Bulletin

Bulletin Flaubert n° 233

Date
5 mai 2022
Localisation
Site Flaubert
Auteur du post
Yvan Leclerc
Date de publication
12 mai 2022

AGENDA
12 mai 2022, Hôtel littéraire Flaubert, 33 rue du Vieux Palais, Rouen, 18h30
Vernissage de l’exposition «E.-H. Langlois, inspirateur de Flaubert», organisée par Guy Pessiot. Exposition prévue du 12 mai au 8 novembre 2022.
https://www.hotelslitteraires.fr/evenement/vernissage-de-lexposition-e-h-langlois-inspirateur-de-flaubert/
Entretien avec Guy Pessiot:
https://www.hotelslitteraires.fr/2022/04/06/exposition-langlois-inspirateur-de-flaubert-entretien-avec-guy-pessiot-collectionneur/
Seront également exposés deux manuscrits de Flaubert:
Pyrénées & Corse (22 août - 1er novembre 1840); 276 pages petit in-4 (21,5x 17,5cm) sous chemise autographe; emboîtage moderne demi-maroquin noir. Premier récit de voyage de Flaubert. En août 1840, Gustave Flaubert, âgé de 19 ans, part en voyage dans les Pyrénées et en Corse en compagnie du professeur Jules Cloquet, un ami de son père, juste après son baccalauréat, passé en candidat libre. Pendant ce périple qui dure plus de deux mois, et de retour à Rouen, il rédige un récit divisé en trois grandes sections: Bordeaux, Marseille et Corse. Passionné par l’Antiquité et l’histoire médiévale, Flaubert décrit les monuments qu’il visite, les villages et les sites pittoresques.
La Reconnaissance de Sacountala, drame sanscrit et pracrit de Calidasa, [vers 1846]; titre et environ 48 pages sur 28 feuillets in-fol. (30x 19cm). Manuscrit inédit de jeunesse, se rattachant à son projet de conte oriental, Les Sept Fils du derviche, qui occupa beaucoup Flaubert dans les années 1845-1848 mais qu’il laissa inabouti pour écrire La Tentation de saint Antoine. À la fois pour se documenter et pour attraper le ton voulu, Flaubert se lança dans de vastes lectures orientales. Parmi celles-ci, la traduction par Antoine-Léonard de Chézy de La Reconnaissance de Sacountala, drame sanscrit et pracrit de Calidasa. Ce manuscrit forme un scénario suivi, un peu abrégé, adapté du célèbre drame indien. Flaubert a analysé et résumé pas à pas le prologue et les sept actes du drame.

— • — • — • —

(< Benoît Melançon)
13 mai 2022, ENS, Salle Celan, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, 14h-18h.
Flaubert et la scène de l’écriture, Journée d’étude organisée par Cornelia Wild (Siegen) dans le cadre du séminaire Flaubert 2021-2022 «L’insociable sociabilité», Institut des textes et manuscrits.
https://www.fabula.org/actualites/flaubert-et-la-scene-de-lecriture_107765.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
La journée d’étude analyse les «préparations» du roman flaubertien comme pratique, répertoire de gestes et mise en scènes préparatoires qui impliquent d’autres scènes: scènes hystériques, psychanalytiques, théâtrales… Ainsi, le gueuloir flaubertien devient la scène imaginaire pour la matérialité de l’écriture. Dans des évanouissements, des extases, des attitudes passionnelles, des convulsions, des crises et des cris, les états corporels et physiques sont rapportés à l’écriture.
Cette journée d’étude s’intéresse à définir les prédéterminations de l’écriture, à savoir de rendre lisible le «théâtre» de Flaubert afin d’interroger les matérialités qui produisent la scène de l’écriture (encre, papier, lieux de l’écriture, lettres, objets, etc.). Il s’agira d’explorer comment les matérialités deviennent la «scène de l’écriture».
Avec la participation de Rudolf Helmstetter (Erfurt), Walburga Hülk (Siegen), Cornelia Ortlieb (Berlin) et Barbara Vinken (München/Wien).

— • — • — • —

19 mai 2022, Maison de l’Université, 3 Place Émile Blondel, 76130, Mont-Saint-Aignan, 18h
Conférence de Damien Dauge, «Dans les oreilles d’Emma Bovary»
https://flaubert21.fr/fr/node/2475
On connaît le rôle déterminant de la lecture et des images romantiques dans la psychologie d’Emma. Cette conférence-concert invite à tendre l’oreille vers toutes les musiques qui s’échappent de Madame Bovary: les échanges mélomanes avec Léon, le piano que l’héroïne ne cesse d’abandonner, l’orgue de Barbarie qui rejoue les airs entendus ailleurs ou encore l’Opéra qu’elle quitte précipitamment. Quelle place ces musiques ont-elles dans la rêverie d’Emma?
Impossible pourtant de faire de Flaubert un écrivain mélomane parmi tant d’autres. Mélomanophobe, il observe avec une oreille scrutatrice les mauvaises raisons qui poussent tout un chacun à écouter, à aimer et s’approprier la musique, mais aussi les mauvaises façons qu’a celle-ci de se propager dans les oreilles de ses contemporains.
À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Flaubert, il nous faudra tenter de saisir, par les mots et par les notes, comment cette discrète partition peut révéler une nouvelle discorde, rarement évoquée, entre le romancier et son personnage.

— • — • — • —

21 mai 2022, Mairie de Canteleu (76), 9h-17h.
«Les Flaubert à Croisset. Vie quotidienne et reconstitution en 3D de la maison détruite»
Amis de Flaubert et de Maupassant. Journée organisée par Guy Pessiot
https://www.fabula.org/actualites/les-flaubert-a-croisset-vie-quotidienne-et-reconstitution-d-de_107652.php
Introduction (Yvan Leclerc et Guy Pessiot)
La maison dans la vie privée bourgeoise au XIXe siècle (Michelle Perrot)
Architecture domestique ou évolution de la distribution d’une maison bourgeoise au XIXe siècle (Anne Debarre)
La maison de Flaubert, à Croisset, dans le réseau des maisons d’écrivains (Bénédicte Duthion)
La propriété des Flaubert, son histoire, sa description, son achat en 1844, son évolution (Daniel Fauvel)
La destruction de la maison en 1881 et les usines qui vont suivre (Joël Dupressoir)
Les plans et la maquette virtuelle 3D proposés de la maison reconstituée (Guy Pessiot, Bertrand Camillerapp et les élèves de l’ENSA de Normandie)
Conclusion: Le projet de la Métropole à Croisset (Laurence Renou, vice-présidente Culture de la Métropole Rouen Normandie).

— • — • — • —

(< Barbara Vinken)
Jusqu’au 22 mai 2022, Kochel am See (Allemagne)
Exposition Flaubert et Franz Marc, illustrateur de La Légende de saint Julien l’Hospitalier
Franz Marc Museum, Franz Marc Park 8-10, 82431 Kochel am See
Neuhängung der Werke von Franz Marc, Gemälde, Grafik, Aquarelle und Zeichnungen
Die Genese des Kopffüßlers, Horst Antes zum 85. Geburtstag

— •• — •• — •• — •• — •• —

VENTES
(< Jacques-Remi Dahan)
5 avril 2022, J. A. Stargardt, vente Berlin, Hôtel Bristol
Lot 34 FLAUBERT, Gustave, 1821-1880. Eigenh. Gedicht. „Fevrier 1852.“ 1⁄3
S. folio. Blaues Papier. Leicht fleckig. (1.200 EUR)
„Erreur des yeux.
Donc il est bleu comme la violette
ce long regard qui m’a rendu l’espoir?
Il est si doux que j’en perdais la tête
et si profond qu’il m’a semblé tout noir.“
Abschrift eines Gedichts seines Freundes Louis Bouilhet, 1859 erschienen in „Festons et Astragales“
[Copie d’un poème de Louis Bouilhet, paru en 1859 dans Festons et Astragales]

— • — • — • —

(< Eric Walbecq, Jean-Paul Goujon)
14 avril 2022, salle Favart, Paris
https://www.gazette-drouot.com/lots/17704555-flaubert-gustave--madame---
Lot 122. Flaubert, Madame Bovary. Moeurs de province, Paris, Michel Lévy, 1857, EO, 2 volumes in-18. Demi-basane brune marbrée, dos à nerfs orné, tranches mouchetées (H. Lilie). Exemplaire avec les caractéristiques du premier tirage, notamment le “t” à Senard en tête de l’épître. Il porte cet envoi autographe signé de l’auteur sur le faux titre du premier volume: «à Me Motte/ Hommage de son tout/ dévoué/ Gve Flaubert».
Aglaé Motte (1803-1866) était l’épouse du docteur Adolphe Motte (1794-1866). Selon Albert Mignot, dans sa biographie d’Ernest Chevalier: «Madame Motte était une de ces femmes vers lesquelles on se sent irrésistiblement entraîné. C’était une de ces natures rares, où l’égoïsme n’a jamais trouvé place et dont la bonté active ne recule devant aucune peine pour causer quelque joie aux êtres aimés; âme essentiellement bonne, s’oubliant sans cesse pour ne penser qu’aux siens, s’estimant amplement payée par un sourire, heureuse du bonheur des autres.» Il ajoute en note : «Dans une de ses lettres, Gustave Flaubert, alors enfant, parlant de Madame Motte, disait: “Il me semble que je commence à avoir un beguin pour cette bonne dame…”» (Albert Mignot, Ernest Chevalier et Gustave Flaubert, Paris, Dentu, 1888, p.16). Exemplaire dans une reliure du début du XXe siècle signée du relieur parisien H. Lilie qui n’a pas conservé les couvertures et le catalogue. La dédicace a été très légèrement coupée par le relieur. Estimation: 2.000/ 3.000 euros.

— • — • — • —

(< Stéphanie Dord-Crouslé, Éric Walbecq)
12 mai 2022, Interenchères
Lot 78. Gustave Flaubert et Eulalie Foucaud
https://www.interencheres.com/meubles-objets-art/vente-dautographes-307013/lot-31531380.html
Flaubert, ensemble comprenant 1) 1 pièce autographe. 1 page in-4. Cachets de cire noire au dos. «Rouvert et parcouru la nuit du 20 au 21 mars 1846, où j’ai relu les lettres de Marseille avec une singulière expression de regret. Pauvre femme, est-ce qu’elle m’aurait aimé vraiment? Toutes mes tendresses passées me reviennent à la bouche comme des aliments non digérés et pourris dans l’estomac. Deux heures moins le quart.» Cet ensemble montre la très courte relation entre le jeune Flaubert et une femme, Eulalie Foucaud, lors de son voyage à Marseille en 1840. On joint 4 lettres d’Eulalie Foucaud, adressées à Gustave Flaubert. Du 16 janvier au 6 août 1841. 3 lettres de 3 pages in-8° et 1 lettre de 3 pages in-4. Dans ses lettres à Flaubert, Eulalie montre tout son désarroi: «Gustave, pourquoi nous a t’il été donné de nous aimer, de connaître l’un par l’autre la félicité du ciel puisque nous devions si tôt nous quitter et surtout puisque tu devais m’oublier si vite». Estimation: 700/ 800 euros.

— • — • — • —

(<Éric Walbecq)
13 mai 2022, Vente Binoche et Giquello, Hôtel Drouot
Lot 4. Gustave Flaubert, Notes de lecture de l’ouvrage Voyage au Ouaday par le cheykh Mohammed ibn-Omar el-Tounsy.
https://www.gazette-drouot.com/lots/17966731-flaubert-gustave--
Traduit de l’arabe par le Dr Perron. 10 pages recto-verso, 32,5x 20,5cm sur un beau papier vergé [soit 20 pages manuscrites]. Reliure souple in-4, plein maroquin tabac à la bradel, dos lisse, titre en long, non rogné, étui bordé (Alix).
Notes qui ont servi à Flaubert pour son roman Salammbô. L’ouvrage, Voyage au Ouaday, a été publié en 1851. Chacune de ces passionnantes notes est titrée en marge: Sultans du Ouaday – Bosses du courage [sortes de bubons en arrière de chaque oreille des cavaliers, siège du courage pour les ouadayens] – Couleur qu’estiment les ouadayens [couleur de peau] – Férocité de langage des ouadayens – Pusillanimité dans le désert – Le sultan, derrière un rideau comme un oracle – Marques distinctives des tribus du Soudan idolâtre – Les djengueh [qui couchent dans la cendre] – Les objets de luxe réservés au sultan seul – Pourquoi le sultan du Ouaday ne pouvait boire de lait – Djinns femelles amoureuses épilepsie [coucher avec des djinns femelles peut rendre épileptique] – Engendrement merveilleux d’un cheval – Couples qui vivent dans les arbres, etc.
Vente Succession Caroline Franklin Grout-Flaubert, Manuscrits de Gustave Flaubert. Lettres autographes et Objets. Provenant de sa succession, Vente à Paris, Hôtel Drouot, 18 et 19 novembre 1931, n°159. Estimation: 5.000/ 6.000 euros.

— • — • — • —

(< Éric Bertin)
Catalogue en ligne Roumet (lettre vendue)
Lot 1811. Flaubert. LAS du samedi 13 [décembre 1879 à son ami Émile Bergerat]. 1 p. in 8°. «Vous me semblez Fol! Où avez-vous vu que je vous boudais? Si je ne vous envoie pas de vers pour les Espagnols c’est que je n’en imagine aucun. Ce n’est point ma partie. Assez de la prose! Franchement, cela m’est impossible. – & puis en quoi les inondés même de Murcie doivent-ils me faire faire, & me faire signer des turpitudes? [Le Comité de la Presse Française préparait une manifestation au profit des victimes des inondations de Murcie en Espagne]. Quant aux autographes sur les deux vues de Croisset, j’avais cru comprendre que c’est ainsi que vous les désiriez. Selon moi, ils gâtaient les dessins. Mais je me disais ‘‘ça lui plaît ainsi – que sa volonté soit faite”. Vous les avez ôtés, tant mieux [...].» En PS il ajoute: «Dites à Charpentier de m’envoyer deux numéros du Voltaire de mardi dernier: l’article de Zola sur ‘‘L’Educ. Sentim”.» 1.900 euros.
Lettre en ligne: https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=13451

— • — • — • —

(<Éric Walbecq)
Catalogue en ligne Autographes des siècles
Flaubert, lettre autographe signée à «son vieux Bab» [Edmond Laporte], [Paris] – Dimanche. 1h de
nuit.» [27-28 janvier 1878].
https://www.autographes-des-siecles.com/produit/gustave-flaubert-sade-bouvard-et-pecuchet/
Deux pages in-8°. Cachet E.L de la collection Laporte. Feuillets remontés au pli central. Deux traces de feutre rouge sur le 1er feuillet. 2.500 euros.
Correspondance, Bibl. de la Pléiade, t.V, p.353.
En ligne: https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=12921

— •• — •• — •• — •• — •• —

VIENT DE PARAÎTRE
Édition
Juvenalia. Écrits de jeunesse de Gustave Flaubert. Agonies. Souvenirs, notes et pensées intimes. Les Mémoires d’un fou. Novembre, textes choisis, établis et présentés par Alain Vaillant, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2022.
https://presses-universitaires.parisnanterre.fr/index.php/produit/juvenalia-ecrits-de-jeunesse-de-gustave-flaubert/
Flaubert est, depuis Madame Bovary et pour l’éternité, l’inventeur génial de l’impersonnalité ironique – ouvrant la voie, avec Baudelaire, à notre modernité littéraire. Mais il y eut, avant le roman-culte de 1857, un Flaubert qui, dans l’adolescence, a écrit à la première personne, a sincèrement exprimé, avec une intense éloquence, ses convictions, ses émotions, son désir d’absolu ainsi qu’une inextinguible mélancolie, hantée par l’idée de la mort.
Ce premier Flaubert dit «je», mais avec autant de force et de maîtrise que le maître-styliste de la maturité. Quatre de ces textes de jeunesse sont réunis ici: les plus autobiographiques, les plus profondément introspectifs, les plus bouleversants. Ils révèlent, non pas un Flaubert apprenti écrivain, mais un autre Flaubert, inconnu ou dédaigné, qui est déjà pleinement Flaubert et fait rêver à ce qu’aurait pu devenir la littérature française, sans l’ironie spleenétique qui l’a étreinte et pétrifiée au milieu du XIXe siècle.

— • — • — • —

Ouvrages
(< Benoît Melançon)
Philippe Hecketsweiler, Les maladies et la mort de Gustave Flaubert. Rouen 1821-1880, L’Harmattan, 2022
https://www.editions-harmattan.fr/livre-les_maladies_et_la_mort_de_gustave_flaubert_rouen_1821_1880_philippe_hecketsweiler-9782343257341-72879.html

Benoît Melançon, La vie et l’oeuvre du professeur P., sotie, Montréal, à l’enseigne de l’oreille tendue, 2022.
https://oreilletendue.com/2022/04/15/autopromotion-635/
Cette courte biographie entretient de multiples liens avec les textes de Flaubert, ainsi qu’on le voit d’emblée en lisant la 4e de couverture:
«Durant sa morne carrière, le professeur P. connut la mélancolie des amphithéâtres désertés, les réveils acides des bureaux pas encore chauffés, l’assoupissement des classes vides et des centres de documentation vacants, l’amertume des discussions impossibles.»

— • — • — • —

Revue
Flaubert, revue critique et génétique, n°26, 2021
«Flaubert, Zola et la sociabilité», sous la direction de Juliette Azoulai, Olivier Lumbroso, Alain Pagès et Florence Pellegrini
https://journals.openedition.org/flaubert/4338
Olivier Lumbroso, Sociabilités des romanciers et romans des sociabilités: ouvrir le champ des possibles
Alain Pagès, Flaubert et Zola: dix ans d’amitié

Jean-Michel Pottier, Effets de salons – Quand Zola croise Flaubert
Catherine Thomas-Ripault, La correspondance, espace de partage et lieu de repli: l’échange épistolaire entre Gustave Flaubert et Ernest Feydeau
Anne Herschberg Pierrot, Bouvard et Pécuchet et la clôture
Bertrand Marquer, «À la nouvelle du désastre…»: rumeurs et sociabilité ordinaire en temps de crise (Flaubert, Zola)
Béatrice Laville, Sociabilités populaires et relations électives
Céline Grenaud-Tostain, Se divertir dans Les Rougon-Macquart
Alain Pagès, Les jeudis d’Émile Zola
Florence Pellegrini et Juliette Azoulai, D’une sociabilité désabusée

— • — • — • —

Articles
Damien Dauge, «Le Flaubert de la musique? Quelques paréidolies musico-littéraires», Comparatismes en Sorbonne, n°12, 2021.
http://www.crlc.paris-sorbonne.fr/pdf_revue/revue12/18_dauge_article.pdf
Cet article s’intéresse à une forme particulière de figure musicale de l’écrivain: renonçant aux adaptations, on se penche sur des analogies. Flaubert en musique, ce serait, selon Kundera, Mahler; pour Adorno, ce serait plutôt Janácek ou Stravinsky. Pour mettre en perspective ces textes où la musique ressemble à la littérature, les théories de l’adaptation manquent certainement de pertinence. Aussi faudra-t-il s’inspirer de pensées étrangères aux problématiques proprement artistiques afin de réfléchir à ce que ces airs de famille ou ces digressions ont à nous dire de la réception musicale de la littérature.

Pierre Fleury, «Nouvelle approche du parlé-chanté: de Jérémy Lecomte à Flaubert», Rilune – revue des littératures européennes, n°15, «Sons de papier: nouvelles perspectives pour l’étude des rapports entre littérature et musique», 2021, p.121-147.
http://www.rilune.org/images/Numero_quindici/0_Table_des_matieres.pdf

Pierre Fleury, «Rénovation du concept de “phrase” chez Flaubert et Baudelaire», Facta Universitatis: Series Linguistics and Literature, vol.19, n°2, 2021.
http://casopisi.junis.ni.ac.rs/index.php/FULingLit/article/view/10204
Pour Baudelaire et Flaubert, le mot «phrase», si central dans leur esthétique, n’a ni le même sens ni les mêmes connotations qu’aujourd’hui. Nous pouvons constater que chez eux la phrase fonctionne aussi bien comme idéal classique que comme repoussoir, au sein d’une problématique qui mêle enjeux sociaux et enjeux littéraires. C’est au coeur de ce paradoxe linguistique que proprement se façonne le style. Pour le montrer, nous observons des échantillons de phrases en commentant la manière dont cet objet linguistique est mis en scène dans l’écriture.

(< Benoît Melançon)
Éric Le Calvez, «Salammbô: genèse des éléphants. Entre victoires et supplices», dans Animal et animalité. Stratégies de représentation dans les littératures d’expression française, Sara Buekens, Julien Defraeye (dir.), Classiques Garnier, 2022, p.125-144.
https://classiques-garnier.com/animal-et-animalite-strategies-de-representation-dans-les-litteratures-d-expression-francaise-salammbo-genese-des-elephants.html
Dans Salammbô, c’est lors de la bataille du Macar et dans le défilé de la Hache que les éléphants passent au premier plan. Un dernier tableau les montre vaincus: «[L]es grosses bêtes, effrayées, coururent se précipiter dans le golfe, où elles se tuaient les unes les autres.» (Oeuvres complètes, Bibl. de la Pléiade, t.III, 2013, p.820). Il s’agit d’étudier la genèse de l’animal, sans oublier les intertextes qui ont aidé Flaubert à le reconstruire.

Éric Le Calvez, «Vivre et écrire à Croisset», dans Vivre et travailler au même endroit. Personnages, écrivains et peintres confinés, sous la dir. de Thierry Poyet, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2022, p.161-178.

(<Benoît Melançon)
Sandra Lucbert, Le ministère des contes publics, Verdier, 2022.
Livre signalé par Valérie Manteau: «Une petite bombe tressée serré avec rage et érudition, featuring Madame Bovary et Alice au pays des Merveilles vs. Edouard, Gérald et autres coupeurs de dettes, c’est le dernier Sandra Lucbert.»
https://twitter.com/ManteauV/status/1510567310792265731

Jérémy Naïm, «La poétique au temps des tribunaux. Retour sur Pinard, lecteur de Madame Bovary», Romantisme, n°195, 2022, «Penser la poétique», p.71-84.
https://www.cairn.info/revue-romantisme-2022-1-page-71.htm
Si d’après la doxa, il n’y a pas de poétique au XIXe siècle, on trouve pourtant des textes où apparaît, entre les lignes, un discours sur le «faire» créateur. Il en est ainsi du célèbre réquisitoire d’Ernest Pinard contre Madame Bovary. Un énième retour sur Pinard servira à dégager les catégories qu’il applique au texte littéraire pour l’interpréter. On s’apercevra ainsi que, si le réquisitoire n’a rien d’un traité théorique, il révèle en revanche une discursivité commune, un prédiscours sur la littérature qui peut sans doute, mais en un sens bien différent de l’époque moderne, porter le nom de «poétique».

(< Benoît Melançon)
Thierry Poyet, «Le voyageur arrogant ou l’exemple disruptif de Flaubert et Colet en postromantiques», dans Voyage et scandale, Patrick Mathieu (dir.), Classiques Garnier, 2022, p.79-92.
https://classiques-garnier.com/voyage-et-scandale-le-voyageur-arrogant-ou-l-exemple-disruptif-de-flaubert-et-colet-en-postromantiques.html
Coup d’éclat du romantique égocentré vs courtoisie du voyageur? Quand Flaubert ou Louise Colet voyagent, rien ne se passe comme prévu. Dans une mise en scène de soi au sein du récit épistolaire ou viatique, l’arrogance clame le sentiment de la différence d’avec l’autochtone dès lors que s’impose un nouvel ethos de l’écrivain. L’étude de quatre anecdotes entre provocation et scandale offre une approche de l’individuation de l’artiste marchant de pair avec le rejet de l’Autre en bourgeois.

(< Benoît Melançon)
Jennifer Yee, «The Whore, the Text, and the Critics: Flaubert’s Kuchiuk Hanem as Postcolonial Fetish», Nineteenth-Century French Studies, University of Nebraska Press, Vol.50, N. 3 & 4, Spring-Summer 2022, p.289-306.
https://muse.jhu.edu/article/851770/pdf
One of the key examples analysed in Edward Said’s Orientalism is Flaubert’s account of his meeting with the almeh Kuchiuk Hanem, a skilled dancer and courtesan, in Egypt in 1850. Frequently revisited by criticism following Said, Kuchiuk has had an extraordinary afterlife in which she is seen as standing for the Orient as a whole, an instance of synecdoche. We, as postcolonial theorists, tend to interpret Kuchiuk-as-text (Flaubert’s notes describing his encounter with her), through the same trope of synecdoche, as standing for nineteenth-century Orientalism as a whole. Yet a close reading of Flaubert’s text reveals his concern to note down specific details and to avoid the generalising logic that would make the individual a representative of her “race.” We, as critics, could learn from such a lesson. All literary genres shape readers’ expectations, and the rules of the particular sub-genre that is the postcolonial theory essay risk predetermining our interpretation of texts.

— •• — •• — •• — •• — •• —

SITE FLAUBERT
Trois lettres et une carte de visite de Flaubert inédites, adressées à Alfred Blanche entre le 3 janvier et le 7 février 1857, au moment du procès de Madame Bovary.
Communication par Benoît Forgeot, 2022. Transcription par Yvan Leclerc, relue et corrigée par Benoît Forgeot et Stéphanie Dord-Crouslé).
En ligne sur le site de la Correspondance:
3 janvier 1857:
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=16724
23 janvier 1857:
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=10199
2 février 1857:
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=16725
7 février 1857:
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=10208

— •• — •• — •• — •• — •• —

SUR LA TOILE
(< Annie Souhala, Benoît Melançon)
Gérard Gengembre, «Flaubert: Madame Bovary et la liquidation du romantisme», conférence à l’université de Nantes, 23 mars 2022, en ligne sur France Culture:
https://www.franceculture.fr/conferences/nantes-universite/flaubert-madame-bovary-et-la-liquidation-du-romantisme
Si le jeune Flaubert fut un romantique échevelé, les romans de sa maturité dénoncent tant par le destin des héros que par une ironie dévastatrice les illusions romantiques, notamment sur le rêve de l'amour idéal et sur le sens de l'histoire. C’est en réalité tout le XIXe siècle qui se trouve renvoyé à sa bêtise constitutive. Au règne accablant de cette bêtise, Flaubert oppose la beauté du style, seule capable d'échapper à la trivialité. Flaubert, ou le salut par la littérature.

(< Hélène Le Fur, Guy Lemonnier)
David Kadouch, «Les musiques de Madame Bovary», France-Culture, samedi 9 avril 2022
https://www.franceculture.fr/emissions/mon-oeuvre-a-moi/mon-oeuvre-a-moi-du-samedi-09-avril-2022
Le pianiste David Kadouch publie Les musiques de Madame Bovary chez Mirare, un répertoire de piano seul composé majoritairement de compositrices comme Fanny Mendelssohn, Clara Schuman ou Louise Farrenc qu’il met à la disposition de la courte vie d’Emma Bovary.
Clip: https://www.youtube.com/watch?v=rn-wDEFiEB4
Livret:
https://www.mirare.fr/wp-content/uploads/2022/02/BOOKLET-MIR532-29Pindd.pdf

— •• — •• — •• — •• — •• —

Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration d’Olivier Leroy. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l’adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr
Sur la page d’accueil du site Flaubert (https://flaubert.univ-rouen.fr), la rubrique «Bulletin» conduit aux archives et aux informations regroupées en quatre sections: «Agenda», «Ventes», «Vient de paraître», «Sur la Toile».

Yvan Leclerc
Professeur émérite à l’université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F – 76821 Mont Saint Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: (+33) (0)2 35 14 61 67

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2022 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI