ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
II, chap. 8 : Les Comices agricoles - Copiste, folio 223
[En vert, les suppressions demandées par Laurent-Pichat pour la Revue de Paris.]
 
                                                                                                 223
  peu hâlées par le soleil, avaient la couleur du cidre doux, et
leurs favoris bouffants s'échappaient de grands cols raides, que
maintenaient des cravates blanches, à rosette bien étalée. Tous
les gilets étaient de velours, à châle ; toutes les montres portaient
au bout d'un long ruban quelque cachet ovale en cornaline ; -
et l'on appuyait ses deux mains sur ses deux cuisses,{{ en écartant-
en écartant avec soin la
fourche du pantalon, dont
le drap non décati reluisait
plus brillamment que le
cuir des fortes bottes.
avec soin la fourche du pantalon, dont le drap non décati
reluisait plus brillamment que le cuir des fortes bottes
.
}}
Les dames de la société se tenaient derrière,
  sous le péristyle, entre les colonnes, tandis que le commun de
la foule était en face, debout, ou bien assis sur des chaises. En
effet Lestiboudois avait apporté là, toutes celles qu'il avait déménagées 
de la prairie, et même il courait à chaque minute 
en chercher d'autres dans l'église, et causait un tel
encombrement par son commerce que l'on avait grand-
peine à parvenir jusqu'au petit escalier de l'estrade.
                     - « Moi, je trouve », dit Mr Lheureux  (s'adressant 
au pharmacien, qui passait pour gagner sa place),
« que l'on aurait dû planter là, deux mâts vénitiens, avec
quelque chose d'un peu sévère et de riche comme nouveautés,
c'eût été d'un fort joli coup d'oeil. »
                     -  « Certes ! » répondit Homais. « Mais, que
voulez-vous ? c'est le maire qui a tout pris sous son bonnet.
Il n'a pas grand goût, ce pauvre Tuvache, et il est même
complètement dénué de ce qui s'appelle le génie des arts. »
                             Cependant Rodolphe, avec Mme Bovary,
était monté au premier étage de la mairie, dans la salle
des délibérations.
, et, comme elle était vide, il avait de suite
déclaré que l'on y serait bien pour jouir du spectacle plus
à son aise. Il prit trois tabourets autour de la table ovale,
sous le buste du monarque, et, les ayant approchés de l'une
 
[Transcription de Moktaria Ben Chrouda]