BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
.Bouvard et Pécuchet, chap. 1. Brouillons, vol. 1, folio 46.
14.
pivot de leur existence.
                                         Pr savoir où s'établir
                   D'abord                                                                    les avantages
en pesant p/tour à
tour
Premier point. Quel endroit choisir. Ils passèrent en revue toutes
                                                   tour à tour                       tout à tour                             
                                  en pesant avec leurs inconvénients & avantages
& les inconvénients de                                                          leurs
les provinces                  toutes les provinces. Le Nord était fertile mais
                                 charmant à cause du
trop froid. Le Midi agréable par son climat mais incommode
     par                                                    franchemt véritablemt n'avait
à cause les moustiques. & le centre véritablement n'offrait rien
                                                                                         bas prix
 de remarquable                 aurait/eût              vu le bon marché       denrées
de curieux. La Bretagne les séduisait/séduit, par son existence* des vivres
n'était le
fanatisme des habitants
                            fanatisme
qui                          rétrogrades      ..[illis.]..
mais [illis.] l'esprit ...[illis.]... des habitants leur causait des désagrémts.
quant aux régions de 
             com  y         la langue – –                               encore
dans l'Est on parlait trop allemand. mais il y avait encore
                              inutile d'y songer.                                             la Bresse
d'autres pays. qu'étaient-ce par exemple que le Buget, le Forez, la Bresse
Les cartes de géographie
qu'ils consultèrent
n'en disait/aient rien. Mais
maison de
que leur campagne fût dans
tel endroit ou dans tel
et où se trouvait                                    s'infor                                 le Ro*
où se trouvait le Roumois ? Il faudrait ....[illis.].... à la Bibliothèque
                                     où se trouve-t-il*       s'en informer
Ils ne pouvaient se décider                                                           rêverie
      cett cette incertitude avait sa douceur. Elle élargissait leur plaisir*
                                                                                                           désir
autre
battre le grain, faire le beurre.
verraient faire
{{ qui se promenait par toute la France. & l'intensité du désir 
                                       mais qu'ils eussent leur maison de campagne
n'en diminuait pas. – que ce fût dans tel endroit ou tel dans tel           
}}
                                                 moutons
& tondre les brebis
/agneaux*

Ψ  ils iraient avec une gaule
                                     . . .

abattre des noix se
mêleraient aux ...[illis.]...
foin
aux fenaisons – aux récoltes
au ..[illis.].. et aux vendanges.  X
Marchant dans la terre grasse
[illis.]
           qu'ils auraient leur campagne.
                                               qu'ils en auraient une. cela était certain
autre, l'important, l'im c'est que cela se ferait. Ils en étaient
sûrs. ça ne pouvait leur manquer
.                 elle ne leur manquerait
                                                                                                          pas.
suivant les charrues
le long
ou bien au bord d'une
plate-[illis.]/bande. émondant
                            blouse & en
Ils se voyaient | en blouse | chapeau de paille, debout au
bord d'un pré surveillant les moissonneurs. Ils entendaient
d'avance le bruit des charriots. ... le chant de l'alouette ...
les rosiers. Ils réveilleraient
pr suivre
au chant de l'alouette
suivant les charrues ou émondant les rosiers
                                                pêcheront. *  .. – ...
                                     dans la terre qui fume. Ψ – – – – – –
les récoltes
quel plaisir que les fenaisons, les vendanges . . les noix qu'on abat avec des
                        humaient d'avance                      la [illis.]                       plus d'[illis.]
X D'avance Ils sentaient                               plus de [illis.] plus d'écritures
entendaient
le mugissemt des vaches
et le lait qui tomber
dans les sceaux de fer blanc,
tout en gardant
B
* en blouse & en
leur                      
leurs sabots.
que leur figure en ray.
camarade
   de bureau les trouvèrent
O* tout drôles.
 
gaules. l'/la odeur/senteur* des pressoirs – & plus de terme à payer. plus
                 ...[illis.]...  & Plus de considération  personne
...........[illis.]..........            plus d'égard pr quoi que ce soit.!        
& besoin de porter le gilet. & ils n'auraient besoin de 
                                                                                                     ...[illis.]...
                       ils mangeraient leurs légumes. Ils auraient des & à eux –
personne . . nous ferons/raient tout par eux-mêmes ... nous ...
nous ne quitterons pas la blouse! nous porterons des sabots                    & à eux
                                                                                                                                      les
                                                                                                        Ils mangeraient leurs
nous . . nous laisserons pousser notre barbe.                                           légumes . . X
nous ferons tout ce qui nous plaira.                                                                  de leur jardin
                                                                                                              ét/avaient
                                                                                                Mais ils étaient
                                                                                                   si cont* tant de satisfaction
                                                                                                   qu'ils en rayonn
                                                                  de leur plan.                    tenaient parole
    leur figure                    Ils s'étaient jurés de ne rien dire. ils se gardaient le secret
                                                                                                                                            changées
Mais ils .........[illis.].........                         leurs collègues leur trouvaient des figures
                                                                                                                    différentes
et ces tableaux les suivaient au comptoir. Bouvard qui écrivait
couché          qui                                      les faisaient rayonner de bonheur 
à demi étalé                                         coudes
vautré sur son pupitre, les deux très loin en dehors pr mieux
tout en clignant d'un
air malicieux ses grosses
paupières.
arrondir sa m bâtarde, poussait plus fort que jamais
                   d'une façon ...                                       
       espèce                                   comme toujours       tabouret
son petit sifflement. Pécuchet huché sur un ht fauteuil 
                              en avant
de paille, le front en avant & le nez menton sur la poitrine 
tout en traçant les longs jambages                      poitrine
                  allongeait plus majestueusemt que jamais les gds caractères
                                                                             de son écriture française.
[Transcription de Nicole Caron ]