BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol. 1, folio 7.
C/4.  
 pr/gens       
  D'autres promeneurs
tout leur
passèrent.
était une occasion de discourir 
 
{{                                                           causaient encore
Enfin ils à six heures du soir, ils n'avaient pas quitté le boulevard
les                                                  
*D'ardois bancs se/i garniren*....
Des jalousies d'en face
Bourdon  }}
s'étaient relevés                             passants –
se[illis.] levèrent/és       plus de promeneurs. un peu d'agitation. le jour tombait
Le temps s'écoula. - la nuit survint. les petits arbres qui .. faisaient
                                                                                                       faisant
                               à causer sur bld Bourdon
de l'ombre.  .  d'autres promeneurs – un peu plus d'agitation.
l/Ils n'y prenaient
garde. –                      
tout ce qu'ils voyaient
leur suscitait des réflexions
                                                                               (2)
& à six heures du soir ils étaient encore là.
                                                                    [Plus de vingt fois ils avaient fait    
                        ils s'étaient levés plusieurs fois                    la longueur du boulevard
à 6 h. du soir ils avaient parcouru
                                                                       au bout de chaque
– voulant à chaque fois s'en allés. mais le charme de la conversation
trouvant qu'il avait
encore beaucoup à dire
tour, ils avaient qq chose d'intéressant à dire ou à écouter.
          
chacun s'apercevant que l'autre complétait sa pensée – son goût
le même système pr se faire la barbe. le/s même goûts préférence/s culinaires
 . . . .                                       enfin . . dîner*.]                                           
[illis.] retenu comme par un enchantement ] .   
                                                                              ni dans le fond dans
[illis.] ce qu'ils dirent n'avait prtant rien d'extraordinaire – c'était des
lieux communs                                                      la forme
choses sujets bien vulgaires.      tels que . . . . . .  A
                            
Mais qui peut expliquer les sympathies. Comment
s'accroche-t-on? . . .            
chacun peu à peu            
effet de l'amitié
amitié
                       Pourquoi                
                                                     B 
n'importe chacun y trouvait le
naissante                    
complément de sa pensée . . .blâme* lieux communs
                 
ils insistèrent surtout sur . . . de . . . X de X . . sujets vulgaires
                                               [illis.].                                          & blâme  λ
                                                               générale   la morale & de l'humanité
lieux communs sur la morale. critique de l'humanité.
 λ*  les ponts & chaussées
l'adm. des tabacs.
les impôts
- comme s'ils avaient eu de gds déboires. mais ... manière différente
                                                                          avait l'air de les supporter
dont ils avaient l'air de les supporter .... B. légèrement ... Pécuchet
amèremt  –  leur âge.
                                                                              l'écho* de sa propre
    dans cet échange de paroles             *une douceur* pensée.. – même [illis.]
et chacun sentait s'élever dans son âme .. le charme des
tendresses naissantes.
Si nous dînions ensemble
— j'en avais l'idée mais
je n'osais pas vous
le proposer.
cependant ils n'étaient plus jeunes − leur âge.
            
D'ailleurs qui peut expliquer les sympathies? comment
s'accroche-t-on .. prquoi . – – – – (1)
[Transcription de Cécile Supiot]