BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 1, folio 50.
 
II.
il en voyait d'avance l'emplacemt. – car la
le temps leur paraissait
bien long.
Disposition des chambres, de la maison qu'ils n'ont pas encore –
leur mobilier respectif sera suffisant pr la meubler.
Plus ils approchaient plus ils avaient envie
                                                                                  à tout lâcher
                                                                          – avan         s'étaient
  qqfois une impatience fébrile les prenait. – mais ils sont forcés
                  ils attendraient – jusqu'au bienheureux moments.
jurés d'attendre les trois jours années. – effaçaient les jours du
                                                             avec une plume ils
X   à peine décidés
ils changeaient
d'avis, trouvant
. .  tel ou
tel inconv.
calendrier 
         auil au bout de 2 ans, ils n'avaient pas trouvé
       enfin où serait leur maison de campagne ? Ils consultèrent
                      & pr en découvrir une à  leur 
                                            convenance firent    voyages 
 
                                 60/50/30
dans  un rayon de 30* lieues
autour de Paris depuis
jusqu'Amiens
jusqu'à Orléans
et de troyes, Orléans
                     Rouen
& de Troyes jusqu'à

sans rencontrer
trouver
ce qu'il
leur fallait 
X
les affiches des propriétés à vendre – font des excursions aux environs
                 . . .   découvrir*. . .
de Paris pr en découvrir une. longues perplexités, car ils désirent*
ils voulaient                                 la
une campagne qui soit/fût bien campagne, qui répondît à cette idée
  ils n'avaient pas d'un site pittoresque – de bois  . . .  ni du voisinage d'une gde ville
                                                                                                    ni d'une solitude trop absolue

abstraite : la campagne - des champs – de quoi faire du jardinage & un
                              non rien que
peu d'agriculture. – Délibérations, discussions. cette incertitude les
                                           c'était chaque fois de gdes
mine.
Barberou vient chez
                   Barberou
Bouv.
(le peindre)
car ils lui avaient
dit leur envie

                   trouvé
enfin ils ont leur affaire. C'est Barberou qui la leur indique
Il indiqua
entre Caen et Falaise, une propriété, ferme & maison de maître
                                            N Mais
avec jardin, vignot, etc.  – pri Le prix un peu au-dessus
          que B.
qui ferait leur affaire.
– ils furent alléchés
de ce qu'ils peuvent mettre.
                                                   économe déclare tout à coup
                                                   avare
Mais Pécuchet, cachottier & avare, finit par avouer qu'il
a un petit capital en réserve. de sorte que l'acquisition est
                                                               peut
de la propriété est facile. – Pécuchet acheter la maison
                  ou bien l'inverse
et B. la ferme. Ils le auront pr vivre X . . établir leurs
comptes détaillé

                      Pécuchet
Un des deux seulement va voir la propriété. Il en revient
                                                         M
enchanté (pas de détails sur elle). On l'achète.
 
[Transcription de Danielle Girard]