BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol.1, folio 29v.
[Page entièrement  barrée]
                                                                      8.
Après quoi, ils se félicitèrent de leur rencontre ! Comme le hazard qqfois arrangeait
les choses ! Car enfin s'ils n'avaient pas eu tantôt, l'idée de sortir pr se
promener, ils seraient peut-être morts avant de se connaître. Puis, s'étant
heure                          
Ensuite ils
             se                      afin de pouvoir se trouver dans la journée
donné/donnèrent l'adresse de leur patron, ils se souhaitèrent bonne nuit
Mais
                                                                                                  le bon soir
        ...[illis.]...
ce n'était pas la fin
& au moment des adieux Bouvard ouvrit sur sa commode, une cave à liqueurs & en tira un
caraphon d'anisette
carafon flacon de cuiraçao 
                                          beaucoup                                               alléguant
Pécuchet se fit beaucoup prier pr boire le second petit verre, prétendant
qu'il avait la tête perdue. & était capable de se livrer à des extravagances
au moins                                      cria*                dans l'escalier
– n'allez pas voir les dames » lui dit Bouvard sur le seuil
                                                     précipitamment
                        descendit les marches sans répondre à la gaudriole
            [illis.]                 vivement
Pécuchet eut l'air troublé par la plaisanterie.
Bouvard ne comprit rien à cette pudeur. puis n'y songea plus
                 Le lendemain, dans la cour de MM Descambos frères et
          tissus                                                               Hauteville*
Cie, exportations toiles peintes & tissus d'alsace. rue. X 77.* une 
            très forte                          mr
voix d'homme retentit. – appela Bouvard. Mr Bouvard.
B. la*
Bouvard
passa sa tête par le                                                [illis.]
tête* de B. au carreau. et reconnut Pécuchet, qui dit 
                                                                                  reprit d'un
                                                                              air de triomphe
                                   & comme l'autre avait l'air de ne pas compr
je ne suis pas malade» « – je l'ai retirée
– quoi donc ?
et d'un geste
sans dire le mot
 il désigna sa poitrine.
sans dire le mot
                          
en effet. dans la nuit, il n'avait pu dormir, ayant trop
     chaud           conversations         était revenus dans sa mémoire
et joints
cela aux
trop, toutes les idées de la journée qui lui passaient par la tête
excès de table & à la chaleur de la chambre
                                                 l'avaient empêché de
trop bu & trop mangéil n'avait pu dormir. alors il
                                                                            jeté loin de lui
     enfin prenant                                                dépouillé*
avait pris une résolution désespérée, s'était débarrassé de sa flanelle
en se réveilla             d'être         ne pas se sentir malade
– et tout étonné de se trouver encore en vie. & en avait conçu
pr les opinions de B un immense respect. – & était accouru
pr le lui dire  pr l'apprendre à B. & en avait pr lui
                                     un immense respect 
[Transcription de Nicole Sibireff]