Bulletin

Bulletin Flaubert n°228

Date
16 novembre 2021
Localisation
Site Flaubert
Auteur du post
Yvan Leclerc
Date de publication
21 décembre 2023


Ce bulletin est archivé tel qu’il a été envoyé aux abonnés puis mis en ligne sur l’ancien site Flaubert. Les informations qu’il contient étant liées à l’actualité, la plupart des liens ne sont plus actifs.


AGENDA
Mercredi 17 novembre 2021, Hôtel littéraire Flaubert, Rouen, 18h30
Rencontre avec Joëlle Robert pour son livre Un rêve de Flaubert, éditions Passage(s), 2021.
https://www.hotelslitteraires.fr/evenement/rencontre-avec-joelle-robert-un-reve-de-flaubert/
Une des dates du programme des Amis de Flaubert et de Maupassant:
https://www.amis-flaubert-maupassant.fr/programmes/programme-2021-2022

— • — • — • —

23 et 25 novembre 2021, Ciclo de conferencias: El hilo y las perlas del collar: Gustave Flaubert
Fundación Juan March (Madrid), martes 23 de noviembre 2021, 6.30 pm.
«Flaubert: el “hombre pluma” (1821-1857)», por Antonio Álvarez de la Rosa, auteur de El hilo del collar: Correspondencia, Alianza Editorial, 2021.
www.march.es/es/madrid/conferencia/hilo-perlas-collar-gustave-flaubert-flaubert-hombre-pluma-1821-1857 (en directo por:
https://canal.march.es/es y https://www.youtube.com/c/fundacionmarch)
Fundación Juan March (Madrid), jueves 25 de noviembre 2021, 6.30 pm
«Flaubert: de la desilusión a la estupidez humana (1858-1880)», por Antonio Álvarez de la Rosa, con la lectura dramatizada de cartas por el actor Miguel Rellán.
www.march.es/es/madrid/conferencia/hilo-perlas-collar-gustave-flaubert-flaubert-desilusion-estupidez-humana-1858 (en directo por:
https://canal.march.es/es y https://www.youtube.com/c/fundacionmarch)

— • — • — • —

(< Arselène Ben Farhat)
2-4 décembre 2021, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax, Tunisie
Colloque international «Gustave Flaubert et le monde arabe».
Pré-programme: https://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/sfax_2021.pdf
Présentation: https://flaubert21.fr/fr/node/1264

Ancien appel à communication:
https://www.fabula.org/actualites/gustave-flaubert-et-le-monde-arabe_99007.php

— • — • — • —

Séminaire Flaubert de l’ITEM, 2021-2022
«L’insociable sociabilité»
Coordinatrices: Juliette Azoulai et Florence Pellegrini

http://www.item.ens.fr/flaubert-linsociable-sociabilite-2021-2022/

— •• — •• — •• — •• — •• —

VENTES
Ventes passées

(< Éric Walbecq)
3 novembre 2021, Vente Aguttes, Hôtel des ventes, Neuilly-sur-Seine
Lot 121. Salammbô, Paris, Michel Lévy Frères, 1863. In-8 (240x 160mm), 474p.
Demi-maroquin vert foncé à coins, dos à nerfs titré et orné de filets dorés, non rogné, couverture et dos conservés (reliure signée Canape).
https://www.aguttes.com/lot/116017/16255847?search=Flaubert&sort=num&
Édition originale. Exemplaire de première émission avec des fautes notamment aux pages 5 «effraya» au lieu de «effrayèrent», 80 et 251 «Scissites» au lieu de «Syssites» et aux pages 368 et 370. Salammbô fût le deuxième roman publié par Gustave Flaubert. Après cinq années à décrire la petite bourgeoisie provinciale pour Madame Bovary, il se hâta à chercher un nouveau sujet, le plus éloigné possible. Fin mars 1857, sa décision fut prise: «Je vais écrire un roman dont l’action se passera trois siècles avant Jésus-Christ, car j’éprouve le besoin de sortir du monde moderne, où ma plume s’est trop trempée et qui d’ailleurs me fatigue autant à reproduire qu’il me dégoûte à voir.»
Salammbô parut en novembre 1862 chez Michel Lévy, et connut un rapide succès mondain, amplifié par une double polémique avec Sainte-Beuve qui considéra le roman comme un échec et reprocha à Flaubert de prendre des libertés avec les éléments établis par les archéologues. Flaubert se défendit avec véhémence, ayant la conviction que son archéologie était probable et l’Orient immuable.
L’on joint: un très beau feuillet manuscrit de 2 pages in-folio, écrit recto et verso, avec ratures et corrections de la page 9 de l’édition originale concernant le récit de Spendius, allant de «un grand soupir s’échappa de sa poitrine; il balbutiait, il ricanait sous les larmes claires qui lavaient sa figure» jusqu’à «et on avait vu qui risquaient leur vie pour l’inconcevable plaisir d’y boire». Le manuscrit joint présente de nombreuses variantes avec le texte imprimé à la page 9 de l’édition. Flaubert l’a barré de deux traits. Au verso, il a consigné de nombreuses notes, titrées «II Politique», concernant la tribu des Lybiens, la manière dont se faisait le commerce, les Syssites, les mercenaires, etc. Ces notes ont servi à l’ouvrage et montrent le soin particulier avec lequel Flaubert travaillait ses textes.
(Quelques petites restaurations à la couverture, feuillet manuscrit séparé en deux, quelques petites déchirures sans manque; état d’usage de la reliure).
Estimation: 1.500/2.000 euros. Résultat: 3.538 euros.

Lot 53. L.A.S. «Gve Flaubert» adressée à Ernest Feydeau. [Croisset]
https://www.aguttes.com/lot/116017/16255737?offset=50&
Dimanche 5 août [1860]; 2 pages in-8 sur papier bleu (petite déchirure au pli central du bifeuillet affectant trois lettres Honteusem «ent»).
Belle lettre, en termes crus, sur l’avancement de Salammbô.
«Je commençais à trouver le temps long! et je me demandais si tu n’étais pas resté collé au fond de l’anus d’un môme oriental quand est survenue ton épître. Tu négliges trop la calligraphie; j’ai eu du mal à te lire. Ne te fâche pas, et taille tes plumes. Tu m’as l’air, mon bon, de te la passer douce. Continue, profite, fouts toi des bosses de toutes sortes. – & reste là-bas le plus longtemps qu’il te sera possible. Tu regretteras les bottes de maroquin rouge et les cons sans poil. Mais puisque tu y es, va le plus loin possible. File à Tuggurt. – de Constantine cela est très facile.
Si chemin faisant tu découvres quelque facétie idoine à être intercalée dans Salammbô, fais en part à ton ami. [...] Nous ne nous verrons pas énormément, cet hiver. J’irai “dans la moderne Athènes” au mois de novembre, pour la pièce de Bouilhet. – Puis je reviendrai ici – seul – abattre le plus de pages que je pourrai. Car je voudrais bien que 1861 vît la fin de mon sacré roman. Je finis le chapitre VIII – (j’en aurai encore six!) Ma bataille du Macar est terminée, provisoirement du moins. Car je n’en suis pas satisfait. C’est à reprendre. Cela peut être mieux.»
Puis il évoque la chute de «la pièce de l’académicien Ponsard» [Ce qui plaît aux femmes], «tombée honteusem[ent], tombée comme on tombait autrefois – à plat – classiquement. C’est une élégance de plus. Mais comme le public l’a beaucoup sifflé, je me demande si ce n’est pas un Honneur? et je suspecte sa pièce de valoir mieux que les précédentes.»
Il lit l’Hétérogénie de son ami le Dr Pouchet: «cela m’éblouit! Quelle quantité de splendides bougreries il y a dans la nature. [...] Quelle espèce de bouquin rêves-tu? Est-ce un roman? un voyage? ou un traité? ou des Essais? Que devient Sylvie au milieu de tout cela? tu ne m’en parles pas! [...] Nous causons souvent de ta Seigneurie – et d’ailleurs toutes les fois que je vais pisser je contemple au-dessus de ma table de nuit ta truculente portraiture, – & je te dis un petit bonjour. Non! mon vieux! ne pas croire que les Beaux Sujets font les bons livres. J’ai peur, après la confection de Salammbô d’être plus que jamais convaincu de cette vérité.
Rumine la, pendant que pour toi, il en est temps encore»...Estimation: 2.500/ 3.000 euros. Résultat: 4420 euros.
Référence: Correspondance (Pléiade), t.III, p.100.
En ligne: https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=10428

— • — • — • —

4 novembre 2021, Vente Binoche et Gicquello
Lot 212, Flaubert (Gustave), Trois contes, Paris, Charpentier, 1877. In-12, bradel demi-maroquin rouge, couverture et dos (V. Champs).
Édition originale. Envoi: «au poète d’Hervilly/ son ami/ Gve Flaubert».
Ernest d’Hervilly (1839-1911), poète parnassien (La Lanterne en vers de couleurs, 1868), journaliste et écrivain. Il figure dans le célèbre Coin de table de Fantin-Latour, parmi les Vilains Bonshommes.
Dos un peu sali.
https://www.gazette-drouot.com/lots/16354466
Estimation: 800/ 1.000 euros.

— • — • — • —

Librairie Le feu follet.
Manuscrit autographe sur Cicéron pour la préparation de La Tentation de Saint Antoine
https://www.edition-originale.com/en/autograph-letters-manuscripts/literary-manuscripts/flaubert-manuscrit-autographe-sur-ciceron-pour-1850-76143
Vendu.

— • — • — • —

Toujours en vente
Art et autographes, octobre 2021
Manuscrit autographe signé «Cours de Philosophie, année 1839-1840». Manuscrit autographe signé. [Rouen, 1839-1840]; in-4 (21,8 x 18cm), 330 pages à l’encre brune ou noire sur papiers de différents types. Reliure signée Mercier et datée 1936: demi-maroquin à long grain brun à coins.
https://autographe.com/fiche-autographe2014.php?REFERENCE=34202
Précieux et considérable manuscrit autographe signé, formé par l’ensemble des notes du cours de philosophie suivi par Flaubert à l’âge de 18 ans, l’année de son baccalauréat.
En même temps qu’une infiniment émouvante relique du grand écrivain, ce manuscrit constitue un document très important pour l’étude et la compréhension de son esprit. Outre, en effet, les données du cours inculquées au futur romancier, quelques brèves notes ajoutées parfois plus tard apportent une indication sur ses réactions, tel son étonnement de voir omis Spinoza: «Spinoza, pas nommé!», son scepticisme devant la vérité à portée de l’intelligence humaine, ou son refus de croire que le «moi qui ne se souvient pas de tout soit complet». Chaque cours est séparé en leçons, portant souvent en tête la signature de Flaubert, et traite d’un sujet du programme dont il est curieux de voir quelle fut son influence future. Ainsi les chapitres consacrés à la morale, à la conscience, à l’imagination – notamment à l’imagination créatrice et aux circonstances qui contribuent à son développement. Les nombreuses pages sont annotées postérieurement par Flaubert qui ajoute des commentaires sur tel philosophe ou telle idée.
En décembre 1839, Flaubert est renvoyé de son lycée pour mauvaise conduite et ces cours sont donc très probablement copiés sur ceux d’un de ses camarades, peut-être Ernest Chevalier. Il passera son baccalauréat avec succès en 1840.
Très émouvant et imposant manuscrit philosophique de la jeunesse de Gustave Flaubert, qui éclaire la pensée du futur écrivain sur des principes philosophiques (morale, conscience) qui parcourent son oeuvre. Prix sur demande.

— • — • — • —

(< Éric Walbecq)
Catalogue de la Librairie Le feu follet, novembre 2021
130. [Gustave Flaubert] George Sand George. Lettre autographe signée adressée à Gustave Flaubert: «Je t’écris en courant ce matin...» Nohant 6 mars 1876, 13,2x 20,7cm, deux pages sur un feuillet remplié
https://www.edition-originale.com/pdf/catalogue-novembre-2021-1636555004.pdf
Deux pages rédigées à l’encre noire sur un double feuillet présentant, en tête de la première page, le timbre à sec de l’expéditrice. Cette lettre a été publiée dans la correspondance complète de George Sand établie par Georges Lubin. Belle lettre rédigée par George Sand quelques mois avant sa mort et adressée à son ami de toujours, Gustave Flaubert. L’écrivaine souhaite offrir à son ami une place pour qu’il assiste à la reprise de sa pièce Le Mariage de Victorine: «Je t’écris en courant ce matin parce que je viens de recevoir de Mr Perrin avis de la 1ère représentation de la reprise du Mariage de Victorine une pièce de moi au théâtre français. Je n’ai ni le temps d’y aller ni l’envie de partir comme cela au pied levé, mais j’aurais voulu y envoyer quelques amis et il ne m’offre pas une seule place. Je lui écris une lettre qu’il recevra demain et je le prie de t’envoyer au moins un orchestre.» Les lettres issues de la correspondance entre George Sand et Gustave Flaubert sont fameuses et très recherchées. 4 000 euros.
En ligne: https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=15446

— •• — •• — •• — •• — •• —

VIENT DE PARAÎTRE
Ouvrages

Nadia Fartas, Mutations du sensible dans la modernité: Flaubert, Baudelaire, Monet, Presses universitaires de Bordeaux, 2021.
http://www.pub-editions.fr/index.php/nouveautes/simplicite-et-diversite-mutations-du-sensible-dans-la-modernite-flaubert-baudelaire-monet-5086.html
La modernité du XIXe siècle est indissociable du mouvement et du changement. Les avancées scientifiques, les bouleversements techniques, les révolutions et les changements politiques impliquent de nouvelles relations sociales, politiques et culturelles entre le singulier et l’universel, une complexité dont la littérature de l’époque a su témoigner. Cet ouvrage offre un regard inédit sur la modernité esthétique du second XIXe siècle en faisant dialoguer pour la première fois l’oeuvre de Flaubert avec celle de Baudelaire et celle de Monet. Ces auteurs, fondateurs de la modernité littéraire et artistique, proposent une autre manière de considérer le réel en soulignant les nuances et les variations qui, irriguant l’art de cette période, participent d’un art de la surface et de l’immédiat qui ne manque pas de profondeur.

(< Tony Gheeraert)
L’Association «Fictions» a le plaisir de vous faire part de sa dernière publication: Époque (la nôtre). Tonner contre. Ce recueil de nouvelles, qui bénéficie du label officiel «Flaubert 21», contient les textes lauréats du concours organisé l’hiver dernier, et dont le thème portait sur la bêtise contemporaine. Ce volume comporte 185 pages, et on peut s’en procurer un exemplaire broché pour cinq euros en librairie (par exemple ici).
Flaubert, en son temps pourfendeur de la bêtise bourgeoise, resterait-il aujourd’hui silencieux face au désordre de notre monde, tantôt terrible, tantôt comique? Pour tenter de le savoir, l’association Fictions, partenaire officiel du Bicentenaire de Gustave Flaubert, a proposé un concours de nouvelles sur la bêtise aujourd’hui. Le présent volume propose les cinq nouvelles lauréates de cette compétition amicale, et trois autres textes composés par des membres de l’atelier. Flaubert se reconnaîtrait-il dans ces récits tantôt ironiques et tantôt mélancoliques, tantôt grinçants et tantôt souriants? Nous n’oserions l’affirmer, mais à coup sûr, ce peintre de la bêtise ne manquerait pas de matière, deux cents ans après sa naissance.

Georges Guitton, Le phoque de Flaubert, Presses universitaires de Rennes, coll. «Essais», 2021.
https://www.pur-editions.fr/product/7610/le-phoque-de-flaubert
Pourquoi Flaubert s’est-il entiché d’un phoque de foire, pataugeant dans un fourgon stationné à Rennes? Ce 17 juillet 1847, la rencontre avec l’animal va devenir la page finale et exemplaire de Par les champs et par les grèves, le récit de voyage que Gustave écrit avec son ami Maxime Du Camp au retour d’un périple de trois mois à travers la Bretagne. Mais qui était vraiment ce phoque? Ce livre mène l’enquête. À cette époque, le phoque se fit littérature, se glissant dans les oeuvres d’Eugène Sue, Nerval, Michelet et Vallès, tous fascinés par l’amphibie. Comme Flaubert ils auraient pu vadrouiller sur les chemins de Bretagne en quête de spectacles forains: moutons à cinq pattes, combats d’ours ou danseuse de corde.

Yvan Leclerc et Jean-Yves Mollier, Gustave Flaubert et Michel Lévy, un couple explosif, Calmann Lévy, 2021.
https://calmann-levy.fr/livre/gustave-flaubert-et-michel-levy-un-couple-explosif-9782702183656
Entre l’éditeur le plus novateur de son temps et le romancier qui devient célèbre du jour au lendemain par le scandale d’un procès, la relation dure pendant quinze ans et elle produit trois romans: Madame Bovary, véritable coup de tonnerre et immense succès, Salammbô, puis L’Éducation sentimentale, un échec public et commercial.
Comme beaucoup d’histoires de couples, celle-ci commence par un coup de foudre, se prolonge en lune de miel, traverse des tensions et se termine en rupture définitive.
Les deux hommes, tous deux nés en 1821, tous deux passionnés de théâtre avant d’écrire et de publier des livres, avaient de nombreux points communs, mais aussi des conceptions différentes de la littérature: Michel Lévy est un éditeur avisé qui ne sépare pas la qualité artistique de la valeur commerciale; en esthète aristocratique, Flaubert méprise les «épiciers», du haut de sa conception d’un art autonome que la publication ne peut que prostituer.

Sylvia Ney, De l’autre côté de l’eau, photos; texte de Nathalie Epron, Filigrane Éditions, 2021.
https://www.filigranes.com/livre/de-lautre-cote-de-leau/

«Portée par la lecture insistante de l’oeuvre de Flaubert, j’ai composé une série photographique sur notre territoire commun. Les Girouettes où je séjourne régulièrement se situant non loin du pavillon de Croisset, à une boucle de la Seine près.

Rien de ce décor ne semble avoir changé, hormis les inévitables poussées industrieuses et les plongées interdites dans le fleuve. C’est juste une Normandie plate, grisaillée, sans séduction apparente, où le trop de vert peut, disait-il, agacer les dents comme un plat d’oseille crue. Et la boue ne sèche qu’en été. Inlassablement, j’y passe des journées entières dans les arbres, à tailler, planter, greffer, récolter et remplacer les fruitiers abîmés.

Une fois descendue de mes pommiers, j’entretiens une autre forme de compagnonnage, longeant avec Flaubert nos rives, rêves intemporels. Si ici, les drames, les joies et les jours se suivent dans une apparente semblance, tout s’y vit au tremblement près. C’est rien ou presque pour l’oeil indifférent, mais tellement pour une rétine qui l’accueille.»

Fernando Peña, Flaubert y el viaje a Oriente. La fuente de todos les suenos, Fórcola Ediciones, 2021.
https://forcolaediciones.com/producto/flaubert-y-el-viaje-a-oriente/

— • — • — • —

Articles
(< Dana Shishmanian)
Revue Francopolis, septembre-octobre 2021
Dominique Zinenberg, «Madame Bovary ou comment se débarrasser d’elle»

http://www.francopolis.net/revues/Essai-D.Zinenberg-SeptOct2021.html

Atsuko Ogane, «La deuxième version de La Tentation de saint Antoine»

http://www.francopolis.net/langue2/AtsukoOgane-1-SeptOct2021.html

(< Benoît Melançon)
Sandrine Aragon, «Existe-t-il un remède au bovarysme du XXIe siècle», The conversation, 8 novembre 2021.
https://theconversation.com/existe-t-il-un-remede-au-bovarysme-du-xxi-siecle-170125
[Des erreurs à corriger dans cet article: Madame Bovary n’a pas paru en 1856 dans La Presse, mais dans la Revue de Paris; le roman n’a pas été condamné en 1857, mais poursuivi et acquitté…]

Arselène Ben Farhat, «Retour de Gustave Flaubert en Tunisie en 2021», Leaders, 4 septembre 2021.
https://www.leaders.com.tn/article/32363-retour-de-gustave-flaubert-en-tunisie-en-2021

Biagio Magaudda, «Les“notes de notes” de Flaubert: nature et destination d’une typologie de manuscrits à orientation pré-scénarique», L’Analisi Linguistica e Letteraria, 29 (2), 2021.
https://www.analisilinguisticaeletteraria.eu/index.php/ojs/article/view/193

Biagio Magaudda, «La “fabrique d’Arnoux” à Montataire dans L’Éducation sentimentale de Flaubert: les apports du Traité des arts céramiques et des poteries d’Alexandre Brongniart», Revue italienne d’études françaises [En ligne], 11, 2021, mis en ligne le15 novembre 2021. http://journals.openedition.org/rief/7089

Kasia Stempniak, «“C’est le pays de la toilette”: Fashion and Space in Flaubert’s Le Château des coeurs», Nineteenth-Century French Studies, vol. 50.1-2, 2021.
https://www.ncfs-journal.org/kasia-stempniak/cest-le-pays-de-la-toilette-fashion-and-space-flauberts-le-chateau-des-coeurs

Ilaria Vidotto, «Mythe du génie et fécondité de l’écriture: Flaubert et Proust», Revue d’histoire littéraire de la France, oct.-déc. 2021, n°4, p.849-865.
https://classiques-garnier.com/revue-d-histoire-litteraire-de-la-france-4-2021-121e-annee-n-4-varia.html#
S’inscrivant dans une réflexion plus ample sur la catégorie d’«oeuvre de jeunesse», cet article aborde les productions juvéniles de Flaubert et de Proust selon une perspective littéraire et stylistique, visant à faire ressortir la présence d’un phénomène qui serait propre à la jeunesse: le mythe de l’écrivain inspiré. Ce mythe, dépassé par la suite, est à l’origine d’une surreprésentation de certains procédés stylistiques qui ne se retrouveront plus, ou guère, dans les oeuvres majeures.

— •• — •• — •• — •• — •• —

SUR LA TOILE
(< François Vanoosthuyse, Hélène Hôte)
Les vidéos des journées «Salammbô. Antiquité et modernité», des 28, 29 et 30 juin derniers sont accessibles via ce lien:
https://webtv.univ-rouen.fr/permalink/c1261b86a29bbkalxuau/
Conférences et rencontres organisées dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert par l’Université de Rouen Normandie et la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie.
Ces trois journées sont dédiées aux diverses actualités de l’oeuvre Salammbô: sur la violence politique, le sacrifice, l’érotisme et sur ce que Flaubert voyait comme la «barbarie moderne»; sur la nouvelle vision de l’Afrique de Flaubert; sur la place de Salammbô dans l’histoire de l’Antiquité, de l’archéologie, jusque dans l’histoire contemporaine de la Tunisie; sur la puissance «visionnaire» de l’oeuvre développée par les multiples illustrations et adaptations qui en ont été faites. Ces rencontres sont également l’occasion de présenter plusieurs aspects de la recherche historique et archéologique sur la cité carthaginoise. Elles évoquent, d’une part, des exemples de «contamination» des représentations artistiques dans la discipline historique et présentent, d’autre part, les progrès récents de la recherche sur la cité punique.

— • — • — • —

Les vidéos du colloque international «Genre et sexualité dans l’oeuvre de Gustave Flaubert» qui s’est tenu les 8, 9 et 10 septembre 2021 sont à présent en ligne à l’adresse:
https://webtv.univ-rouen.fr/channels/#2021-genre-et-sexualite-dans-loeuvre-de-gustave-flaubert

C’est un défi d’envisager en bloc l’oeuvre de Flaubert avec la catégorie du genre. Comme chaque fiction se différencie radicalement des précédentes, il n’existe pas de type flaubertien, masculin ou féminin. De récit en récit, les populations de personnages, les corps, les désirs, les styles de vie, les intelligences, sont toujours renouvelés. L’oeuvre mute et réinvestit chaque fois à nouveaux frais les choses de la vie et la réalité des rapports sociaux: on n’y trouve pas de scénario amoureux récurrent, pas d’érotique banale, pas de psychologie arrêtée, pas de répartition ordinaire des rôles entre personnages masculins et féminins. Ce qu’on repère quelquefois chez Stendhal, Sand, ou Balzac, comme une insistance à dire telle situation existentielle, tel désir fondamental, telle révolte, ne se rencontre pas non plus chez Flaubert. Du fait de ce défaut de constance, de certitude peut-être, et par conséquent d’évidence, dans la représentation des hommes et des femmes, persiste également, d’oeuvre en oeuvre, toujours dramatique, le problème de leurs rapports, aussi bien dans l’espace public que sur la scène privée. Le genre, chez Flaubert, semble perpétuellement déconstruit, et dans le même temps le sexe possède une mystérieuse puissance, une puissance de scandale aussi, qu’aucun discours ne relativise ni ne normalise jamais. C’est à cette richesse extraordinaire de l’oeuvre de Flaubert qu’on voudrait rendre hommage dans ce colloque qu’occasionne le bicentenaire de sa naissance.
Cette extrême variété, qui fait vraisemblablement de Flaubert un cas unique au sein de la production littéraire française du XIXe siècle, constitue en elle-même un sujet de méditation substantiel, mais elle peut se décliner en une série de problématiques particulières, qui concernent la sociologie du genre, mais aussi la psychanalyse, l’histoire des représentations et la poétique.

— • — • — • —

Benoît Forgeot, «Une lettre de Flaubert à Baudelaire pour célébrer un double bicentenaire»
https://www.hotelslitteraires.fr/2021/09/29/une-lettre-de-flaubert-a-baudelaire-pour-celebrer-un-double-bicentenaire-par-benoit-forgeot/

— • — • — • —

(< Benoît Melançon)
Gabrielle Cloutier, «Le projet #Bowary: quand un classique s’ajuste aux temps modernes»
https://carnet.fabriquedunumerique.org/le-projet-bowary/

— • — • — • —

(< Jeanne Bem, Florence Naugrette)
Maël Renouard, Bouvard et Pécuchet [pastiche]: «Quand ils eurent assez vu ce qu’il y avait à voir sur Facebook, Twitter, Instagram, ils s’inscrivirent sur LinkedIn.»
https://www.facebook.com/mael.renouard/posts/10158624966370686

— •• — •• — •• — •• — •• —

LECTURES
(< François Vanoosthuyse)
«Quand c’est bon, ça vient tout seul. Tout ce que vous avez pu lire ou entendre de contraire est un mensonge.
— Ça dépend peut-être de l’écrivain, dis-je. Flaubert n’avait pas la plume facile et ce qu’il a écrit n’est pas mal, non?

— Bon, d’accord, dit Wade en se relevant. Vous avez lu Flaubert, vous voilà donc un intellectuel, un critique, un connaisseur du monde littéraire.»
Raymond Chandler, The Long Goodbye [1953], trad. française, Paris, Gallimard, coll. «Folio policier», [1954, 2004], 2013, p.236.

— • — • — • —

Lettre de François Mitterrand à Catherine Langeais, 9 décembre 1938
«[…] je ne fais pas l’apologie des fautes de français: elles me révulsent. Je ne dis pas qu’un style négligé est plus beau qu’un style soigné. Je refuse seulement d’admettre que le style, s’il possède des qualités essentielles de mouvement, de nombre et d’image, soit condamnable parce que anti-grammatical. Stendhal me plaît davantage que Flaubert, Barrès qu’Anatole France, Balzac que Mérimée. Stendhal, Balzac, Barrès n’étaient pourtant pas spécialistes du mauvais langage, et pouvaient se parer du titre d’esthètes, mais leur langue n’est pas l’esclave de la règle. Je crains toujours de sentir dans la phrase bien ajustée une sécheresse de pensée qui ne sait pas s’abandonner. […]»
Vente Piasa, expert Jean-Baptiste de Proyart, 25 novembre 2021
https://piasa.fr/fr/products/mitterrand-francois-lettre-autographe-deux-fois-signee-a-marie-louise-terrasse-dite-catherine-langeais-fort-divry-9-decembre-1938_618bf31b90fc39.54354102

— •• — •• — •• — •• — •• —

Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l’adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr
Sur la page d’accueil du site Flaubert (https://flaubert.univ-rouen.fr), la rubrique «Bulletin» conduit aux archives et aux informations regroupées en quatre sections: «Agenda», «Ventes», «Vient de paraître», «Sur la Toile».

Yvan Leclerc
Professeur émérite à l’université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F – 76821 Mont Saint Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: (+33) (0)2 35 14 61 67

Timbre Flaubert, 1952

Bulletin Flaubert n°76

Bulletin Flaubert n°228

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

ISSN électronique 2402-6514

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2024 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI