BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 1, folio 15   
  6.
  Dans l'escalier de Pécuchet, une hallucination le troubla. il crut voir la
                      d'étage en étage
lune monter les marches en même temps que lui. C'était le reflet de la
                       les étages                                                                          garni
chandelle sur des plaques de fer-blanc, dont le mur en face était revêtu
  envoyer                        dans les chambres
pr donner de la lumière aux étages qui plongeaient sur l'arrière cour
arr*
étroite comme un puits
                                                                                                       en
                                                                                                        d'indien.

Pécuchet endossa tout de suite une ca/manière de camisole en [illis.]
et fit les honneurs de son appartement.
                                                                     juste
                                de sapin*            placé tout au milieu                     tout*
                                       peint en noir                                         tout autour
                                       de sapin         incommodant par ses angles
au milieu Un large bureau peint en noir en occupait le milieu, & sur des planchettes
                         chaises p/de paille         2         1                     autour
                  3                               2     &        1         par terre
le long                              autour sur d/les trois tables & poussière* dans les coins, on voyait confondus
                                                                                                             pêle-mêle
plusieurs volumes de l'encyclopédie roret, le manuel du magnétiseur, les
           2                  1                de petits
évangiles, un Fénelon, d'autres bouquins à tranche rouge, avec des
                                                                               des objets
{{ des morceaux de fer
des pots            
à confiture }}
les liasses de vieux journaux, une boîte de mathématiques,      x
la réduction en stuc de la colonne Vendôme & des coquilles rapportées
                                    une couche de      fine
  du Havre par Dumouchel. La poussière également répandue partout
         les d murailles   autrefois*
veloutait                           peint en jaune    suspendue des gravures
{{ gravures tirées de la
galerie des hommes utiles
}}
atténuait le jaune de la muraille où étaient des lithographies
                                                                                                          chaussu 
  tirées de la galerie des hommes utiles.           La brosse pr les souliers
représentant des célébrités de la RestaurationUn pinceau à cirage 
                   pied
traînait au bord du lit dont les draps pendaient. –  sur le poële
dans une assiette des bribes de pain avec un pot de confiture
L'habitant d'un pareil lieu.
               la marque
Tout y portait l'empreinte
e longues
               
d'anciennes habitudes
le silence               vie
la marque d'une existence
tiède* & solitaire
                   & pensive*
                                                                                                   *à la place*
  devait être un maniaque, un génie, un avarice  –  le fond* des talons
   La vie qui se passait là avait marqué son empreinte.  Les talons
     Le carrelage sous le bureau          était usé par
                                        la table                                 [illis.]
pr s'être tenus trop longtemps sous le bureau avaient usé le carrelage
                                         le bureau      Les bras                        [illis.]/bureau*
à force d'y poser le coude le bras gauche du fauteuil avait/ent
           sous le frott des talons  des coudes
blanchi  – cercle de fumée au plafond  –     Le long de la corniche
des toiles de d'araignée . .   Ses pensées tristes.
                  paraissait se plaire.
Pécuchet semblait heureux là dedans
                                             calculs.
Devait-on soupçonner
Fallait voir dans
{{ devait-y soupçonner les intentions
ce désordre   un  l'âpreté* de la [illis.], ou l'insouciance du génie  }}
                    ou                                                   misérable &
Tout y portait d/comme le sillon d'une vie solitaire 
                                 trace*
une tache de fumée noire
                     . . .      se diss      
La lampe avait fait un
plafond un cercle noir
s'arrondissait au plafond
Tout y portait la marque des habitudes.   & comme
le sillon d'une vie pensive*.
     [illis.]              inutiles                   
& des pensées [illis.] 
                                                                      dans l'ombre
                                          semblaient tenir aux toiles
                                                               d'araignées suspendues
[Transcription de Jean-Christophe Portalis]