Bulletin

Bulletin Flaubert n°237

Date
14 novembre 2022
Auteur du post
François Vanoosthuyse
Date de publication
14 novembre 2022

BULLETIN FLAUBERT no 237

14 novembre 2022

AGENDA
Événements passés
(< François Vanoosthuyse)
3-5 novembre 2022, congrès de la Nineteenth French Studies Association
Plusieurs conférences qui ont concerné Flaubert au congrès de la Nineteenth French Studies Association (organisé à New York par The Columbia University Department of French, Fordham University Department of Modern Languages and Literatures, et the New York University Department of French Thought, Literature and Culture) :
Jeudi 3 novembre, 12h :
Gustave Flaubert, A Youthful Traveler at the Stones of Carnac
par Anthony Zielonka (Assumption University)
Jeudi 3 novembre, 15h30:
L’Histoire transmise et recomposée : Chateaubriand, Dumas et Flaubert
par Daniel Desormeaux (The Johns Hopkins University)
Vendredi 4 novembre, 13h30 :
Under Pressure: Flaubert’s Human Barometers
par Cheryl Krueger (University of Virginia)
Vendredi 4 novembre, 13h30
[Sponsored by Vassar College : Teaching the Nineteenth Century in a Global Context, A Pedagogy Roundtable 1 : Decolonizing the Canon and Transhistorical Approaches
Chair : Lauren Ravalico (College of Charleston)]
Décoloniser Madame Bovary?
par Lise Schreier (Fordham University)
Vendredi 4 novembre, 13h30
Aux confins des savoirs : Bouvard et Pécuchet explorent le ciel
par Florence Vatan (University of Wisconsin)
Samedi 5 novembre, 8h15
Julien, Lucien, Frédéric et les autres – amphibies sociaux et transfuges de classe
par Christèle Couleau (Université Sorbonne Paris Nord)
Samedi 5 novembre, 10h30
Transgressive Humanism : From Flaubert to the Factory Farm
par Göran Blix (Princeton University)
Samedi 5 novembre, 15h30
Uncaged: Trans-corporeality and the Parrot in Flaubert’s “Un Coeur Simple”
par Rachel F. Hunter (University of Texas, Austin)
Samedi 5 novembre, 15h30
Writing like a Heretic : Flaubert’s Transformation of Perpetua and Felicitas of Carthage into Mme Aubain and Félicité of Pont-L’Évêque
par Rebecca A. Crisafulli (Saint Anselm College)
https://drive.google.com/file/d/1o9a8t1N7BIAV8TBMPEBNbNjeoVrmKxYx/view

9-10 novembre 2022, Clermont-Ferrand, Maison des sciences humaines
Colloque « Maxime Du Camp deux cents ans après, une incarnation du XIXe siècle ? »
organisé par Thierry Poyet (Université Clermont Auvergne, CELIS) et Nicolas Bourguinat (Université de Strasbourg, ARCHE)
Deux cents ans après sa naissance, l’heure du bilan a sonné et il convient d’interroger avec une objectivité nouvelle ce que notre temps doit retenir de son œuvre, de sa poétique, de son rapport au monde. Maxime Du Camp incarne à sa manière un certain XIXe siècle, mais lequel ?
https://www.fabula.org/actualites/110541/maxime-du-camp-deux-cents-apres-une-incarnation-du-xixe-siecle.html

— • — • — • —

Événements à venir
(< Hélène Le Fur)
14 novembre 2022, Librairie Meura, 25 rue de Valmy, Lille, 16h-18h
André Hirt, l’auteur de L’idée perroquet. La folie douce de Flaubert-Félicité (Kimé, 2022) est invité à Lille dans le cadre d’une manifestation renommée, Citéphilo. Son sujet : « Philosophie, littérature, musique et existence » :
https://citephilo.org/evenements/philosophie-litterature-musique-et-existence/

25 novembre 2022, Amphi Guizot, Sorbonne Université, 16h-19h
« Flaubert et l’éros (3) », Séminaire commun Sorbonne Université (CELLF) – Sorbonne nouvelle (CRP19). Séance coordonnée par Juliette Azoulai et Didier Philippot
Yvan Leclerc (Université de Rouen), « Amour terrestre et amour mystique dans les trois sujets de Flaubert conçus en Orient (lettre à Bouilhet, 14 novembre 1850) »
Christèle Couleau (Université Sorbonne Paris Nord), « Éros palimpseste – De Balzac à Flaubert »
Sylvie Triaire (Université Paul Valéry Montpellier 3), « Éros, derniers temps »

12-14 décembre 2022, Fondation Singer-Polignac
« Flaubert en images », colloque organisé par Juliette Azoulai, Philippe Dufour et Gisèle Séginger
Ce colloque explorera l’ambivalence du rapport de Flaubert aux images et la portée de sa poétique dans les arts visuels du XIXe au XXIe siècle. Alliant le culte des images à leur critique, Flaubert a été un des pionniers de la modernité en littérature, aussi bien que dans d’autres formes d’art. Il s’agira donc de saisir la relation de différents arts visuels à l’oeuvre flaubertienne, que ce soit à travers la peinture, la sculpture, le cinéma, la bande dessinée ou le roman graphique.
https://flaubert2021.hypotheses.org/flaubert-en-images

— •• — •• — •• — •• — •• —

VENTES
Ventes passées
(< Éric Walbecq)
9 novembre 2022, Vente Ferri, hôtel Drouot
https://cdn.drouot.com/d/catalogue?path=46/129326/FERRI-COLL.LALLIER2-9NOVEMBRE22-BD.pdf
321. Manuscrit autographe ; 2 pages in-fol. Notes de lecture pour Salammbô, d’après Tertullien. Ce feuillet isolé se rattache à un texte dont le début et la fin manquent. Sur le martyre de Sainte Perpétue : « Perpétue chantait ; Révocat, Saturnin, Satur menaçaient le peuple qui demanda qu’ils fussent fouettés. […] Perpétue et Félicité furent dépouillées et mises dans des filets pour être exposées à une vache furieuse, le peuple en eut horreur voyant l’une si délicate et l’autre qui venait d’accoucher, les mamelles encore dégoutantes ; […] Perpétue tomba entre les mains d’un gladiateur maladroit qui la piqua entre les os et la fit crier »… Flaubert cite 3 autres ouvrages de Tertullien: Des spectacles, Traité de l’idolâtrie et De l’ornement des femmes : « Je ne sais si des mains habituées à des bracelets pourront souffrir des menottes, si une jambe ornée de bandelettes s’accommodera des entraves »… 500/ 700 euros.

— • — • — • —

10 novembre, collection Aristophil, 53e vente, Drouot estimations.
https://www.drouot-estimations.com/catalogue/132071?search=flaubert&Submit=OK&sort=num&p=&sold=
91. Manuscrit autographe, Histoire Romaine, [vers 1835-1840] ; environ 98 pages sur 56 feuillets in-fol. sous chemise autographe, environ 29,5x 19,5cm (bord sup. du 1er feuillet, plus grand, légèrement effrangé). 5.000/ 6.000 euros.
92. Manuscrit autographe signé «Gve Flaubert», Loys XI, drame, 1838 ; 88 feuillets in-fol. (31,5x 22,5cm) montés sur onglets en un volume in-fol., relié demi-maroquin havane à coins, dos lisse avec titre doré en long, non rogné (Canape et Corriez).
Unique manuscrit de cette première tentative théâtrale du jeune Flaubert. « Ce drame achevé, cette représentation étendue et dominée d’un moment important de l’histoire, est l’oeuvre d’un collégien de seize ans et demi », comme l’indique Guy Sagnes, qui ajoute que ce drame est « incontestablement supérieur aux récits historiques que Flaubert avait composés deux ans plus tôt en empruntant à la manière de Dumas. Une documentation sérieuse et prolongée a fourni à l’imagination toujours puissante une matière sûre tandis que son intelligence passionnée avait acquis le sens de l’histoire. » 28.000/ 30.000 euros.
93. Manuscrit autographe, Novembre ; 1f. de titre et 191 pages sur 96 feuillets in-fol. (env. 32x 20,5cm), montés sur onglets, en un volume relié maroquin brun, plats encadrés d’un jeu de filets dorés et d’un listel de maroquin gris, dos à cinq nerfs ornés d’un filet doré, encadrement des caissons à l’identique des plats, doublures de maroquin gris encadrées de maroquin brun et d’un filet doré, gardes de moire brune, contregardes de papier caillouté, coupes filetées (René Aussourd). Manuscrit complet de ce texte romanesque et en partie autobiographique, où s’affirme déjà, à vingt ans, le grand écrivain. 250.000/ 300.000 euros.
94. 2 manuscrits autographes, Hegel. Cours d’esthétique, [1844 et 1872] ; 51 pages sur 48ff. de papier vélin fin, puis 13 pages sur 7ff. de papier bleu (mal chiffrées 1-52, puis 53-59), environ 22,5x 18,5cm, le tout monté sur onglets et relié en un volume petit in-4, cartonnage ancien papier gaufré vert. Important ensemble de notes de jeunesse sur Hegel, utilisées pour Bouvard et Pécuchet, et complétées lors de la rédaction du roman. 5.000/ 6.000 euros.
95. L.A.S. « Gve Flaubert », Samedi [fin mars-début avril 1857], à Maurice Schlesinger ; 4 pages in-8 sur papier bleu. Belle lettre au futur modèle de Jacques Arnoux dans L’Éducation sentimentale, sur ses oeuvres, et tonnant contre la bêtise. 2.000/ 2.500 euros.
96. Manuscrit autographe, Cosmos. Alexandre Humboldt, [vers 1860] ; titre et 20 pages sur 11 feuillets (29,5 x 22,2 cm), montés sur onglets en un volume in-4, demi-maroquin rouge serti d’un filet doré, dos à nerfs, non rogné (reliure moderne). 4.000/ 5.000 euros.
97. L.A.S. « Gve Flaubert », Croisset Samedi 21 [vendredi 21 ou samedi 22 septembre 1860], à Ernest Feydeau ; 4 pages in-8 sur papier bleu. Très belle lettre pendant l’écriture de Salammbô. 2.500/ 3.000 euros.
98. 3 L.A.S. « Gve Flaubert » (la 1re signée d’un paraphe), 1866-1870, à Ernest Feydeau ; 1, 2, et 3 pages in-8 sur papier bleu. Lettres amicales et littéraires, la dernière sur la guerre de 1870. 2.800/ 3.000 euros.
99. 4 L.A.S. « Gve Flaubert », 1871-1879, à Jeanne de Tourbey, comtesse de Loynes ; 1 page et demie, 1 page (sur papier bleu), 2 et 2 pages in-8. Belle correspondance galante et pessimiste, pendant la rédaction de Bouvard et Pécuchet. 3.500/ 4.000 euros.
100. 3 L.A.S. « Gve Flaubert » et « G. », [1871-1873], à Philippe Leparfait ; 3 pages et demie (papier bleu), 4 pages (deuil), et 1 page in-8. Au fils adoptif de son ami Louis Bouilhet, dont Flaubert veut faire jouer et publier les œuvres. Il parle également des éditions de ses propres œuvres. 2.800/ 3.000 euros.
115. Maupassant, Guy de (1850-1893). Manuscrit autographe, La Trahison de la comtesse de Rhune, [1876-1878] ; 62 pages sur autant de feuillets, la plupart in-fol. (environ 35,5x 23cm), montés sur onglets et reliés en un volume in-fol. demi-maroquin à coins bleu, dos lisse, titre en long (Yseux sr de Thierry-Simier). Manuscrit complet de ce drame historique en vers, annoté et commenté par Flaubert. 15.000/ 22.000 euros.

— • — • — • —

Ventes en ligne
(< Jacques-Remi Dahan)
Deux lettres en vente sur ebay :
Lettre à Émile Augier ou Paul de Saint-Victor ? sans lieu ni date. 4.400 euros
https://www.ebay.fr/itm/234680725846?hash=item36a40fb156:g:KPwAAOSwFndjEKg0
Texte en ligne, mais sans l’image (elle sera ajoutée quand l’édition en ligne de la correspondance sera convertie sur le nouveau site Flaubert) :
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=14046

Lettre à Eugène Bataille, 4 décembre [1876]. 2.500 euros.
https://www.ebay.fr/itm/234680723116?hash=item36a40fa6ac:g:w~IAAOSwDnhjEKdg
Lettre en ligne (elle n’est donc pas inédite…) :
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=16520

— •• — •• — •• — •• — •• —

VIENT DE PARAÎTRE
Ouvrage
(< Joëlle Robert, Damien Dauge)
Berlioz, Flaubert et l’Orient, sous la direction de Cécile Reynaud et Gisèle Séginger, Le Passage, 2022.
http://www.lepassage-editions.fr/produit/berlioz-flaubert-et-lorient/
Cet ouvrage a reçu le prix René Dumesnil de l’Académie des Beaux-Arts.
« Voilà un homme ! et un vrai artiste ! » écrit Flaubert à la lecture de la correspondance inédite de Berlioz, ajoutant: « Que ne l’ai-je mieux connu, je l’aurais adoré ! » Berlioz et Flaubert n’ont pas eu le temps de nouer une longue amitié. Ils se rencontrent seulement en 1863 : le musicien enthousiasmé par Salammbô y a consacré un passage dithyrambique de sa Revue musicale de décembre 1862. Tandis que l’écrivain veut faire adapter son roman pour l’opéra, le compositeur est occupé par la préparation des Troyens. Mais il sollicite le romancier car il a besoin de « quelques conseils pour les costumes phéniciens et carthaginois. » Amis posthumes en quelque sorte, Flaubert et Berlioz ont accordé à l’Orient une place similaire dans leurs œuvres et leurs aspirations. Contemporains de l’orientalisme romantique, de la vogue des féeries et des grandes mises en scène orientalisantes, ils ont à leur tour apporté leur contribution à une rénovation de ses formes et de ses thèmes.
Avant-propos de Bruno Messina. Contributions de Olivier Bara, Peter Bloom, Damien Dauge, Bruna Donatelli, Sylvie Douche, Philippe Dufour, Amélie Gregorio, Sabine Le Hir, Ralph Locke, Bertrand Marchal, Cécile Reynaud, Clair Rowden, Gisèle Séginger et Anastasiia Syreishchikova-Horn.

— • — • — • —

Revue
Flaubert, revue critique et génétique, n°27, 2022
«Flaubert palimpseste», edited by Patrizia Oppici
https://journals.openedition.org/flaubert/4454?lang=en
PatriziaOppici, Introduction

Palimpsestes de Madame Bovary
Ida Merello, Madame Bovary? elle habitait là-bas...
Ilaria Vitali, D’Emma Bovary à Gemma Bovery: une approche traductologique

Palimpsestes de Bouvard et Pécuchet
Patrizia Oppici, Le retour de Bouvard et Pécuchet
Daniela Tononi, Littérature et savoir. De la flaubertologie quenienne à l’invention du roman

Palimpsestes de Flaubert
Florence Pellegrini, Uno, nessuno e centomila: dépersonnalisation de l’écriture et perte d’identité. Échos flaubertiens dans la (dé-)construction pirandellienne du personnage
Irene Zanot, Un réseau de sources: figures de l’araignée dans Madame Bovary et La Tentation de saint Antoine

— • — • — • —

Articles
Damien Dauge, «La musique abandonnée. Flaubert et le renoncement musical», dans Le Musicien raté, sous la dir. d’Emmanuel Lascoux, Stéphane Lelièvre et Marie-Hélène Rybicki, Paris, Éditions Aedam Musicae, 2022, p. 139-150.

(< Benoît Melançon)
Francis Lacoste, « La femme orientale dans la Correspondance de Flaubert », dans Hassen Bkhairia, Francis Lacoste, Laure Lévêque (dir.), La Femme orientale. Mythes, imaginaires, représentations, Arcidosso, Effigi, coll. « La Recherche en Actes », 1922.
http://www.cpadver-effigi.com/blog/la-femme-orientale-mythes-imaginaires-representations

Emmanuelle Toulet, « Le fonds Flaubert de la BHVP : “l’interminable affaire” du legs de Caroline Franklin-Grout », L’échauguette, Carnet de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, octobre 2022 :
https://bhvp.hypotheses.org/9529

— •• — •• — •• — •• — •• —

SITE FLAUBERT
(< François Vanoosthuyse)
Le nouveau site Flaubert s’enrichit par la conversion progressive de l’ancien site, et par l’ajout de contenus inédits. Signalons:
– dans la rubrique « Qui était Flaubert ? », le transfert des chronologies, de la plupart des documents d’état civil, des documents relatifs à la scolarité de Flaubert, des documents relatifs à sa famille, d’une bonne partie des articles de presse consacrés à Flaubert de son vivant ou dans les semaines qui ont suivi sa mort ;
– dans la rubrique « Œuvres », le transfert de toutes les œuvres en ligne sur l’ancien site, plus Le Sexe faible (texte saisi par Olivier Bara et Marianne Bouchardon) ; le transfert de ressources pour la lecture de Madame Bovary et L’Éducation sentimentale ;
– dans la rubrique « Labo Flaubert », le transfert de ressources concernant Madame Bovary, Salammbô et L’Éducation sentimentale ; le transfert de deux études anciennement publiées sur le site : « Flaubert et la monadologie » par Claire Fauvergue et « Un plan de Salammbô ou un sommaire de l’Histoire de Polybe ? » par Atsuko Ogane ;
– dans la rubrique « Médiations », le transfert de corpus d’images de Flaubert réalisées après sa mort à des fins diverses (jeux artistiques, commerce, commémorations, etc.) et la vidéo du micro-trottoir réalisé à Rouen par Sandra Glatigny à l’occasion du bicentenaire.

— •• — •• — •• — •• — •• —

DIVERS
(< François Vanoosthuyse)
« La méthode Serra – on tourne tout le temps, à trois caméras, on noie le poisson de l’intrigue, on écrit des bribes de dialogue à largement farcir ou sertir, on ne sait ni quand ça commence ni quand ça s’arrête – produit, au contact de cet acteur [Benoît Magimel] venu de toutes autres sphères, des étincelles. Tout autour, le décor de carte postale se prête à la dérive. Entre le flamboiement des cieux et le miroitement turquoise de la mer, le M. Homais préfectoral exsude dans l’enchaînement flaubertien des vues pittoresques et d’une puissance qui se délite. »

Jacques Mandelbaum, à propos du film d’Albert Serra, Pacifiction, Le Monde, 12 novembre 2022.

— •• — •• — •• — •• — •• —


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration d’Olivier Leroy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l’adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact : flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr
Sur la page d’accueil du site Flaubert (https://flaubert.univ-rouen.fr), la rubrique «Bulletin» conduit aux archives et aux informations regroupées en quatre sections: «Agenda», «Ventes», «Vient de paraître», «Sur la Toile».

Yvan Leclerc
Professeur honoraire à l’université de Rouen Normandie
Faculté des Lettres et Sciences Humaines

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2022 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI