BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 167v.
[Page entièrement barrée.]
 
I
Arboriculture   notes du Dteur Devouges.
savoir d'abord quelles espèces aiment mieux être plantées sur franc, et quelles sur
cognassier. – il faudrait pr cela s'enquérir chez les voisins. Mais Pé a son opinion
toute faite d'avance. Il n'admet* que le franc ou le cognassier sans savoir prquoi
le pépiniériste n'envoie pas la moitié de ce qu'il a demandé. P. a demandé des noms
bizarres & rares pr épater le pépiniériste. Celui-ci, pr avoir l'air de les connaître envoie
appel à tous les corps de
métier
serrurier pr les tuteurs
quincaillier pr les fils de fer
& les raidisseurs
Maçon pour les scellements
et treillageur pr les treillages
tout ce qui lui passe par la tête, des espèces qui font bois
                                                            déjà
– Avant qu'il y ait un seul arbre, le jardin ressemble à un jardin fruitier
             qui dessinent d'avance les formes que les arbres doivent avoir.
avec ses ferrailles & ses treillages. P. voudrait qu'il eût l'air d'avoir six et même dix ans.
pr cela, il y plante des sujets très gros. palmettes ou quenouilles déjà garnis
                                                                                   garnit très bien
de cinq ou six étages de branches. cela fait très bon effet. mais crève. – ceux qui
– poussent se gènent. et dépérissent plutard.
                          qu'il
trous. – un puits remplit de très bonne terre, additionné d'un compost : – alors les
racines s'enfoncent. puis se heurtent aux parois du puits, & crèvent. P. croit qu'il faut
faire les trous plus profonds. – Les racines posées sur un lit de fumier se couvrent de champignons
et l'arbre crève. – Quand il aura plu, l'arbre descendra & la greffe sera enterrée. – étant enterrée
la greffe pourrira, ou bien l'arbre s'affranchira, deviendra un sauvageon qui ne donnera
que de mauvais petits fruits.
                                       Bouvard *une surprise*
Formes : écrire un mot. il faut que l'arbre se plie au dessin. une branche
un jardinier de Montreuil a
conduit si habilement ses pêchers
qu'il a écrit « Napoléon »
a même reçu la croix
à droite faisant pendant à une branche de gauche n'a pas le droit de naître et de
pousser à un centimètre plus bas ou plus haut que sa partner. – Ψ
   au mois de mars on fait la taille d'hiver ou taille sur bois.
        Les jeunes plantations de l'automne dernier. – ne donnent que qques feuilles & qq pousses
chétives. au lieu de les laisser tranquilles, il fauche* & taille* trop long. malgré
cela, des des branches poussent
[illis.] que les branches soient horizontales – bien qu'elles aient une tendance naturelle
à pousser verticalement. – cette position est désastreuse pr les jeunes pousses
| haine insciente de la nature |. La sève abandonne le bourgeon & se porte sur les
rameaux qu'il a plu à B P de laisser verticaux. – Pr que la branche horizontale
ne bouge pas, on lui met plusieurs ligatures d'osier
                                          tandis qu'il aurait fallu
                                                  [illis.] de
Laisse pousser la flèche – pincer l'extrémité au profit des latérales | il les laisse pousser*
          [illis.] est fier d'avoir obtenu des pousses de 1 à 2 mètres.
                la                                   par une greffe
Ψ alors on coupe & on la remplace qu'on m    qu'on met à la place voulue. Si cette greffe ne prend pas on en
met une autre. si elle ne prend pas on coupe la branche d'en face & on remet 2 greffes bien ajustées
plus ht ou plus bas.
La taille a pr but de faire développer  les yeux. Autrement la branche
pousserait toujours par son extrémité. Les yeux s'éteindraient*
très peu se développeraient.
[Transcription de Joëlle Robert ]