BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Plans et scénarios, folio 17
Quatrième scénario
  9.
  X.
    Ils ne rompent pas brusquement avec la croyance catholiqueElle les délaisse peu à peu. Ils se refroidissent graduellement  [illis.]         
puis la religion les embête
comme le reste
.
                                                                                                                                                                                                                [illis.]           
Mais leur coeur s'est élargi. S'ils ne sont plus catholiques, ils restent chrétiens, du moins dans la mesure du Vicaire Savoyard
et par sensibilité, besoin d'affection, ils adoptent deux enfants, un petit garçon & une petite fille qu'ils marieront plutard - & avec qui ils
ont communiqu/é.
   Systèmes d'éducation. deux points de départ. 1° l'enfant est corrompu. péché originel, d'où castoiement* 2°, la Nature est toujours bonne
donc la laisser faire. - méthodes diverses d'enseignement : Jacotot, lancastrienne, Petalozzi etc. - mégalanthropogénésie etc. idées fouriéristes.
- Ils sont pleins d'amour, veulent le bonheur de l'Humanité.
                                                                                                             {{     [- & ils entrent dans le Socialisme, pleins de candeur & d'enthousiasme.
c'est comme un chant de triomphe ! (il faut que le lecteur les croie arrivés au dernier terme - & qu'il en soit dupe). Leurs rêves -
                        [illis.]              
Ils étudient les utopies sociales. Platon, Morus, Campanella, Salente, Basiliade, le pays de Zamet dans Aline & Valcour & les rep. imaginaires dans
                                                                                                                                                                                                               la Bibl. des Fées.
mais comme 
irréalisables, ils se
rabbattent sur les
elles sont                                                                                                                                                    L'an Deux mil de Mercier*  
            
et surtout                                                                                                             
puis 2°  les Socialistes modernes. Rousseau. - St Simonisme. - Fouriérisme. (B. est St Sim. P. fouriériste) - Communisme de Cabet.
                  B. n'est pas communiste.
Louis Blanc - et ils arrivent au Socialisme contemporain qui est le Cosmopolitisme, & le nivelage absolu - Autolâtrie de l'humanité.
Dogme du Progrès : sans le définir.
                                                    & des embarras & du tapage des deux enfants                                                                             de
              Au milieu de ces études  ils se livrent à la Philanthropie, charités - Soupes à la Rumfort - veulent donner des prix - extirper
                                                                                                                                                                                                                 vertu
le paupérisme. [illis.] veulent faire travailler le menuisier démosoc, qui regimbe. - le travail est saint
     }}
étant
Phrénologie est utile pr dévoiler
les aptitudes
Mesur palpent - & mesurent
les crânes, (à l'école.).
magnétisent.
                                                             affranchissement de la femme                               de moraliser par la musique & le spectacle de la nature etc,
-   Ils essayent de catéchiser le peuple. de réhabiliter un forçat, en le faisant dîner avec eux. etc, on ne les comprend pas. Établissent des
                                                                    Projets d'embellissement à la Haussman
               on ne les comprend pas.                                                                      se tourne
conférences.  Mr le Préfet les prie de se tenir tranquilles.    - Tout le monde est contr'eux. & cette hostilité a pr cause plutôt des idées
contrariées que des intérêts combattus,. La bêtise [illis.] l'emportant, même sur l'égoïsme ! - union du paysan de l'ouvrier & du gentilhomme
                                                                                                                                                                                       vont même
contre le bourgeois - de tous les ignorants contre le Lettré.  - Leur déception est à la fois théorique & expérimentale. Ils peuvent
jusqu'à                        - deux avenirs de l'Hum.    P. le voit en noir. B splendide* alors
même subir. une descente de gendarmes. Scène finale où tous les personnages reparaissent ensemble.
    et pr que rien ne leur manque Les Deux enfants se signalent par la plus noire ingratitude - ce sont deux canailles. Bouvard en
pleure - & Pécuchet les bat.
Ainsi tout leur a craqué dans les mains. que faire ?
- Bonne idée nourrie en secret par chacun d'eux : Copier ! - Éclat de joie - confection du bureau. Ils s'y mettent.
- Droits de la Femme - émancipation de la Femme.
rattacher à Mélie et à la Vve Bordin
- Le curé devient leur ennemi,
B. & P. prêchent
- ils rêvent de fonder plutard
à cause de l'observation du dimanche
le travail. - le travail est saint. 
un pénitencier pr les jeunes Détenus 
    Belle
belle idée socialiste : hiérarchiser tous les citoyens
leur donner à chacun un grade comme dans
l'armée. - & pr le garder on serait forcé de passer
de temps à autres un examen.
L'éducation des deux enfants - qui est le summum
de toutes leurs études doit amener l'explosion
de toutes les haines amassées.

                On prétend qu'ils démoralisent les deux enfants
                      et on les leur retire. - Ce qui ne fait rien
                             du tout aux deux mômes. au contraire !
                        B. & P. pleurent en les voyant partir.
    Me Bordin arrive à son but. Elle achète non seulemt la
pièce des Écalles. mais toute la ferme, moyennant une rente
pension viagère
  - le Prêtre fraternise avec le soldat.
[Transcription de Jean-Christophe Portalis]