BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol. 1, folio 41.
ces six mois-là furent les pires. 
                                                             l'instant suprême                tremblaient
à mesure qu'ils approchaient du/de terme bienheureux, ils en doutaient  
d'y/de n'y      parvenir             [illis.]                                         les empêche 
de pouvoir y arriver une catastrophe, qque chose d'imprévu – ...[illis.]...
ou bien t*/ils mourraient auparavant.
    Bou. La dernière semaine arriv 
                B. alluma sa                                      et         nt
Le soir Bouvard
en
rentré chez lui, ouvrit pipe, ouvrit sa fenêtre aspira une large bouffée 
                                          réverbères dans*/des quais
d'air & dit tout ht « enfin. » les lumières en face tremblaient dans l'eau. ...
brouillard bruine* sur les toits.
& leur par le roulement des omnibus. s'abandonne à une rêverie,
ses habitudes. sa vie passée
ne rerr reverrait plus
tout cela.
amollissant le coeur
une défaillance de coeur,
une tristesse qui l'
l'étonnait.
                                              sa tristesse
n'osant/ait pas s'avouer qu'il était triste
                                                               presque toute la n*
Pécuchet ne regrettait rien. Il passa deux heures à marcher
de long en            il ne regrettait rien
dans sa chambre. s/Ses yeux parcoururent le carrelage & les murs avec une joie
                                                            Il allait donc la quitter cette cage, où
qui ressemblaient/ait à de la vengeance. Il avait tant souffert ... pr faire
& comme il en voulait                                        à
se livrant
à des réfl.
une farce [illis.]/au propriétaire, il aggrandit avec les pincettes l une écaillure
du plâtre dans la cheminée.
Texte tête-bêche 13.
[[   Bouvard en eut une maladie bilieuse. à peine convalescent il s'embarqua
                                                    aucune solution
                                                                   satisfaction*
sans conclusion d'autre
sorte
La procédure [illis.]
pr Savigny, d'où il revint sans .........[illis.]...........& d'autant plus triste
                                                      conclusion   conclusion aucune
accablé & déplorant ses frais de voyage
                                   fut cher
que le voyage était dispendieux
.
{{  procédures                    
Les affaires de la succession
furent très longues
..[illis.]. & ils eurent 
}}
                                                                       ils eurent à subir
                  commencèrent                        alors commencèrent une série
d'angoisses
Alors commença une série d'angoisses
. Ils passèrent par des alternatives
                                   de désolation & d'espérances.
de fureur & de joie, d'exaltation & de désespoir. tellement que Pécuchet
de fureur & de joie, d'exaltation & de désespoir.
sans en rien dire, fit un voeu à la Ste Vierge. 
                                               Mr Alexandre                                   put entrer/a
Enfin au bout de six mois, Mr Alexandre s'apaisant Bouvard put entrer  en possession
de l'héritage.                                                                                    entra.*
la patrimoine. de l'héritage.
Son premier cri avait été — « nous nous retirerons à la campagne! » & ce mot 
                                                                         individuel
qui attachait son ami à son propre bonheur Pécuchet l'avait trouvé
                      tant
tout simple, car l'union de ces deux hommes était absolue & profonde.
  cependant                 aux crochets
Mais pr ne pas vivre tout à fait aux dépens de Bouvard, il ne voulait
                                                    obtenu                                  trois
point s'en aller, avant d'avoir obtenu sa retraite. Encore deux ans. [ c'était
                                           il
eut.
en prit
bien long! n'importe! Pécuchet demeura inflexible & Bouvard lui obéit. La chose
fut décidée. 
                                                 disparut
à partir de ce moment, tout s'effaça devant leur projet de campagne. c'était leur
matière                [illis.]
l'unique
sujet  de leur .....[illis.]......
sujet
                             le sujet unique               .......[illis.].....
rêve de leurs nuits, l'unique sujet de leurs discours, leur seule préoccupation
discours, le songe de toutes
et comme le pivot de leur existence.
la seule matière   ]]
[Transcription de Nicole Caron]