BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol 1, folio 44v.
[Page entièrement barrée]
II      II.
B. lisait les feuilleton
P. les discours de la chambre.
Quand ils avaient été au
spectacle –    réflexions.
faisaient des
& Puis
       Ils causaient des événemts du jour, des accidents et des belles actions
De quoi causaient-ils ? – De la cherté des vivres, toujours croissante
des fraudes du commerce, principalement celles du lait
            causes
et des procès célèbres. l'affaire du collier, le procès Lesurque
            procès                      développant l'horizon
les causes. causes des maladies l'assassinat de Fualdès.  & surtout des causes de la Révolution
française. Si on avait fait cette chose, si au lieu de ... etc
cela allait
à l'infini.  . .     mais peu importe de quoi on cause
Autant que possible, ils se tenaient au courant des inventions.     – ils écrivirent
quand on s'aime. [ qqfois, moments de silence, ils fermaient les
yeux.  ce n'en était pas moins doux.
{{B. lisait les feuilletons. P. les discours de la chambre.
                                                                ils faisaient des
Quand ils avaient été au spectacle, réflexions sur la pièce }}
Le dimanche ils
visitèrent les              
tombeaux de St Denys
le panthéon                
les invalides  
flânaient sur le quai Voltaire. aux boutiques de marchands de
curiosités. . .  notions diverses.    [ et Pécuchet regardait les dessins
                                                                    inventions nouvelles
                                                                 Ils s'inquiétaient des
     admirant  les [illis.]
       ébahis  merveilles*
par les   
des arts             & admirant           
de machines. – inventions  « le génie de l'homme. » – écrivaient des 
                                   à X 
lettres de félicitation aux  inventeurs ... ]
Ils commencèrent
par les
Ils voulurent mettre de l'ordre dans leur promenade, s'instruire.
  collections publiques. –
Muséesles jours de fermeture, si on leur demandait leur
                    ils             mine                                                     voulant se faire*
passe-port, faisaient semblant de le chercher dans leur poche, en se
Les animaux empaillés. Les
reptiles sur des branches. –
Les madrépores. les métaux
tous ces arbres
                des poisons
Dans les serres ils
devant les bêtes féroces
P. déclara qu'il [illis.]
B. voulut entrer dans
la cage du lion.
B qui prétendait
qu'il ne ferait
pas bon s'y frotter
[illis.] se donnant             deux                
donnant* pr deux étrangers, des anglais. [ Au Jardin des
         mais ce qu'ils        le plus c'est ce cèdre rapporté par Daubenton/Jussieu
Plantes, ils admirèrent . . . .        X         [ au Conservatoire des Arts et
                                la colonne Daubent mérinos*
     au Louvre A  . . .                                              savoir*
métiers.   À la bibliothèque. les deux globes. le nombre de volumes ?
[illis.]                                                   & s'informer du
au Louvre . . . . . séances publiques de l'académie oreilles
souriant d'un sourire de gourmet à la fin des périodes.
tendues. Une fois au Collège de France, cours d'arabe & le professeur
étonné de voir ces deux inconnus prendre des notes
                                                        et qui tâchaient de
P/B peu d'admir pr les peintures.    égypte religion
                                      P. les portr. hist.
[Transcription de Anne Perthuis-Lejeune]