Préfaces de Raymond Queneau à Bouvard et Pécuchet
Chargement de l'image en cours ...
(10)  Ce périple est ponctué par les phrases-étapes suivantes :
« C'est peut-être que nous ne savons pas la chimie »
« Six mois plus tard ils étaient devenus archéologues »
« Faisons venir quelques romans historiques »
« Il me semble que nous aurons bientôt du grabuge »
« PECUCHET, en la regardant, sentait quelque chose de tout nouveau,
un charme, un plaisir infini »
« Satisfaits de leur régime, ils voulurent s'améliorer le tempérament
par la gymnastique »
« Et ils se sentaient comme une aurore se lever dans leur âme »
« Ils se procurèrent plusieurs ouvrages touchant l'éducation »
« Ils étaient fort émus quand ils traversèrent le village et
arrivèrent à l'hôtel de la Croix d'Or »
« Ils s'y mettent »
Chacune de ces phrases introduit un nouveau thème, et chaque chapitre
a un sujet bien déterminé, bien que d'après une note publiée par
DESMOREST (op. land.) (P.45) on voit que FLAUBERT a songé un instant
à éviter que la succession des études et des échecs soit rythmée d'une
façon trop mécanique par les changements de chapitres. Cependant, dans
l'état du roman, tel qu'il nous est parvenu, il y a homogénéité à l'intérieur
de chaque division ; II, c'est l'agriculture, III, les Sciences
Naturelles, IV l'Archéologie et l'histoire, V, la Littérature,
VI, la politique, VII l'Amour, VIII, la philosophie, (avec la gymnastique, 
comme préliminaire), IX, la Religion, X, la Pédagogie et les 
Réformes Sociales, XI, la copie – les chapitres IV, IX et X étant 
annoncés dans les chapitres précédents, conformément à la note sus-
citée, respectivement par : le bahut de Gorju, la messe de Noël, Victor
et Victorine.