MANUSCRITS
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Flaubert, Notes sur le Koran


Provenance
Vente Franklin Grout, Antibes, 28-30 avril 1931, n° 34 : « Un manuscrit de la main de Flaubert. Le Koran. 20 pages format 32 x 20 ». En fait, le manuscrit comporte 11 feuillets écrits recto et verso, soient 22 pages.

Datation
Le Koran (graphie du livre consulté par Flaubert) n’est mentionné qu’une seule fois dans la correspondance de Flaubert, à la date où il doit prendre ces notes : « Je m’occupe un peu de l’Orient pour le quart d’heure, non dans un but scientifique, mais tout pittoresque : je recherche la couleur, la poésie, ce qui est sonore, ce qui est chaud, ce qui est beau. J’ai lu le Baghavad-Gitâ, le Nalus, un grand travail de Burnouf sur le Buddhisme, les hymnes du Rig-Véda, les lois de Manou, le Koran et quelques livres chinois ; voilà tout » (lettre à Emmanuel Vasse de Saint-Ouen, [15 septembre 1846]). Flaubert lit le Coran dans un ouvrage conservé à l’hôtel de ville de Canteleu : Les Livres sacrés de l’Orient.Comprenant le Chou-King ou le livre par excellence. Les Sse-Chou ou les quatre livres moraux de Confucius et de ses disciples. Les Lois de Manou, premier législateur de l’Inde. Le Koran de Mahomet. Traduits, revus et corrigés par G. Pauthier. – Paris, Didot Frères, 1840, 764 p. (voir La Bibliothèque de Flaubert, Publications de l’Université de Rouen, 2001, p. 127, et le catalogue en ligne ici).

Destination
Cette lecture fait partie d’une documentation large sur l’Orient et sur les religions, que Flaubert réunit à l’époque. Avant La Tentation de saint Antoine de 1849, ces notes se rapportent à la préparation du Conte oriental, projet dont il est question entre 1845 et 1848, et dont il nous reste des scénarios (publiés par Jean Bruneau, Le « Conte oriental » de Flaubert, Denoël, 1973).

La photocopie du manuscrit est consultable au Centre Flaubert.

Transcription par Jaouik Moulay-Badreddine (octobre 2009), doctorant à l’Université de Rouen.
Codes de transcription :
en rouge : résumés de versets et commentaires de Flaubert.
[…] : interventions du transcripteur, par exemple pour citer le texte complet d’un verset résumé par Flaubert.


Le Koran [le titre en français est suivi du titre en arabe]


[f° 1]
Ch II. La Vache
12. « Lorsqu’on leur dit : Croyez, croyez ainsi que croient tant d’autres, ils répondent : Croirons-nous comme croient les sots? N’est-ce pas plutôt eux qui sont des sots? Mais ils ne le sentent pas. »
26. Comment pouvez-vous être ingrats envers Dieu, vous qui étiez morts et à qui il a rendu la vie, qui vous fera mourir, qui plus tard vous fera revivre de nouveau, et auprès duquel vous retournerez un jour.
69. Vos coeurs se sont endurcis depuis ; ils sont comme des rochers et plus durs encore, car des rochers coulent des torrents ; les rochers se fendent et font jaillir l’eau ; il y en a qui s’affaissent par la crainte de Dieu et certes Dieu n’est pas inattentif à vos actions.
143. Chaque peuple a une plage du ciel où il se tourne en priant.
183. Il vous est permis de vous approcher de vos femmes dans la nuit du jeûne. Elles sont votre vêtement et vous êtes le leur.
Interdiction des femmes depuis l’aurore jusqu’à la nuit, pendant le jeûne du Ramadan. De même pendant le pèlerinage qui se fera pendant le mois prescrit 193
[193. Le pèlerinage se fera dans les mois prescrits. Celui qui l’entreprendra doit s’abstenir des femmes, des transgressions des préceptes et des rixes. Le Bien que vous ferez sera connu de Dieu. Prenez des provisions pour le voyage. La meilleure provision est la piété. Craignez-moi donc, ô hommes doués de sens !]
222. Ils t’interrogeront sur les règles des femmes. Dis-leur : C’est un inconvénient. Séparez-vous de vos épouses pendant ce temps et n’en approchez que lorsqu’elles seront purifiées. Lorsqu’elles seront purifiées, venez à elles comme vous l’ordonne Dieu. Il aime ceux qui se repentent, il aime ceux qui observent la pureté.
223. Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l’entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété.
228. Les femmes répudiées laisseront écouler le temps
[f° 1v°]
de trois menstrues avant de se remarier. Elles ne doivent point cacher ce que Dieu a créé dans leur sein, si elles croient en Dieu et au jour dernier. Il est plus équitable que les maris les reprennent quand elles sont dans cet état si ils désirent la paix.
257. Point de violence en matière de religion. La vérité se distingue assez de l’erreur. Celui qui ne croira pas au Thagout (idoles) et croira en Dieu aura saisi une anse solide à l’abri de toute brisure. Dieu entend et connaît tout. (un peu plus avant il a été prescrit d’immoler les infidèles. 189 tuez-les partout où vous les trouverez etc)
262. Lorsqu’Abraham dit à Dieu : Seigneur fais-moi voir comment tu ressuscites les morts, Dieu lui dit : Ne crois-tu point encore ? Je crois, reprit Abraham ; mais que mon coeur soit parfaitement rassuré. Dieu lui dit alors : Prends quatre oiseaux et coupe-les en morceaux ; disperse leurs membres sur la cime des montagnes, appelle-les ensuite : ils viendront à toi ; et sache que Dieu est puissant et sage.
 
Ch III La famille d’Imran
26. Tu fais succéder la nuit au jour et le jour à la nuit, tu fais sortir la vie de la mort et la mort de la vie. Tu accordes la nourriture à qui tu veux sans compte ni mesure.
 
Ch VI Les femmes
Droits de succession des femmes 12-15
26. N’épousez pas les femmes qui ont été les épouses de vos pères. C’est une turpitude, c’est une abomination et un mauvais usage : toutefois laissez subsister ce qui est déjà accompli.
27. Il vous est interdit d’épouser vos mères, vos filles, vos soeurs, vos tantes paternelles et maternelles ; vos nièces, filles de vos frères ou de vos soeurs ; vos nourrices, vos soeurs de lait, les mères de vos femmes, les filles confiées à votre tutelle et issues de femmes avec lesquelles vous auriez cohabité. Mais si vous n’avez pas cohabité avec elles il n’y a aucun crime à les épouser. N’épousez pas non plus les filles de vos fils que vous avez engendrés, ni deux soeurs. Si le fait est accompli, Dieu est indulgent et miséricordieux.
[f° 2]
38. … Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises. Elles conservent soigneusement pendant l’absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact. Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’inobéissance ; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez ; mais aussitôt qu’elles vous obéissent ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.
46. Ô croyants ! ne priez point lorsque vous êtes ivres : attendez que vous puissiez comprendre les paroles que vous prononcez. Ne priez point quand vous êtes souillés. Attendez que vous ayez fait vos ablutions à moins que vous ne soyez en voyage. Si vous êtes malades ou en voyage, si vous avez satisfait vos besoins naturels ou si vous avez eu commerce avec une femme, frottez-vous le visage et les mains avec de la menue poussière à défaut d’eau. Dieu est indulgent et miséricordieux.
Même précepte plus bas ch V, 9.
50. Vous qui avez reçu des Écritures, croyez à ce que Dieu a fait descendre du ciel pour confirmer vos livres sacrés avant que nous effacions les traits de vos visages et que nous les rendions unis comme le derrière de vos têtes…
 
V La Table
4. Les animaux morts, le sang, la chair du porc, tout ce qui a été tué sous un autre nom que celui de Dieu, les animaux suffoqués, assommés, tués par quelque chute ou d’un coup de corne, ceux qui ont été entamés par une bête féroce, à moins que vous ne les ayez purifiés par une saignée, tout ce qui a été immolé aux autels des idoles ; tout cela vous est défendu. Ne vous les partagez pas en consultant les flèches car ceci est une impiété. Le désespoir attend ceux qui ont renié votre religion ; ne les craignez point ; craignez-moi.
7. … il vous est permis d’épouser les filles honnêtes des croyants et de ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, pourvu que vous leur assigniez leurs dots. Vivez chastement avec elles, ne commettez pas de fornication, et ne les prenez pas comme concubines.
33. La passion subjugua l’injuste ; il tua son frère et fut au nombre des malheureux.
34. Dieu envoya un corbeau qui grattait la terre pour lui
[f° 2v°]
montrer comment il devait cacher le cadavre de son frère. Malheureux que suis-je, s’écria le meurtrier, ne pouvais-je comme ce corbeau creuser la terre pour cacher les restes de mon frère ! et il s’abandonna au repentir.
C’est pourquoi celui qui a tué un homme sera regardé comme le meurtrier du genre humain et celui qui aura sauvé un homme, sera regardé comme s’il avait rendu la vie à tout le genre humain.
[35. Celui qui aura tué un homme sans que celui-ci ait commis un meurtre, sera regardé comme le meurtrier du genre humain ; et celui qui aura rendu la vie à un homme sera regardé comme s’il avait rendu la vie à tout le genre humain.]
49. Dans ce code nous avons prescrit aux Juifs : âme pour âme, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures seront punies par la loi du talion. Celui qui, recevant le prix de la peine, la changera en aumône fera bien ; cela lui servira d’expiation de ses péchés. Ceux qui ne jugeront pas d’après les livres que nous avons fait descendre, sont impies.
96. Interdiction de la chasse pendant le pèlerinage de la Mecque pour expiation, envoyer un présent à la Kaba, nourrir des pauvres ou jeûner.
[96. Ô vous qui croyez ! ne vous livrez point à la chasse pendant que vous vous acquittez du pèlerinage de la Mecque. Quiconque d’entre vous aura tué un animal de propos délibéré, sera puni comme s’il avait tué un animal domestique ; deux hommes équitables le jugeront ; il enverra un présent au temple de la Kaba, ou bien il expiera par la nourriture donnée aux pauvres, ou bien il jeûnera, et cela afin qu’il éprouve la honte de son action. Dieu oublie le passé ; mais celui qui retombe dans le pêché encourra la vengeance de Dieu ; et certes Dieu est puissant et vindicatif.]
97. Mais la pêche est permise.
[97. Il vous est permis de vous livrer à la pêche, de vous nourrir de ses produits et d’y chercher votre profit. La pêche est permise aux voyageurs ; mais la chasse vous est interdite tout le temps de votre pèlerinage à la Mecque. Craignez Dieu ; un jour vous serez rassemblés autour de lui.]
 
VI Le Bétail
99. C’est lui qui fait du ciel descendre l’eau. Par elle nous faisons pousser les germes de toutes les plantes ; par elle nous produisons la verdure d’où sortent les grains disposés par séries, et les palmiers dont les branches donnent des grappes suspendues et les jardins plantés de vigne et les olives et les grenades qui se ressemblent et qui diffèrent les unes des autres. Jetez vos regards sur leurs fruits, considérez leur fructification et leur maturité. Certes dans tout ceci il y a des signes pour ceux qui comprennent.
100. Ils ont associé les génies à Dieu, à Dieu qui les a créés, dans leur ignorance ils lui inventent des fils et des filles. Loin de sa gloire ces blasphèmes ! il est trop au-dessus de ce qu’ils lui attribuent.
 
VII. El Araf
10. Nous vous créâmes et nous vous donnâmes la forme puis nous dîmes aux anges : inclinez-vous devant Adam et ils s’inclinèrent, excepté Eblis qui n’était point de ceux qui s’inclinèrent.
[f° 3]
11. Dieu lui dit : Qu’est-ce qui te défend de t’incliner devant lui, quand je te l’ordonne ? Je vaux mieux que lui, dit Eblis. Tu m’as créé de feu et lui tu l’as créé de limon, et 12-17. [Allusion à l’échange entre Dieu et Eblis.]
111. Les magiciens demandèrent à Moïse : Est-ce toi qui jetteras le premier ou bien nous ?
112. Jetez les premiers, dit Moïse ; et ils jetèrent et fascinèrent les regards des spectateurs et les épouvantèrent. C’était une magie surprenante, puis Moïse jeta sa baguette qui devint un serpent et les magiciens se retirèrent humiliés.
162. Interrogez-les sur cette ville située sur le bord de la mer dont les habitants transgressaient le sabbat, lorsque, le jour du sabbat, les poissons venaient paraître à la surface de l’eau et qu’ils disparaissaient les autres jours. C’est ainsi que nous les éprouvions parce qu’ils étaient des prévaricateurs.
 
VIII. Le Butin
45. Souviens-toi, ô Mohammed ! que Dieu te montra en songe l’armée ennemie peu nombreuse. S’il te l’eût montrée plus forte, vous auriez tous perdu courage, et vous auriez soulevé à ce propos des disputes ; il a voulu vous en préserver. Il connaît ce que recèlent [sic] le cœur des hommes.
46. Quand vous vous trouvâtes en face des ennemis, Dieu les fit voir peu nombreux à vos yeux ; il en diminua le nombre à vos yeux pour accomplir l’oeuvre décrétée dans ses destins. Il est le terme de toutes choses.
 
IX. Le Repentir
35. Le jour où le feu de la géhenne sera allumé sur leurs têtes, des marques brûlantes seront imprimées avec cet or et cet argent sur leurs fronts, sur leurs flancs et sur leurs reins ; et on leur dira : Voici ce que vous avez amassé pour vous-mêmes. Goûtez ce que vous avez amassé.
50. Si tu obtiens un succès, ce succès les met mal à leur aise. Si un revers t’atteint ils disent : Nous avons pris nos mesures d’avance. Puis ils tournent le dos, et se réjouissent.
98. Les Arabes du désert sont les plus endurcis dans leur impiété et dans leur hypocrisie, et il est naturel qu’ils ignorent les préceptes que Dieu a révélés à son apôtre. Dieu est sage et savant.
 
[f° 3v°]
X. Jonas
5. C’est lui qui a donné le soleil pour éclairer le monde, et la lune pour refléter la lumière, qui a déterminé les phases de celle-ci, afin que vous connaissiez le nombre des années et leur comput. Dieu n’a point créé tout cela en vain mais pour la vérité ; il explique ses signes à ceux qui comprennent.
45. Dieu ne commet aucune injustice envers les hommes ; les hommes la commettent envers eux-mêmes.
 
XI. Houd
42. Et il en fut ainsi jusqu’au moment où notre ordre fut donné et où la fournaise creva. Nous dîmes à Noé : Emporte dans ce vaisseau un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, excepté celui sur qui le jugement a été prononcé*. Prends aussi tous ceux qui ont cru ; et il n’y eut qu’un petit nombre qui crut. (*Un des fils de Noé que la tradition représente comme infidèle.)
79. Nos envoyés allèrent vers Loth ; il s’affligea à cause d’eux et son coeur se serra. C’est un jour difficile, dit-il.
80. Des hommes de son peuple se portèrent en foule chez lui, ils commettaient des turpitudes. Il leur dit : Voici mes filles ; il serait moins impur d’abuser d’elles. Ne me déshonorez pas dans mes hôtes. Y a-t-il un homme droit parmi vous ?
81. Tu sais, lui dirent-ils, que nous n’avons rien à démêler avec tes filles ; tu sais ce que nous voulons.
 
XII. Joseph
23. La femme dans la maison de laquelle il se trouvait conçut de la passion pour lui ; elle ferma les portes de l’appartement, et lui dit : Viens ici. Dieu m’en préserve, répondit Joseph. Mon maître m’a donné une généreuse hospitalité. Les méchants ne prospèrent pas.
Elle accusa Joseph, mais comme la tunique était déchirée par derrière, signe qu’elle avait voulu le retenir, voilà de vos fourberies s’écria-t-il (le mari) elles sont grandes.
30. Les femmes de la ville se racontaient l’aventure en disant : la femme du Seigneur d’Égypte a voulu jouir de son esclave, qui l’a rendue folle de lui. Elle est vraiment dans une fausse route.
[f° 4]
31. Lorsque la femme du seigneur eut entendu ces propos, elle envoya des invitations à ces femmes, prépara un banquet et donna à chacune d’elles un couteau ; puis elle ordonna à Joseph de paraître devant ces femmes ; et quand elles l’eurent vu elles le comblaient de louanges et se coupaient les doigts par distraction en s’écriant : ô Dieu, ce n’est pas un homme, c’est un ange adorable.
84. Il s’éloigna donc d’eux et s’écria : Hélas ! ô Joseph ! et ses yeux blanchirent de tristesse, et il était opprimé de douleur.
 
XIII. Le Tonnerre
3. C’est lui qui étendit la terre, qui y éleva les montagnes et forma les fleuves, qui a établi les deux sexes dans tous les êtres produits, qui ordonne à la nuit d’envelopper le jour. Certes dans tout cela il y a des signes pour ceux qui réfléchissent (phrase souvent répétée).
5. Si quelque chose doit t’étonner de leur part, étonne-toi quand tu les entends dire : Se peut-il qu’étant changés en poussière, nous devenions ensuite une création nouvelle ?
9. Dieu sait ce que la femme porte dans son sein ; de combien la matrice se resserre ou s’élargit. Tout est pesé devant lui.
 
XIV. Abraham. La paix soit avec lui
18. Alors les prophètes demandèrent l’assistance de Dieu et tout homme orgueilleux et rebelle fut anéanti.
19. L’enfer l’a englouti et il sera abreuvé d’une eau infecte.
20. Il l’avalera à petites gorgées, et elle aura peine à passer. La mort fondra sur lui de tous côtés et il ne mourra pas. À cela succédera un tourment terrible.
21. Les oeuvres des incrédules sont semblables aux cendres dont s’empare le vent dans un jour orageux. Ils ne sauront en rien réussir, et leur égarement sera au comble.
22. Ne voyez-vous pas que Dieu a créé réellement les cieux et la terre ? S’il le veut il peut vous faire disparaître et mettre d’autres créatures à votre place.
51. Leurs tuniques seront de poix, le feu couvrira leurs figures afin que Dieu rétribue chaque âme selon ses oeuvres. Il est prompt dans ses comptes.
 
[f° 4v°]
XV. Hedjr
45. Quant à ceux qui craignent Dieu, ils auront des jardins et des sources vives.
46. On leur dira : Entrez en paix et à l’abri de toute crainte.
47. Nous ôterons de leurs coeurs toute fausseté ; vivant comme frères ils prendront leur repos sur des lits face à face les uns des autres.
48. La fatigue ne les atteindra pas et ils ne seront jamais expulsés de cette demeure.
 
XVI. L’abeille
4. Il a créé l’homme d’une goutte de sperme (très souvent répété, – vers la fin), et voilà que l’homme dispute ouvertement.
[5]. Il a créé sur la terre les bêtes de somme ; vous en tirez vos vêtements et de nombreux avantages ; vous vous en nourrissez
[6]. Vous y trouvez une belle part quand vous les ramenez le soir et quand vous les lâchez le matin pour le pâturage.
7. Elles portent vos fardeaux dans des pays où vous ne les vendriez qu’avec peine. Certes votre Seigneur est plein de bonté et de miséricorde.
8. Il vous a donné des chevaux, des mulets, des ânes, pour vous servir de monture et d’appareil. Il crée ce dont ne vous doutez pas.
10. C’est lui qui fait descendre du ciel l’eau qui vous sert de boisson et qui fait croître les plantes dont vous nourrissez vos troupeaux.
11. Au moyen de l’eau il fait germer les blés, l’olive, le palmier, la vigne et toute sorte [sic] de fruits. Il y a dans ceci des signes pour ceux qui réfléchissent.
12. Il vous a soumis la nuit et le jour ; le soleil et la lune et les étoiles vous servent par sa volonté. Il y a dans ceci... [des signes pour ceux qui réfléchissent].
14. C’est lui qui vous a soumis la mer ; vous en mangez des chairs fraîches, vous en retirez les ornements dont vous vous parez. Vous voyez les vaisseaux fendre les flots pour demander à Dieu des trésors de sa bonté. Peut-être serez-vous reconnaissants.
15. Il a lancé les hautes montagnes sur la terre... [afin qu’elles se meuvent avec vous] ; il a tracé des fleuves et des chemins... [afin que vous soyez dirigés dans votre marche].
16. Il a posé des signes de routes. Les hommes se dirigent aussi d’après les étoiles.
 
[f° 5]
XVI.
68. Vous trouverez dans les animaux des signes propres à vous instruire. Nous vous faisons boire ce qui dans leurs entrailles est entre les aliments élaborés et le sang : le lait pur, d’une absorption si douce pour ceux qui le boivent.
[69]. Parmi ces fruits, vous avez le palmier et la vigne d’où vous retirez une boisson enivrante et une nourriture agréable. Il y a dans ceci des signes pour ceux qui entendent.
[70] Ton Seigneur a dit à l’abeille : cherche-toi des maisons dans les montagnes, dans les arbres et dans les constructions des hommes.
Nourris-toi de leurs fruits et voltige dans les chemins frayés de ton seigneur. De leurs entrailles sort une liqueur variée qui sert de remède à l’homme. Certes il y a dans ceci des signes pour ceux qui réfléchissent.
72. Dieu vous a créés, et il vous fera mourir. Tel d’entre vous parviendra à l’âge de la décrépitude au point qu’il oubliera tout ce qu’il aura appris. Dieu est savant et puissant.
 
XVII. [Le Voyage nocturne]
39. Ne marche point orgueilleusement sur la terre, tu ne saurais ni la fendre en deux, ni égaler la hauteur des montagnes.
54. Un jour Dieu vous appellera de vos tombeaux ; vous lui répondrez en le louant ; il vous semblera n’y avoir demeuré que très peu de temps.
62. Mention du Zacoum arbre maudit qui s’élève du fond de l’enfer.
[62. Souviens-toi que nous avons dit : Dieu environne les hommes de tous côtés. Nous ne t’avons accordé la vision que nous t’avons fait voir, et l’arbre maudit dans le Koran que pour fournir un sujet de dispute aux hommes, et pour les intimider ; mais cela ne fera que rendre leur perversité bien plus grande.]
80. Fais ta prière au déclin du soleil et au moment de l’arrivée des ténèbres de la nuit ; récite la lecture de l’aube du jour ; les anges assistent à la lecture de l’aube du jour.
81. Dans la nuit consacre tes veilles à la prière. Ce sera pour toi une oeuvre surérogatoire. Il se peut que Dieu t’accorde dans ces veilles une place glorieuse.
Mekam mot qui veut dire veille et de là extase d’un certain degré.
 
[f° 5v°]
XVIII. [La Caverne]
17. Tu aurais cru qu’ils veillaient, et cependant ils dormaient. Nous les retournions tantôt à droite et tantôt à gauche. Leurs chiens étaient couchés les pattes étendues à l’entrée de la caverne. Si arrivé à l’improviste, tu les eusses vus dans cet état, tu t’en serais détourné et enfui ; tu aurais été transi de frayeur.
 
XXI. [Les Prophètes]
104. Ce jour-là nous plierons les cieux de même que l’ange Sidjil plie les feuillets écrits (l’ange chargé d’écrire toutes les actions de l’homme sur un rouleau qu’il plie à sa mort). Comme nous avons produit la création, de même nous la ferons rentrer. C’est une promesse qui nous oblige. Nous l’accomplirons.
Mahum est envoyé sur la terre comme le Christ pour la racheter du péché originel ? quoi qu’il ne soit pas mentionné n’est-ce pas là ce qui relève de ce verset :
107. Nous ne t’avons envoyé que par miséricorde pour l’univers.
 
XXII. [Le Pèlerinage de la Mecque]
[38]. Dieu ne reçoit ni la chair ni le sang des victimes. Mais votre piété monte vers lui ; il vous les a soumises, afin que vous le glorifiiez de ce qu’il vous a dirigés sur le droit chemin.
 
XXIII. Les Croyants
1. Heureux sont les croyants,
2. qui font la prière avec humilité,
3. qui évitent toute parole déshonnête,
4. qui font l’aumône,
5. qui gardent les lois de la chasteté
6. et qui bornent leur jouissance à leurs femmes et aux esclaves que leur a procurées leur main droite (c'est-à-dire les captives) ; dans ce cas ils n’encourront aucun blâme.
7. Mais celui qui porte ses désirs au-delà est transgresseur.
12. Nous avons créé l’homme de l’argile fine.
13. Ensuite nous l’avons fait [d’]une goutte de sperme fixé dans un réceptacle solide.
 
[f° 6]
XXIV. [La Lumière]
2. Vous infligerez à l’homme et à la femme adultère cent coups de fouet à chacun. Que la compassion ne vous entrave pas dans l’accomplissement de ce précepte de Dieu, si vous croyez en Dieu et au jour dernier. Que le supplice ait lieu en présence d’un certain nombre de croyants
3. Un homme adultère ne doit épouser qu’une femme adultère ou une idolâtre et une femme adultère ne doit épouser qu’un homme adultère ou un idolâtre. Ces alliances sont interdites aux croyants.
4. Ceux qui accuseront d’adultère une femme vertueuse sans pouvoir produire quatre témoins, seront punis de quatre-vingts coups de fouet ; au surplus vous n’admettrez jamais leur témoignage en quoi que ce soit car ils sont pervers.
26. Les femmes impudiques sont faites pour les hommes impudiques ; les hommes impudiques sont faits pour les femmes impudiques ; les femmes vertueuses pour les hommes vertueux et les hommes vertueux pour les femmes vertueuses. Ils seront justifiés des propos calomnieux ; l’indulgence de Dieu leur est acquise, ainsi que des dons magnifiques.
30. Commande aux croyants de baisser leurs regards et d’être chastes. Ils en seront plus purs. Dieu est instruit de tout ce qu’ils font.
31. Commande aux femmes qui croient de baisser leurs yeux et d’être chastes, de ne découvrir de leurs ornements que ce qui est en évidence, de couvrir leurs seins de voile, de ne faire voir leurs ornements qu’à leurs maris ou à leurs pères ou aux pères de leurs maris, à leur [sic] fils ou aux fils de leurs maris, à leurs frères ou aux fils de leurs frères, aux fils de leurs soeurs ou aux femmes de ceux-ci ou à leurs esclaves acquêts de leur mains droites ou aux domestiques mâles qui n’ont point besoin de femmes ou aux enfants qui ne distinguent pas encore les parties sexuelles d’une femme. Que les femmes n’agitent point les pieds de manière à faire voir les ornements cachés. Tournez vos coeurs vers Dieu afin que vous soyez heureux.
32. Mariez ceux qui ne le sont pas encore ; vos serviteurs probes à vos servantes ; s’ils sont pauvres, Dieu les rendra riches ;
[f° 6v°]
[car] Dieu est immense, et il sait tout.
33... affranchir les esclaves qui le méritent, et qui le demandent.
« Donnez leur quelque peu de ces biens que Dieu vous a accordés. Ne forcez point vos servantes à se prostituer, si elles désirent se prémunir contre la prostitution en vue des biens de ce monde. Si quelqu’un les y forçait Dieu sera indulgent et aura pitié d’elles, de ce qu’elles n’ont fait de mal que par contrainte.
35. Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Cette lumière ressemble à un flambeau, à un flambeau placé dans un cristal, cristal semblable à une étoile brillante ; ce flambeau s’allume de l’huile de l’arbre béni, de cet olivier qui n’est ni de l’Orient ni de l’Occident et dont l’huile semble s’allumer sans que le feu y touche. C’est une lumière sur une lumière. Dieu conduit vers sa lumière celui qu’il veut, et propose aux hommes des paraboles car il connaît tout.
59. Les femmes qui n’enfantent plus et qui n’espèrent plus pouvoir se marier peuvent sans inconvénient ôter leurs vêtements sans cependant montrer leurs ornements ; mais si elles s’en abstiennent, cela leur vaudra mieux. Dieu entend et sait tout.
57. Ô croyants, que vos esclaves, les enfants qui n’ont point atteint l’âge de puberté vous demandent permission avant d’entrer chez vous et ce trois fois par jour : avant la prière de l’aurore, lorsque vous quittez vos habits à midi ; et après la prière du soir ; ces trois moments doivent être respectés par décence.
 
XXV. Alforkan ou la distinction
75. Ceux-là auront pour récompense les lieux élevés du paradis, parce qu’ils ont persévéré et ils y trouveront le salut et la paix.
76. Ils y séjourneront éternellement. Quel beau lieu pour se reposer et pour s’y arrêter !
 
XXVI. [Les Poètes]
146. Pensez-vous qu’on vous laissera pour toujours en sûreté
147. au milieu de vos jardins et des fontaines,
148. au milieu des champs ensemencés, des palmiers aux branches touffues ?
149. Taillerez-vous toujours des maisons dans les rochers insolents que vous êtes ?
[f° 7]
221. Vous dirai-je quels sont les hommes que les démons inspirent ?
222. Ils inspirent le menteur, l’homme plongé dans les péchés,
223. les hommes qui enseignent ce qu’ils ont entendu ; la plupart d’entre eux étant des menteurs.
224. Ce sont les poètes que les hommes égarés suivent à leur tour.
225. Ne vois-tu pas qu’ils suivent toutes les routes comme des insensés ?
226. Qu’ils disent ce qu’ils ne font pas ?
227. Sauf ceux qui ont cru, qui pratiquent le bien et répètent sans cesse le nom de Dieu.
 
XXVII [La Fourmi]
30-43 Salomon et la reine de Saba. Réception de la reine.
44. On lui dit : Entrez dans ce palais. Et quand elle le vit, elle croyait que c’était une pièce d’eau et se retroussa les jambes. C’est un édifice pavé de cristal, répondit Salomon. (Les commentateurs − que Salomon n’avait fait introduire la reine dans l’appartement pavé de cristal que pour lui procurer cette illusion et s’assurer en la forçant à se retrousser les jambes si elle les avait semblables à celles d’une chèvre comme on le lui avait rapporté.)
68. Ils conçoivent par leur science la vie future ; mais ils en doutent ou plutôt ils sont aveugles à cet égard.
69. Les incrédules disent : quand nous et nos pères deviendront poussière, est-il possible qu’on nous en fasse sortir vivants ?
70. On nous le promettait déjà ainsi qu’à nos pères ; mais ce ne sont que des fables des temps d’autrefois.
 
XXVIII. [L’Histoire]
22. Arrivé à la fontaine de Madian, il (Moïse) y trouva une troupe d’hommes qui abreuvaient leurs troupeaux.
23. Il y aperçut deux femmes qui gardaient leurs troupeaux à quelque distance de là. Que faites-vous ici ? leur demanda-t-il. Nous n’abreuverons nos brebis, répondirent-elles, que lorsque les bergers seront partis. Notre père est un vieillard respectable.
24. Moïse fit boire leur troupeau et s’étant écarté sous l’ombrage, s’écria : Seigneur, je soupire après un bien pareil à celui que tu viens de me faire entrevoir.
 
XXXI. [Lokman]
13. Nous avons recommandé à l’homme ses père et mère (sa mère le porte dans son sein et endure peine sur peine, il n’est sevré qu’au bout de deux ans). Sois reconnaissant envers moi et envers tes parents. Tu retourneras en ma présence.
[f° 7v°]
[Trait vertical en marge devant le verset suivant :]
26. Quand tous les arbres qui sont sur la terre deviendraient des plumes, quand Dieu formerait des sept mers un océan d’encre, les paroles de Dieu ne seraient point épuisées ; il est puissant et sage.
 
XXXII. [L’Adoration]
25. Certes, Dieu prononcera entre vous au jour de la résurrection dans l’objet de vos disputes.
26. Ignorent-ils combien de générations nous avons anéanties avant eux ? Ils foulent cependant les anciennes demeures de ces peuples. Il y a des signes dans ceci. Ne l’entendent-ils pas ?
27. Ne voient-ils pas comme nous poussons devant nous les nuages chargés d’eau vers le pays stérile, et que nous faisons germer les blés dont ils se nourrissent, eux et leurs troupeaux ? Ne le voient-ils pas ?
 
XXXIII [Les Confédérés]
51. Ô croyants, n’entrez point sans permission dans la maison du prophète, excepté lorsqu’il vous invite à sa table. Rendez-vous-y lorsque vous y êtes appelés. Sortez séparément après le repas et ne prolongez point vos entretiens, vous l’offenseriez. Il rougirait de vous le dire. Mais Dieu ne rougit point de la vérité. Si vous avez quelque demande à faire à ses femmes, faites-la à travers un voile ; c’est ainsi que vos coeurs et les leurs se conserveront en pureté. Évitez de blesser l’envoyé de Dieu. N’épousez jamais les femmes avec qui il aura eu commerce. Ce serait grave aux yeux de Dieu.
 
XXXV. [Les Anges]
12. Dieu vous a d’abord créés de poussière, puis de la semence, ensuite il vous a divisés en sexes ;: la femelle ne porte et ne met rien au monde dont il n’ait connaissance ; rien n’est ajouté à l’âge d’un être qui vit longtemps et rien n’en est retranché qui ne soit consigné dans le livre. Ceci est facile à Dieu.
[13]. Les deux mers ne se ressemblent point ; l’une est d’eau fraîche et douce, de facile absorption ; l’autre d’eau amère et salée. Vous vous nourrissez de viandes fraîches l’un et l’autre, et vous en retirez des ornements que vous portez. Vous voyez des vaisseaux fendre les flots pour obtenir des richesses de la faveur de Dieu. Peut-être lui rendrez-vous des actions de grâces.
[f° 8]
31. Ils diront : Gloire à Dieu qui a éloigné de nous l’affliction. Notre seigneur est indulgent et reconnaissant.
32. Il nous a donné par un effet de sa grâce l’hospitalité dans l’habitation éternelle, où la fatigue ne nous atteindra plus, où la langueur ne nous saisira point.
 
XXXVI. [IAS]
27. Nous n’envoyâmes point contre cette cité ni armée du ciel ni autre fléau que nous envoyons contre les autres.
28. Un seul cri se fît entendre, et ils furent anéantis.
 
[XXXVII Les Rangs]
39. Mais les fidèles serviteurs de Dieu
[40]. recevront certains dons précieux,
[41]. des fruits délicieux ; et ils seront honorés
[42]. dans les jardins de délices,
[43]. se reposant sur des sièges, et se regardant face à face.
[44]. On fera courir à la ronde la coupe remplie d’une source d’eau,
[45]. Limpide et d’un goût délicieux pour ceux qui la boiront
[46]. elle n’offusquera point leur raison et ne les enivrera pas.
[Trait vertical en marge devant le verset suivant :]
[47]. Ils auront des vierges au regard modeste, aux grands yeux noirs et au teint éclatant, semblable à celui d’une perle dans sa coquille.
60. Notre repas vaut-il mieux ou [sic] le fruit de Zacoum ?
[61]. Nous en avons fait un sujet de dispute pour les méchants.
[62]. C’est un arbre qui pousse du fond de l’enfer.
[63]. Ses branches ressemblent aux têtes de démons.
[64]. Les réprouvés en seront nourris et s’en rempliront le ventre.
[65]. Là-dessus ils boiront de l’eau bouillante
[66]. et puis retourneront au fond de l’enfer.
[67]. Ils voyaient leurs pères égarés,
[68]. et se précipitaient sur leurs pas.
 
38 [S]
52. Auprès d’eux seront des femmes au regard modeste, et leurs égales en âge (de 30 à 33 ans selon les commentateurs, ce qui prouverait que l’âge de 30 ans était regardé en Orient comme le bon âge féminin).
[f° 8v°]
56. C’est la géhenne où ils seront brûlés. Quel affreux lit de repos !
[57]. Oui, il en sera ainsi. Goûtez, leur dira-t-on, l’eau bouillante et le pus,
[58] et autre supplices divers.
Malédiction de Dieu sur Satan, voy[ez] 73-86.
 
39. [Troupes]
19. Culte de Thagout (mention du) ancienne divinité des Arabes.
[19. De belles promesses sont offertes à ceux qui abandonnent le culte de Thagout, et viennent à Dieu. Annonce le bonheur à ceux de mes serviteurs qui écoutent avidement mes paroles, et suivent ce qu’elles contiennent de plus beau. Ce sont eux que Dieu dirigera, ils sont hommes doués de sens.]
21. Quant à ceux qui craignent leur Seigneur, ils auront au paradis des appartements au-dessus desquels sont construits d’autres appartements ; à leurs pieds coulent des ruisseaux. Telles sont les promesses de Dieu, qui ne viole point ses promesses.
61. Au jour de la résurrection, ceux qui ont menti contre Dieu auront le visage noir. La géhenne n’est-elle pas une demeure destinée aux orgueilleux ?
67. Mais ils ne savent point apprécier Dieu comme il devrait l’être. La terre ne sera qu’une poignée de poussière dans sa main au jour de la résurrection et les cieux ployés comme un rouleau dans sa droite. Louange à lui : il est trop élevé au-dessus des divinités qu’on lui associe.
 
XL. [Le Croyant]
20. Dieu connaît les yeux perfides et ce que les coeurs recèlent.
59. La création des cieux et de la terre est quelque chose de plus grand que la création du genre humain mais la plupart des hommes ne le savent pas.
66. C’est Dieu qui vous a donné la terre pour base et le ciel pour édifice ; c’est lui qui vous a formés (quelles admirables formes il vous a données !), qui vous nourrit de mets délicieux ; ce Dieu est votre Seigneur. Béni soit Dieu le souverain de l’univers !
79. C’est Dieu qui a créé pour vous les bestiaux ; les uns vous servent de montures et vous mangez la chair des autres.
80. Vous en retirez de nombreux avantages ; au moyen d’eux, vous satisfaites aux désirs de vos coeurs.
[f° 9]
Ils vous servent de montures et vous êtes portés aussi par des vaisseaux.
81. Dieu vous fait voir ces signes ; lequel des signes de Dieu nierez-vous ?
 
XLII. [La Délibération]
2. Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre lui appartient. Il est le Très haut, le Grand.
3. Peu s’en faut que les cieux ne se fendent à leur [voûte] de respect devant lui ; les anges célèbrent ses louanges ; tous les êtres de la terre le louent. Dieu n’est-il pas indulgent et miséricordieux.
31. C’est un de ses prodiges que ces vaisseaux qui fendent rapidement les flots et s’élèvent comme des montagnes ; s’il voulait, il calmerait le vent, les navires resteraient immobiles à la surface des eaux (certes, il y a dans ceci des signes pour tout homme constant et reconnaissant).
 
XLIIII [Ornement d’or]
77. Malek, l’ange qui préside aux tourments des réprouvés.
[77. Ils crieront : ô Malek ! que ton Seigneur mette un terme à nos supplices. Non, répondra-t-il, vous y resterez.]
 
XLIV. [La Fumée]
43. L’arbre de Zakoum
[44]. sera la nourriture du coupable.
[45]. Il bouillonnera dans leurs entrailles comme un métal fondu,
[46]. comme bouillonne l’eau bouillante.
[47]. On criera aux bourreaux : saisissez les méchants et précipitez-les au plus terrible lieu de l’enfer
[48]. et versez sur leurs têtes le tourment d’eau bouillante
[49]. en criant à chacun d’eux : subis ce tourment, toi qui a été puissant et honoré sur la terre.
[50]. Voici les tourments que vous révoquiez en doute.
[51]. Les hommes pieux seront dans un lieu sûr,
[52]. au milieu de jardins et de sources d’eau,
[53]. revêtus d’habits de soie et de satin et placés les uns en face des autres.
[54]. Telle sera leur condition et de plus nous leur donnerons pour épouses des femmes aux yeux noirs.
[55]. Ils s’y feront servir toutes sortes de fruits et ils en jouiront en sûreté.
[56]. Ils n’y éprouveront plus de mort après l’avoir subie une fois. Dieu les préservera des tourments.
 
XLVII.[Mohammed]
4. Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.
[5]. Ensuite vous les mettrez en liberté ou les rendrez moyennant une rançon lorsque la guerre aura mis bas sa charge. Si Dieu voulait, il triompherait d’eux lui-même.
[f° 9v°]
mais il vous fait combattre pour vous éprouver les uns par les autres. Ceux qui auront succombé dans le chemin de Dieu, Dieu ne fera point périr leurs oeuvres.
 
XLIX [Les Appartements]
12. Ô vous qui croyez éviter le soupçon trop fréquent, il y a des soupçons qui sont des crimes ; ne cherchez point à épier les pas des autres, ne médisez point les uns des autres ; qui de vous voudrait manger la chair de son frère mort ? Vous reculez d’horreur. Craignez donc Dieu. Il aime à revenir aux hommes et il est miséricordieux.
 
L. [Kaf]
9. Nous faisons descendre du ciel l’eau bienfaisante ; par elle nous faisons germer les plantes des jardins, et les récoltes des moissons
[10]. et les palmiers élevés dont les branches retombent avec des dattes en grappes suspendues.
29. Alors nous crierons à l’enfer : Es-tu rempli et il répondra : Avez-vous encore des victimes.
 
LI. [Qui éparpillent]
1. J’en jure par les brises qui éparpillent et disséminent,
[2]. par les nuées grosses d’un fardeau (ou bien par les femmes enceintes),
[3]. par les nacelles qui courent avec agilité (ou bien par les étoiles qui voyagent dans les cieux),
[4]. par les anges qui distribuent toutes choses.
[5]. Les menaces qu’on vous fait entendre sont véritables,
[6]. et le jugement est imminent.
[7]. Par le ciel traversé de bandes,
[8]. vous errez dans vos discours opposés.
[9]. On se détournera de celui qui est détourné de la vraie foi.
[10]. Que les menteurs périssent,
[11]. lesquels s’enfoncent dans les profondeurs de l’ignorance.
Et toujours l’opposition avec les justes, ceux-là sont au milieu des jardins etc.
 
LII. [Le Mont Sinaï]
1 Par le Mont Sinaï,
[2]. par le livre écrit
[3]. sur un rouleau déployé,
[4]. par le temple visité,
[5]. par la voûte élevée,
[6]. par la mer gonflée
[7]. Le châtiment de Dieu est imminent.
[8]. Nul ne saurait le détourner
[9]. au jour où le ciel flottera d’une ondulation réelle.
[f° 10]
[Trait vertical en marge devant le verset suivant :]
20. Accoudés sur des lits rangés en ordre nous les avons mariés à des filles aux grands yeux noirs.
48. …célèbre les louanges de ton seigneur en te levant
49. Célèbre-le pendant la nuit ; célèbre-le quand les étoiles s’en vont.
 
LIII. [L’Étoile]
1. J’en jure par l’étoile qui se couche
19. Lat et Al Ozza (mention de) divinités arabes.
[19. Que vous semble de Lat et d’Al Ozza.]
28. Ceux qui ne croient pas à la vie future, appellent les anges des femmes.
43. Ton Seigneur n’est-il pas le terme de tout ?
[44]. Il fait rire et il fait pleurer.
45. Il fait mourir et il fait revivre.
46. Il a créé le couple, le mâle et la femelle.
47. Il les a créés de la semence par son émission
48. Une seconde création est à sa charge.
49. Il enrichit et fait acquérir.
50. Il est le Seigneur de la Canicule (= constellation adorée par les arabes païens).
 
LIV. [La Lune]
1. L’heure approche et la lune s’est fendue
2. mais les infidèles à la vue d’un prodige détournent leurs yeux et disent : c’est un enchantement puissant.
19. Nous déchaînâmes contre eux un vent impétueux dans ce jour fatal, terrible.
[20]. Il emportait les hommes comme des éclats de palmier arrachés avec violence.
[21]. Que mes châtiments et mes menaces ont été terribles !
[Point d’interrogation devant le verset suivant :]
27. Nous leur enverrons une femelle de chameau comme tentation, nous épierons leur démarche et toi Saleh prends patience.
 
LV. Le Miséricordieux
[Trait en marge devant les deux versets suivants :]
[4]. Le soleil et la lune parcourent la route tracée
[5]. Les plantes et arbres se courbent devant Dieu.
Entre chaque verset il y a la répétition : lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous.
Voyez 54-78.

 
LVI. [L’Événement]
22. Près d’eux seront des houris aux beaux yeux noirs pareilles aux perles dans leur nacre.
25. On n'y entendra que les paroles : paix ! paix !
 
[f° 10v°]
LXV. [Le Divorce]
4. Attendez trois mois avant de répudier les femmes qui n’espèrent plus d’avoir leurs mois et si vous en doutez accordez le même délai à celles qui ne les ont point encore eus. Gardez celles qui sont enceintes jusqu’à ce qu’elles aient accouché. Dieu aplanira les difficultés de ceux qui le craignent.
12. C’est Dieu qui a créé les sept cieux et autant de terres ; les arrêts de Dieu y descendent afin que vous sachiez qu’il est tout puissant et que sa science embrasse tout.
 
LXVIII. [La Plume]
1. Par la plume et par ce qu’ils écrivent,
[2]. par la grâce de ton Seigneur, ô Mohammed,
tu n’es pas un possédé du démon.
[3]. Une récompense éternelle t’attend.
[4]. Tu es d’un caractère sublime.
[5]. Tu verras et les infidèles verront aussi
[6]. qui de vous est privé d’intelligence
[7]. Dieu connaît ceux qui s’égarent et il connaît bien ceux qui suivent le droit chemin. [Dieu connaît celui qui s’égare, et il connaît bien ceux qui suivent le droit chemin.]
 
LXXIII. [Le Prophète enveloppé dans son manteau]
1. Ô toi qui es enveloppé dans ton manteau,
[2]. lève-toi et prie la nuit entière ou presque entière,
[3]. reste en prière jusqu’à la moitié de la nuit, par exemple, ou à peu près
[4]. ou bien un peu plus que cela et psalmodie le Koran.
[5]. Nous allons te révéler les paroles d’un grand poids.
[6]. En se levant pendant la nuit, on est plus dispos à l’œuvre et plus propre à parler.
17. Si vous demeurez infidèles comment vous garantirez-vous du jour où les cheveux des enfants blanchiront de frayeur.
 
LXXIV [Le Prophète couvert de son manteau]
21. Il a porté ses regards autour de lui
22. puis il a froncé le sourcil et pris un air sombre.
23. Il s’est détourné de la vérité et s’est enflé d’orgueil
24. et il a dit le Koran n’est qu’une sorcellerie d’emprunt,
25. ce n’est que la parole d’un homme.
26. Nous le ferons chauffer au feu du plus profond enfer.
Charité toute chrétienne en vue d’être agréable à Dieu :
 
LXXVI, 8, 9 [L'homme]
[8]. Ils ont distribué, à cause de lui, de la nourriture au pauvre, à l’orphelin, au captif, [9] en disant nous vous donnons cette nourriture pour être agréable devant Dieu et nous ne vous en demanderons ni récompense ni actions de grâces.
[f° 11]
14- 21 Description du Paradis.
15. On fera circuler parmi eux des coupes d’argent et des vases de cristal [15. On fera circuler parmi eux des vases d’argent et des coupes en cristal],
[16] en cristal semblable à l’argent et qu’ils feront remplir à leur gré – [17] Ils s’y désaltèreront avec des coupes remplies de boisson mêlée de gingembre – [18] Dans une fontaine du paradis nommée Selsebil – [19] Ils seront servis à la ronde par des enfants d’une éternelle jeunesse ; en les voyant tu les prendrais pour des perles défilées, voy[ez] LXXVIII, 29-35 promesses des mêmes délices.
 
LXXXI. [Le Soleil ployé]
1. Lorsque le soleil sera ployé,
[2]. que les étoiles tomberont,
[3]. que les montagnes seront mises en mouvement,
[4]. que les femelles des chameaux seront abandonnées,
[5]. que les bêtes sauvages seront rassemblées,
[6]. que les mers bouillonneront,
[7]. que les âmes seront réunies aux corps,
[8]. Lorsqu’on demandera à la fille enterrée vivante [9] pour quel crime on l’a fait mourir.
 
LXXXII. [Le Ciel qui se fend]
1. Lorsque le ciel se fendra,
[2]. que les étoiles seront dispersées,
[3]. que les mers confondront leurs eaux,
[4]. que les tombeaux seront renversés,
[5]. L’âme verra ses actions anciennes et récentes.
 
LXXXVI [L’Étoile nocturne]
1. Par le ciel et l’étoile nocturne
[2]. quI te fera connaître ce que c’est que l’étoile nocturne.
[3]. C’est l’étoile qui lance des dards.
[4]. Toute âme a un gardien qui la surveille.
 
CXI. [Le Soleil]
1. Par le soleil et sa clarté,
2. par la lune quand elle le suit de près,
3. par le jour quand il le laisse voir dans tout son éclat,
4. par la nuit quand elle le voile,
5. par le ciel et par celui qui l’a bâti,
6. par la terre et celui qui l’a étendue,
7. par l’âme et celui qui l’a formée
8. et qui lui a inspiré sa méchanceté et sa piété.
 
[f° 11v°]
C. [Les Coursiers]
[1]. Par les coursiers qui courent à perte d’haleine,
[2]. par les coursiers qui frappant la terre du pied font jaillir des étincelles,
[3]. par ceux qui attaquent les ennemis au matin,
[4]. qui font voler la poussière sous leurs pas,
[5]. qui se frayent le chemin à travers les cohortes ennemies,
[6]. en vérité l’homme est ingrat envers son Seigneur
 
CI [Le Coup]
[1]. Le coup. Qu’est-ce que le coup ?
[2]. Qui te fera entendre ce que c’est que le coup ?
[3]. Le jour où les hommes seront dispersés comme des papillons,
[4]. où les montagnes voleront comme des flocons de laine teinte.
 
CXIV. (Dernier chapitre) [Les Hommes]
[1]. [illis.] Je cherche un asile auprès du Seigneur des hommes,
[2]. roi des hommes,
[3]. Dieu des hommes,
[4]. contre la méchanceté de celui qui suggère les mauvaises pensées et se dérobe,
[5]. qui souffle le mal dans les cœurs des hommes,
[6]. contre les génies et contre les hommes.