BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillon, vol. 1, folio 23
7 bis
La route ne lui sembla pas longue.                                                                                                                                    
Les plaisirs d'être avec lui.
Les charmes de la convervation
        abrégeait        
X        raccourcit la longueur
de la route.
                                 l'île St Louis  
                                                                                                        Pont

Le logement de Bouvard Au coin du quai *de la T* balcon, vue de la Seine.

                       dans la rue des                         Béthune & de la rue de la Tournelle 
                                      logeait                                    jouissait d'un
Sa chambre bien cirée &                                                                1            ayant  sur
tendu papier clair        avec      2                & rideaux de percale

           fort propre ciré, meubles en acajou, papier clair - une flûte
sur    rangemnt*     bien ciré et propre
une flûte à anse
*           sur  & les deux côtés de la glace           prouvait
Pécuch remarqua qques pièces de théâtre -           nombeux daguerréotypes ce qui indique ses
                              amis                   une quantité/douzaine
B. les nommait
& ....[illis.]...
Barberou & entre autres
il désigna Barberou
Puis il lui fit voir
un petit cabinet où
il couchait
se trouvait son lit
l'étendue de ses connaissances.
                                amis.      un portrait à l'huile  d'un monsieur.
                      puis le/montrait    *le gd onc*  au-dessus de son lit
« C'est mon
Oui un oncle.!» dit Bouvard.          en gde toilette
                                C'était un monsieur - favoris rouges. cravates blanches col de la*
                  avec                                    cheveux en poire. - engoncé dans le gilet de velours
                                      l'ayant                                                             breloques
           Pécuchet le considéraavec plus d'attention     ..      description*  
                                                                                       diamants
                         du 1er coup fut saisi par la ressemblance &                          
Mais                                                                                               gde      petits yeux
 — on dirait que c'est votre père ?                                           air malin
                                                                                                                   & riche
                                                                                                          le bonh habitait une province
— n'est-ce pas »           reprit B. négligemment    du reste            éloignée & bien qu'il fût*
ils s'apprirent leurs
                celui               
                      +  Pécuchet était

noms de baptême
celui de B. -
s'appel.
B. Denys Bartholom.
P. Romain Juste
Cyrill.
  X
Ah ! vous trouvez répondit Bavec embarrasce n'est que mon parain
                    Mais ils étaient fâchés, ne se voyaient plus
                                                                                 souvent partis.
                                                                                           quel est votre nom de baptême.
& ils se dirent                           ensuite ils se félicitèrent encore  Ψ
puis Confidences. leur âge.  –     bonheur chance de s'être rencontré
un peu de 40 ans tous                   se donnèrent les adresses de leur patron
les deux - ce qui tenait*                      se promirent de se revoir bientôt.
    & ils en furent étonnés
puis tire prend sur sa commode une cave à liqueurs. - petit verre
B.  Bouvard
Ψ de leur rencontre.
– Ce que c'était que le hasard!
– S'ils
  n'avaient eu l'idée
   tantôt
de sortir ce jour-là bien
pr se promener
qu'ils n'eussent rien à
faire, ils seraient peut-être
    avant
morts sans de se
connaître. il y avait là
de la Providence. 
– & s'étant donné des détails
sur leur habitudes quotidiennes
avec l'adresse de leurs
patrons, avec les moyen
de se voir trouver dans
la journée ils se dirent
adieu. Mais
tout n'était
fini        M
de cuiraçao. promesse de se revoir bientôt.
      ?               adresse de leurs patrons
se tutoient
                Façon de Pécuchet. – la tête troublée.
                                                 « n'allez pas voir »
B. le rappela sur l'escalier.  – recommandation de ne pas aller
voir les dames » – 
                                   rougit
 pudeur de Pécuchet. –  
cette pudeur
cela parut singulier à Bouvard qui n'y repensa plus.
                            ———
                      Il était à son bureau, à 10 h quand
         dans la cour
une voix l'appelant par son nom. ... Je ne suis pas malade
                           qu'est-ce
— Je l'ai retiré. qui.    ma flanelle»
                   en effet... se sentant trop échauffé par...
l'avait retirée. & en ressent pr B une immense
estime.
                Dès lors ils se mi* virent.. très souvent.
quittèrent leurs habitudes & en prirent d'autres
[Transcription de Yvan Leclerc et Joëlle Robert ]