NOUVEAUTÉS
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Cluster 13 « Culture, Patrimoine, Création » mis en place et soutenu par la Région Rhône-Alpes

   

Allocation de recherche attribuée dans le cadre du projet :
« Édition électronique des Dossiers de Bouvard et Pécuchet de Flaubert » (Responsable scientifique : Stéphanie Dord-Crouslé, UMR LIRE 5611)

  

Objectifs du projet

Le projet a pour objectif l’édition en ligne d’un ensemble patrimonial cohérent, d’importance scientifique et culturelle reconnue. Le fonds concerné est conservé à la Bibliothèque municipale de Rouen et est connu sous le nom de « Dossiers de Bouvard et Pécuchet ». Il a été légué par la nièce de Gustave Flaubert à la ville où est né l’écrivain. Cet ensemble considérable de documents divers, essentiellement manuscrits, a été rassemblé par Flaubert en vue de la rédaction de son dernier roman, Bouvard et Pécuchet. Son originalité est double : elle tient d’abord à la portée épistémologique singulière de l’ouvrage qui est une « encyclopédie critique en farce » ; elle vient ensuite du fait que la mort de l’auteur a interrompu l’écriture de l’œuvre : un seul des deux volumes projetés a été rédigé (sans être d’ailleurs complètement achevé), et le second est resté à l’état de chantier documentaire. D’après des éléments issus de la correspondance de l’écrivain, ce second volume, « fait aux trois quarts » (« je n'ai plus que des attaches à y mettre »), aurait demandé six mois de travail et ne devait être « presque composé que de citations ».
 
Ces documents préparatoires sont aujourd’hui répartis dans huit gros recueils conservés à la Bibliothèque municipale de Rouen sous la cote g226 (2215 feuillets), auxquels il faut ajouter deux recueils plus minces concernant le Dictionnaire des idées reçues (g227 et g228, soit 85 feuillets). Plusieurs reconstitutions conjecturales du « second volume » ont été proposées depuis la mort de Flaubert. Mais, par le choix qu’elles opèrent au sein des documents et le montage qu’elles en proposent, ces entreprises éditoriales, aussi souhaitables et justifiées soient-elles, ont concouru à brouiller l’identité documentaire et épistémologique des Dossiers.
 
En effet, les Dossiers de Bouvard et Pécuchet résultent d’un travail spécifique de documentation effectué pour la rédaction d’un roman explicitement présenté par son auteur comme encyclopédique : ils mobilisent des contenus scientifiques très variés, de la médecine à la pédagogie, en passant par l’histoire et la philosophie, l’agriculture ou la littérature. Le traitement réservé à ces domaines, dans leur approche documentaire stricte comme dans leur projection fictionnelle, est représentatif d’un état de la science caractéristique du xixe siècle et de la réflexion critique que ce siècle a menée à leur sujet. Pour rédiger son ouvrage, Flaubert a lu plus de 1500 ouvrages. Sur la plupart d’entre eux, il a pris des notes à partir desquelles il a construit des fiches de synthèse qui n’excluent pas certaines manipulations. Or, le chercheur qui veut aujourd’hui travailler sur ce corpus n’a aucun outil à sa disposition pour l’embrasser dans son intégralité et en saisir la grande complexité. Il ne perçoit qu’une image tronquée et trompeuse de ce vaste chantier documentaire. Seule la mise en ligne des Dossiers de Bouvard et Pécuchet autorisera la mobilisation de ces savoirs réduits à l’état de fragments ; elle permettra une circulation facile entre eux et une comparaison aisée des notes de lecture prises par Flaubert avec les textes dont elles sont issues. De ce fait, elle offrira une voie d’accès jusque-là inespérée à une configuration critique de savoirs parmi les plus originales qui aient jamais été imaginées.

 

Profil des candidat(e)s

Titulaire d’un Master Recherche (ou équivalent) en Lettres ou Histoire des sciences.
 
La capacité des candidat(e)s à s'insérer dans le projet d'édition et à achever leur thèse en trois ans seront des éléments déterminants dans l'évaluation et le classement des dossiers.

Sujet de la thèse et rattachement institutionnel :
Déposée au sein de l’école doctorale « Humanités et sciences humaines » de l’Université Lyon 2 sous la direction d’un membre HDR de l’UMR LIRE (à définir en fonction du libellé exact du sujet), la thèse portera sur les rapports qu’entretiennent la littérature et l’histoire des savoirs au xixe siècle. Son objet d’étude privilégié sera les Dossiers de Bouvard et Pécuchet, sans que soit complètement exclue la possibilité d’un corpus cohérent plus large. Elle pourra s’intéresser à un ou plusieurs aspects du processus de construction des savoirs sur lequel repose ce roman encyclopédique (1er et 2e volume), dans une perspective critique génétique et / ou épistémologique.
 
Le doctorant travaillera en étroite collaboration avec l’équipe LIRE XIXe siècle, et un poste de travail équipé sera mis à sa disposition. Il sera pleinement intégré aux manifestations scientifiques de l’UMR LIRE et aura accès aux différentes ressources documentaires du site (bibliothèque de l’ENS-LSH, BIU) ainsi qu’à une documentation spécialisée déjà rassemblée pour le projet.