en sentant lorsqu'elle se peigne
ses cheveux tomber sur ses épaules. elle ne porte plus que des chemises de baptiste
appétits dépravés, aime les fruits verts, la corne brûlée, la pâte incuite, boit du
 vinaigre & déjeune de cornichons - elle néglige son enfant. c'est Charles qui est
obligé de s'en occupé, qui la couche quand sa mère n'est pas là - il concentre
toute son expansivité sur elle - tristesse d'âme de Charles. - volcans de haine
                                                            - elle en arrive à ne pouvoir le regarder
d'Emma couchée avec son mari & le regardant dormir - le désespoir
du comfortable non assouvi vient étayer le besoin poétique du luxe
rage de la dépense - gâchis déguisé - Mr Jean baptiste L'heureux marchand
                    usurier
de nouveautés, prête de l'argent à Me Emma - le besoin du mensonge se
développe en elle - elle jouit de tromper
 

[Transcription de Yvan Leclerc]