BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 10, folio 227
XII
  {{   Il en fut de même des épices, des meubles & de l'éclairage
&                                            Mais*
incapables d'abstraction, l'ét la lumière c'était pr eux la lampe. – &
elle n'avait aucun rapport avec l'étincelle d'un caillou, la flamme
                              clarté de la lune
d'une bougie, la lueur du soleil
un jour Victorine demanda prquoi le bois brûlait.  Ses maîtres ne surent
que lui répondre,  la théorie de la combustion les dépassait leur force.
une autre fois, Bouvard depuis le potage jusqu'au dessert parla des éléments
                                                                 sous    [illis.]
nourriciers, – & ahurit les deux petits avec l'albumine, –                                                                          la fibrine, l'albumine, la caséine
la graisse & le gluten.
Ensuite Pécuchet voulut leur expliquer comment se renouvelle le sang & il
perdit
pataugea dans la circulation.
               Deux voies à suivre                                     fait
Le dilemme n'est point commode.  Si l'on part du phénomène exclusivement
               en effet
il faudra pr les plus simples des raisons trop compliquées.  Si au contraire
                        sont posés
les principes sont posés d'abord, on commence par l'Absolu, la Foi.
Que résoudre ?  combiner les deux enseignements, le rationnel et l'empirique
         ces doubles    un double moyen   est
mais deux moyens vers un seul but, c'est l'inverse de la méthode.
Ah !  tant pis !
Pr les initier à l'histoire naturelle, ils tentèrent qques promenades
scientifiques. }}
                                 Pécuchet
                                     ils
« — tu vois, disaient en montrant un âne, un cheval, un boeuf, « les
Bêtes à quatre pieds, on les nomme des quadrupèdes. Généralemt les oiseaux
présentent
ont des plumes, les reptiles des écailles, & les papillons appartiennent
                                                                                         prendre
à la classe des insectes. » Ils avaient un filet pr en attraper – &
                                                                                                             X
Pécuchet tenant la bestiole, avec délicatesse, leur faisait observer sa
suc trompe, qui aspire le nectar des fleurs
Ils cueillait des fleurs simples au revers des fossés – disait leurs noms
       s'il                                    on
et quand il ne les savait pas, en inventait, afin de garder son
                                2                     1         est le moins
prestige.  la nomenclature, d'ailleurs n'est pas l'important de la
Botanique.               cet                                               les
        il écrivit cet sur axiome sur le tableau : « toute plante a
                                                                 enfermant
des feuilles, un calice, & une corole contenant un ovaire ou
péricarpe, qui contient la graine, »

                        X les quatre ailes, les six pattes, les deux antennes
                        & sa trompe osseuse Ψ
[Transcription de Mitsumasa Wada, Yvan Leclerc et Danielle Girard]