BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol. 1, folio 33v.
[Page entièrement barrée]
11. 12
curiosité générale information
{{ Leur humeur s'était modifié
P. moins âcre
B plus sérieux
}}
  moins peut-être que par 
                                                                Sous                          [illis.]
Leur intelligence se développa.
Avec les lectures de P. les
curiosité générale
observ. de B/Pécuchet
                           pouvaient
  de/tout ce qu'ils
avaient pu
recueillir par les yeux,
[les lectures de l'un, de
l'expérience de l'autre]
leur horizon s'élargit
ils se formèrent
des imaginations drôles
              l'échange de leurs pensées – & la chaleur d'un sentiment
Par le fait seul de leur amitié, ils se développèrent intellectuellemt
différencier leurs esprits    P. penseur.     B. artiste.
                                                                                               souffrances.
Mais s'ils eurent plus d'idées, ils eurent aussi plus de désirs...
D'après les gravures, ils se figuraient les pays lointains.
en voyant passer les diligences, envie de partir. . .  les gravures
                                                    & les fleurs des quais aux fleurs
les faisaient rêver à des pays lointains . .   la Campagne
B la connaissait.  P la rêvait en enfant de Paris . . .
                                                       promenades l'été* dans
                                                             les environs 
{{sur l'ensemble du monde.
des imaginations cocasses.

amusant
*  . .              des clartés
tout ce qui était loin
des lueurs                               
était plein d'éblouissemts/antes}}
retour tr  Après retours* tristes dans leur bureau com des
écoliers le lendemain d'un congé
                                                             Autrefois, avant de se connaître
ils supportaient leur existence patiemment, mais à présent leur métier
  toujours l'encrier, la plume – le seuil de la même maison       plus bêtes
devient intolérable . . .  leurs voisins de bureau – petites tracasseries...
éblouissantes voltigèrent dans
                             la régularité odieuse.
leurs ténèbres.                      

ils ne pouvaient rendre
leur sentiment. [illis.] &[ayant
plus d'idées, ils eurent plus
de souffrance.                    
                                     gourmandés par leurs supérieurs  
D'autant plus que leur inexactitude avait augmenté.
                                                                                             se renforcent
                                                                                             Ils s'excitent
mutuellement, dans ce dégoût.  & pas d'issue possible à une telle
pareille situation. Que devenir ?
                                1                                       sans noms  
ils apercevaient dans
attendre              
de lointaines perspectives des choses confuses qu'ils enviai* désiraient
                         imaginations
& comme les conceptions fausses ne sont pas les moins puissantes
                                                                                        B   d'après
ayant plus d'idées, ils eurent plus souffrances. Les sites* gravures
Si ignorants qu'ils
fussent
la vue
d'un vieux meuble
leur donnait envie
de vivre. à cette époque
là, qqu'ils ne

                    rien de cette
connussent pas l'époque
                                                 A
absolumt        
                      Ψ
de voyages,  ils se formèrent sur les pays lointains Ψ
leur donnaient envie de voyager.   les diligences leur donnait des
                                                             N              besoins*
envies de liberté.    le marché aux fleurs des désirs de campagne.
                                                                                soifs
B. avait des réminiscences de champs . . .  Pécuchet la rêvait
                                                                                          X

en enfant de Paris qui a toujours été en cagé cage.
                                                     promenades l'été . . dans
                                                            . . . .  les environs.
Ψ  les  ils se fabriquèrent des pays d'autant plus beaux
qu'ils n'en pouvaient rien préciser. Besoin d'affranchissement
d'indépendance.
                                   X X 
[Transcription de Joëlle Robert ]