REVUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site
Retour
Sommaire Revue n° 15
Revue Flaubert, n° 15, 2017 | Bouvard et Pécuchet, roman et savoirs:
l'édition électronique intégrale des manuscrits

Colloque de Rouen, 7-9 mars 2013. Numéro réuni par Yvan Leclerc

Bouvard et Pécuchet, nouveau manuel du bibliothécaire

Philippe Rouyer
Conservateur de bibliothèques
Voir [Article complet]

Résumé

Bouvard et Pécuchet auront échoué dans toutes leurs entreprises : gestionnaires calamiteux d’un domaine agricole, littérateurs avortés, scientifiques ratés, éducateurs catastrophiques, et tout cela non pas pour avoir suivi leurs intuitions ou leurs préjugés, mais pour avoir appliqué scrupuleusement tout ce qu’ils avaient glané dans les livres. Paradoxalement, ils sont parvenus, mieux que tous les notables des alentours, à se constituer une bibliothèque, et une belle bibliothèque qui est devenue célèbre dans la région, peut être bien parce qu’ils n’ont pour la première fois, fait appel à aucun ouvrage méthodologique. Ils profitent de l’essor que connaît l’édition en cette deuxième moitié du XIXe siècle pour satisfaire une boulimie de lecture qui n’a d’égale que celle de Flaubert lui-même, et que les bibliothèques publiques encore mal organisées ne peuvent satisfaire. Pour un bibliothécaire, Bouvard et Pécuchet peut se lire comme un anti-manuel professionnel. Flaubert nous invite en effet à nous méfier de l’écrit, et en même temps à faire preuve d’humilité dans nos prétentions à évaluer et valider l’information.

 

Summary

The story of Bouvard and Pecuchet is that of a succession of failures in numerous activities and various fields of kowledge including spirituality. The casastrophic ending of all their experiences cannot be attributed to their plain ignorance but to the fact that they put into practice every theory or advice that they can find in books.

Paradoxically , they succeed in building a private library which becomes locally famous and is vastly superior to the libraries of the gentry or members of the professions. For the first time, they have acted on their own, and have not sought advice in books. This happens at a time when the publishing trade is rapidly developping whereas the public library system remain far from satisfactory. Bouvard and Pécuchet seize the opportunity to quench their thirst for the printed word – a thirst comparable to that of Flaubert himself.

A libarian may regard the novel as a professional handbook. Flaubert warns us against all written material and in the same time, urges us to act with a greater sense of humility when we claim to evaluate or validate information.



Mentions légales