BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 8, folio 1017
VII
Rapprochemt du christianisme avec les autres religions fait par Pécuchet.
                          le curé « il ne peut y avoir plusieurs religions puisqu'il n'y a qu'un Dieu »
les martyrs. « car, comme dit Pascal, je crois au témoignage des gens qui se font
                              tuer.
                         – mais les autres religions n'ont pas eu de martyrs ! – car il n'y a pas
                            eu de martyrs en dehors de l'église.
– ils ont reçu une note de Varlot sur les martyrs. – & comme le curé évite
Pécuchet depuis qqtemps. Pécuchet pr ne pas le manquer va l'attendre à la
sortie du château.
     les martyrs.          pas si nombreux qu'on dit.
                                                                    en a eu     
                                   Origène avoue qu'il y a eu peu.
                          Gibbon.
                   Beaucoup de faux. – les évêques de la Gaule dans les guerres contre les Barbares
                   noms inventés. – La légion thébaine impossible (ext de Volt.
                                                   onze mille vierges de Cologne
      Le christianisme en a plus fait parmi les juifs, musulmans, hérétiques etc que les
                       Romains parmi les chrétiens (Laroq).
                                                                                                                     face à face
– Pendant qu'ils discutent, – une pluie atroce tombe – ils la reçoivent sous un seul
parapluie. Les pointes du tricorne du curé crachent l'eau com des gargouilles
chant* chacun citant ses martyrs. – (dialogue coupé).
Prem conclusion : Vous établissez les martyrs par la doctrine. – & la doctrine par les
                                                        si
                                   martyrs. mais la valeur du martyr dépend de la vérité de la
                                   doctrine, il ne peut servir à en démontrer l'excellence
                                 c'est la doctrine en soi qu'il faut examiner, indépendammt des
                                   Actes de dévouemt qu'elle a pu susciter.
– chez eux. rentré Pécuchet rumine les martyrs & subit un :
retour à la religion en regardant un crucifix est pris d'une espèce de remords
          est-ce bien ce que nous faisons là ?
                  Beauté de la croix. besoin d'une religion – aucune pareille à celle-là
 l'Humanité se rattachera toujours aux paroles du christ.
                 on doit être le vrai. le faux ne peut pas être là !
                               on le calomnie. – cependant l'Église a des présomptions
                                                                                                             en sa faveur
P. Il s'aperçoit qu'il a un corps étranger dans la doublure de sa
casquette. C'est une médaille de St Joseph – [illis.] Me de Noaris l'y a
mise subrepticemt. moyen par lequel fut converti Mr. Alphonse de
Ratisbonne.  cette médaille étant excellente pr les conversions.
[Transcription de Joëlle Robert ]