BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 9, folio 1159v
[Page entièrement barrée]
                                                XIV
le printemps – la ferme de gouy.                    pas
                       D'abord ils ne la reconnaissent.  changement – embellissement
                                                               Cours en pente – pommiers en fleurs. ciel bleu –
un jour chez gouyprintemps.        était là – acheter du cidre.
& arrange
Ψ
  & les fleurs d'une
façon sensuelle
s'en fait des bouquets –
Me B. & B. la regardent
primevères. pensées etc. – Me Bordin y était à cueillir des morilles
                                    la lessive             y séchait – c'est celle de Me Bordin               
                qui se trouve là
        Me Bordin s'y trouve. Victorine cueillant des primevères.   Ψ
elle fait le lien au retour de sentiment de B. & de Me Bordin. « nous
                                                                      c'est gentil une petite fille
pourrions en avoir une comme ça. — c'est vous qui n'avez pas voulu
                                                regrets de Bouv. mouvement de sensibilité
   Pécuchet, Gouy, & Victor                                          retour de jeunesse 
Victor est avec gouy & reste                                                        de part & d'autre – env ils ont
Victor en contemplation devant un coït de paons                     envie de baiser.
                                                                                  un
                                                               parce que le cheval a peur des paons &
Gouy maltraite un cheval                            ( le chev rue parce qu'il a/& casse qque chose
Gouy le maltraite             en                                      avec une ruade le cheval en ruant
Bouvard prend la défense du cheval. gouy s'indigne « puisque, c'est ma propriété »
                                                                                                       parti
n'importe ! vous n'avez pas le droit. Me Bordin prend la/le défense de
son fermier.                                                              se déclare pr
                                                                                                                 si l'on veut
mais
L'Animal a des droits puisqu'il a une âme – inférieure à la nôtre, mais
ce mot âme est revenu
plusieurs fois 
        prtant
& Victor qui n'a pas
l'habitude de réfléchir


transition
                                                             se met*
n'importe il en a une. – Me Bordin ne croit pas que les animaux aient une âme
                                                                                  & traite, pr cela, ces MM d'impies.
L'enfant demande qu'est-ce que l'Âme ?
embarras de B. & P.  Les voilà retombés dans la métaphysique, qu'ils avaient
exclu de leur programme.
« n'importe » revenant au cheval – on ne doit pas faire souffrir les faibles » — « prquoi ? »
— c'est mal — prquoi est-ce mal ? ( voy dans Emile le dialogue du gouverneur & de l'élève
impossible de donner la notion de la justice aux enfants, ils ne la possèdent
pas naturellement. – ont-ils l'idée du devoir ? .
Raisonner avec les enfants est
sot. s'ils entendaient raison,
ils n'auraient pas besoin
d'être élevés
                avant d'articuler une parole ont l'idée du devoir, une idée de la différence
Buchez   « il a du   du bien & du mal –
P. Félix   « il a des penchants mauvais qui le poussent à la barbarie.
Rousseau – « il ne peut être moral Ensuite puisqu'il n'est pas responsable
                         il ne peut rien faire qui soit moralement mal & qui mérite châtiment
                                                                                                                   ou récompense
raison de plus pr leur enseigner la morale       Dev. am 370 [illis.] 
[Transcription de Nicole Sibireff.]