BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap.1 . Brouillons,vol 1, folio 25. 
                                                                             7/7 bis
Le lendemain, dans la cour de MM Descambos frères & Cie, tissus d'Alsace
                                                                                           «
rue Hautefeuille  77 une voix très forte appella : « M Bouvard, Mr
Bouvard ! »
celui-ci passa sa tête par le carreau & reconnut Pécuchet qui
           plus fort/haut
reprit d'un air de triomphe/ant
– je ne suis pas malade ! Je l'ai retirée !
– quoi donc ?
                              P.            la chose en montrant
et P. Sans dire le mot, il désigna sa poitrine  – 
&nbcp;&njs0;             en effet                             que toute
La veille en effet* à peine couché, la/sa conversation de la journée
lui revenant/repassant par la tête                           qu'il avait comm
était revenue dans sa/la mémoire – & jointe aux excès de table & à la
                                          & les labeurs de la digestion.
et avec la température de l'appartemt                       Enfin n'en pouvant plus  
chaleur de la chambre, l'avaient empêché de dormir. Prenant une
résolution désespérée
, il avait re/jeté loin de lui sa flanelle –
                          Le matin                                            action
En ouvrant les paupières, il s'était rappelé son inspiration*
en s'étonnant
et tout surpris
surpris
en se réveillant tout étonné d'être encore en vie, de ne pas se
de vivre encore   venait il venait pr
sentir malade, il était accouru pr l'apprendre à Bouvard. – et 
                                        accourait pr
                                dès lors ...[illis.]...
 et pr lequel il     [illis.] accourait* pr
en avait conçut pr lui un immense respect.
pénétré pr lui                                                  scellée
                
à partir de ce jour-là, l'amitié fut cimentée – & peu
à peu, ils arrivèrent à se voir tous les jours.
qui fut dès lors placé dans son estime à une immense hteur
            qui fut dès lors placé dans
      Il s'était couché en rentrant. mais
    en effet. à peine dans son lit

à peine couché    
                                         À peine couché  
                                                                  tous les propos
                                                     
Toute la conversation de la journée lui
tous les souvenirs de la journée                       [illis.]
           repassant par la cervelle, avec la température de l'appartement
                                                                                 de dormir
et les labeurs  de la digestion l'avaient empêché. Enfin
si bien que par désespoir [illis.]
n'y tenant plus il avait rejeté loin de lui sa flanelle.
  Le matin il s'était rappelé
son action, en s'étonnant 
     surpris                               et             pr
et surpris de vivre encore. il venait l'apprendre
à Bouvard, pénétré pr lui d'une immense respect
                   qui fut dès lors placé dans son estime à une h.
& tout surpris de
se retrouver vivant
                    qui fut dès lors
Jusqu'à présent, son existence était triste.
qui fut  dès lors placé dans son
[Transcription de  Nicole Sibireff]