BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 8, folio 995
XV
Les deux derniers furent le garde-champêtre & Petit l'instituteur –
                                               hte
                                               [illis.]
il s'avança en cambrant la taille, comme d'un air de provocation 
                        tellemt vite                   Ste l'
Puis se retira si promptement que la Ste  hostie aurait pu tomber
       Tout à coup, on vit paraître Gorgu. [D'où venait-il ?] maintenant
            était gras maintenant    barbiche – ni barbiche
il était gras, n'avait plus de moustaches maint. mais un collier & après
                                                                                       en croix
                                                       avec lenteur      en croix
                                                                     & mains
le sacrement, il regagna sa place, les deux bras sur la poitrine, [le visage
façon
édifiante
le regard
la tête basse, les mains
avec lenteur           en croix sur
l'[illis.]
             en           façon et d'un air     les assistants
dévot, & d'une manière à édifier toute la paroisse
                            manière
          Le curé encore une fois harangua les petits garçons & les petites filles
         eussent  eussent gd
qu'ils aient soin plus tard, de ne pas faire comme Judas, qui trahit son
Dieu, & de garder toujours, leur robe d'innocence – Pécuchet à ces mots
                    conserver            déplaçait                   On était distrait
regretta la sienne. Mais on remuait des chaises [on n'écoutait plus ] – 
                                                                                      on on n'écoutait plus
les mères avaient hâte d'embrasser leurs enfants.
                                       stationnèrent                        à                    le bonjour*
         Les paroissiens s'arrêtèrent sous le porche pr échanger/gèrent des compliments
des félicitations         à la sortie échangèrent des                              des félicitations
                                                                                                  générale     le bonjour*

félicitations. qques uns même pleuraient – & l'attention publique était portée
sur Bouvard & Pécuchet. 
                               en
                            qui attendait/dant sa voiture                      discret
Me de Faverges se tourna vers eux, & après une allusion discrète à leur
piété
conduite                 futur                                                              Mr de F
piété, présenta son gendre « Mr. de Mahurot, ingénieur. – Le comte
n'en [illis.] pas.
Ou à présent*
bien de [illis.]
notez-le je vous prie     tous les jours
ne l'oubliez pas
je vous prie
on compte sur vous.
           s'étonnait
se plaignait de ne pas les voir. Il serait revenu la semaine prochaine
quel [illis.]            n'est-ce pas. Mais la calèche était arrivée
« on compte sur vous » la calèche était arrivée. les dames du château
...[illis.]...
partirent, & la foule se dispersa. 
                                            virent     trouvèrent
                                            virent                                                           au milieu
En rentrant chez eux, ils trouvèrent dans la cour, un petit paquet sur
                                                ramassèrent            com            était close
l'herbe. Le facteur, ne trouvant personne à la maison l'avait jeté
                                                                                        lui*
                                              le volume                      leur devait leur apporter
par-dessus le mur. C'était l'ouvrage que Barberou avait promis.
                                            le volume                              avait promis
           seul                                         coup d'oeil imparti.
le titre en indiquait le contenu. « examen des doctrines chrétien.
comparées aux différentes       Jules     [illis.] du christian.
& des autres religions » par Arsène Lelieur Ancien élève de l'école
par Louis Hervieu normale « Genève 1856 – » Pécuchet le repoussa. – & Bouvard
ne désirait pas le lire connaître.
                                  Amourou*              Faucheux
                          Laumonier*
                                 Hardy
                                Harpin                 Fauvel
                                                                     théodore
                                                            Delpeau*     Hervieu
                                                                     Louis –
[Transcription de Joëlle Robert ]