Bulletin

Bulletin Flaubert n°239

Date
9 janvier 2023
Auteur du post
Hélène Hôte
Date de publication
12 janvier 2023

BULLETIN FLAUBERT no 239
9 janvier 2023

VŒUX de 1873 pour 2023

« Encore une année qui commence ! sera-t-elle aussi lourde que les trois dernières ? Espérons que non ! Car “c’est toujours bien fait d’espérer”, dit Martin ! »
Lettre de Flaubert à Edma Roger des Genettes, 31 décembre 1872.
[Martin : personnage de Voltaire, Candide, chap. XXV, Romans et contes, Bibl. de la Pléiade, p. 219.]
https://flaubert-v1.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=13875

AGENDA

19 janvier 2023, Hôtel littéraire Gustave Flaubert, 33 rue du Vieux Palais, Rouen, 18h30
Nuit de la lecture : « Flaubert, écrits de jeunesse», à l’occasion de la publication de Flaubert au Collège royal de Rouen, 1832-1839, sous la direction de Joëlle Robert, Cahiers Flaubert Maupassant, no 41, Hors-série no 1.

— •• — •• — •• — •• — •• —

VIENT DE PARAÎTRE

Articles

Michel Brix, « Une vraie/fausse citation : “Madame Bovary, c’est moi !” » [en ligne], Impromptu #25 (1er janvier 2023), Bruxelles, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 2023.
https://www.arllfb.be/ebibliotheque/impromptus/impromptu025.pdf

(< Benoît Melançon)
Odile Hunoult, « Nadeau et son Flaubert », En attendant Nadeau, 28 décembre 2022.
https://www.en-attendant-nadeau.fr/2022/12/28/nadeau-flaubert/

Takeshi Matsumura, « Sur quelques régionalismes de L’Éducation sentimentale », Glaliceur 70, 2022.
https://shs.hal.science/halshs-03874390

Takeshi Matsumura, « Quel est le texte de base de La deuxième Tentation de saint Antoine éditée par Gisèle Séginger ? », Glaliceur 71, 2022.
https://shs.hal.science/halshs-03909375

Hadi Rizk, « Flaubert, l’Art-absolu et l’Empereur imaginaire » ; Esther Demoulin, « Du Mouvement de Libération des Femmes à L’Idiot de la famille. La féminisation de l’expérience et ses limites », dans Vincent de Coorebyter (dir.), Les Biographies existentielles de Sartre. Thèmes, méthodes, enjeux, Paris, Vrin, coll. « Annales de l’Institut de Philosophie de l’Université de Bruxelles », 2022.
https://www.fabula.org/actualites/111680/vincent-de-coorebyter-dir-les-biographies-existentielles-de-sartre-themes-methodes-enjeux.html

Adriana Santoro, « Madame Daudet recensisce Flaubert », Studi Comparatistici, 27, gennaio-giugno 2021, anno XIV, fasc.1, Moncalieri, Cirvi.

Thèse

(< Benoît Melançon)
Ben Rejeb Amira, Les Trois Âges des femmes orientales représentées dans les oeuvres de Théophile Gautier, Gustave Flaubert et Isabelle Eberhardt, thèse de doctorat, Université du Québec à Chicoutimi, dir. Cynthia Harvey, 2020.
https://constellation.uqac.ca/id/eprint/6500/

— •• — •• — •• — •• — •• —

SUR LA TOILE

(< Benoît Melançon)
Pierre Ménard, « La ville c’est moi : Flaubert à travers Rouen. Création d’un parcours sonore à travers la ville »
http://www.liminaire.fr/liminaire/article/la-ville-c-est-moi-gustave-flaubert-a-travers-rouen

France-Culture, « Flaubert plus tard : regards contemporains sur l’écrivain », 12 décembre 2022
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/les-nuits-de-france-culture/flaubert-plus-tard-regards-contemporains-sur-l-ecrivain-9981382
« Que reste-t-il de Flaubert ? » C’est la question qui est posée en 2001 dans ce « Surpris par la nuit » à quelques auteurs et artistes contemporains qui interrogent la modernité de Gustave Flaubert à travers ses œuvres.
Avec Chloé Delaume, autrice et Jacques-Henri Michot.
« Flaubert plus tard » porte un regard contemporain sur l’héritage de l’écrivain à l’école, dans les dictionnaires, les livres, l’art et parmi des artistes. À travers le livre Bouvard et Pécuchet où Flaubert s’en prend aux stéréotypes, aux clichés, aux poncifs c’est tout « son combat contre l’arrogance du prêt-à-penser général » qui est mis en avant par l’écrivain Jacques-Henri Michot et Didier Malgor, auteur d’une thèse L’Original et la copie : autour de Flaubert.
L’écrivaine de la sororité, Chloé Delaume, pose quant à elle la question : comment tuer la Emma Bovary qui est en chaque femme ? Mais elle se souvient aussi de son choc, de sa grande émotion, de ses pleurs à la lecture d’Emma Bovary [pour Madame Bovary, lapsus fréquent dans les médias !] à l’âge de quatorze ans, devant ce personnage qui « accumule tous les clichés du bien-faire » qui sont en fait très contemporains. Bien qu’incarnant une figure problématique, elle confie avoir « une affection profonde » pour ce personnage à l’opposé de ses convictions.

Mario Vargas Llosa, « Flaubert m’a convaincu que la littérature était un métier idéal »
L’écrivain et Prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa a participé à la rencontre littéraire « Paris, Flaubert et l’écrivain », organisée par l’Institut français de Madrid, le 13 décembre 2022. Il a conversé avec la journaliste Marie-Madeleine Rigopoulos, ex-chroniqueuse littéraire à France Inter et Europe1, actuellement Directrice artistique du Festival du livre de Paris.
https://lepetitjournal.com/madrid/communaute/mario-vargas-llosa-flaubert-convaincu-litterature-metier-ideal-352463
https://www.institutfrancais.es/madrid/evento/encuentro-literario-con-mario-vargas-llosa-paris-flaubert-y-el-escribidor-paris-flaubert-et-le-scribouillard/

(< Benoît Melançon)
Vingt-quatre heures dans la vie de Flaubert, en comparaison avec les emplois du temps d’autres créateurs :
https://infowetrust.com/project/routines
[Le temps d’écriture paraît sous-évalué : 5h30 par jour pendant qu’il écrit Madame Bovary; c’est plus…]
L’image est inspirée du livre de Mason Currey, Daily Rituals: Women at Work. Profiles of the day-to-day working lives of 143 women writers, artists, and performers, Alfred A. Knopf, 2019.
https://www.masoncurrey.com/daily-rituals-women-at-work

« Le Book Club des classiques: Anna Karénine vs Emma Bovary », France Culture, vendredi 6 janvier 2023.
Madame Bovary et Anna Karénine, deux figures d'héroïnes tragiques, en ont fasciné plus d’un, à commencer par les deux invités: l'écrivain Daniel Pennac et le metteur en scène Tiago Rodrigues.
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club/le-book-club-des-classiques-anna-karenine-vs-emma-bovary-8479649

Robert Whitley, « Parler du suicide au lieu de censurer », La Presse, 5 janvier 2023
https://plus.lapresse.ca/screens/fbb51de4-1441-4219-8888-da26a82a4c0b__7C___0.html

— •• — •• — •• — •• — •• —

LECTURES

(< Florence Vatan)
En 2013, l’écrivain Fabian Casas dressait de Messi un portrait cruel et littéraire pour le magazine So Foot:
https://www.sofoot.com/fabian-casas-messi-est-sans-interet-168449.html
« Messi est au football ce qu’est Flaubert à la littérature. Flaubert est un écrivain incroyable. Tout est parfait, tu ne peux pas lui dire : “Eh, tu aurais dû changer la fin de Madame Bovary.” Pourtant, il y a chez Flaubert quelque chose de métallique… À l’inverse, Tolstoï, comme Maradona, comporte un tas d’erreurs. Voilà, Maradona était un joueur épique. Messi n’est qu’un joueur extraordinaire. »

Tiphaine Samoyault, « Yvetot mondialisée », Le Monde des Livres, 16 décembre 2022
« Lorsque Flaubert écrit que, en art, “Yvetot vaut bien Constantinople”, il a le sens de la formule et de la disproportion. Selon lui, les deux villes sont également laides et peuvent l’une et l’autre faire l’objet d’une transfiguration dans l’écriture. Madame Bovary vaut bien Salammbô. Il jette ainsi les fondements d’une poétique démocratique travaillant à l’égalisation des sujets : pour la littérature, un petit caillou est aussi intéressant qu’une pierre précieuse, et un pauvre paysan aussi désirable qu’un prince fringant. Annie Ernaux en fait littéralement son programme puisqu’elle a vécu à Yvetot de 5 à 20 ans et qu’elle n’a cessé, depuis, d’y revenir. »
[Flaubert ne trouve pas que Constantinople soit une ville « laide ». Il met sur le même plan une cité mythique et un village insignifiant, pour montrer qu’il n’y a pas de sujets plus légitimement « littéraires » que d’autres.]

(< Joëlle Robert)
La Croix, 4 janvier 2023
Comme Flaubert rappelait dans une lettre à Louise Colet qu’il ne faut pas demander des oranges aux pommiers, Emmanuel Godo, universitaire et écrivain contemporain, reprend cette image en intitulant malicieusement « Éloge du pommier » la chronique qu’il a publiée le 4 janvier dans la dernière page du quotidien La Croix. Dans son texte, il distingue deux visées majeures de la littérature à partir d’une phrase de George Sand adressée à Flaubert : « Tu vas faire de la désolation et moi de la consolation. » À ce propos, il refuse que l’on poursuive en justice les prophètes de malheur, tel Michel Houellebecq. À ses yeux, la meilleure réponse est dans le débat qui permet la liberté d’expression. « J’aime vos livres comme des gifles qui m’évitent de m’assoupir dans les clartés qui m’émerveillent », écrit-il en s’adressant à cet écrivain et il conclut par un point de vue qui reste essentiel : « C’est la grande leçon amorale de la littérature : le droit d’aimer ce qui ne nous ressemble pas. Et de penser contre soi-même. »
Dans le même esprit et sur la même page, une phrase de Flaubert illustre une photo d’un visiteur regardant un portrait grand format du footballeur Pelé dans le musée qui lui est consacré : « Le succès est une conséquence et non un but. »

(< Jean-Baptiste Chantoiseau)
Sylvain Tesson, Blanc, Gallimard, 2022, p. 63.
« Jeune, Flaubert avait intitulé le récit de son voyage à pied au long de la Loire avec son ami Maxime Du Camp Par les grèves et par les champs. –  Et si Flaubert était parti en raid ? – Par les pentes et par les crêtes, dit du Lac. – Par le vide et le Blanc, dis-je. – Par les glaces et par le ciel, dit Rémonville. »
[« au long de la Loire »… et en Bretagne ; Par les champs et par les grèves.]

— •• — •• — •• — •• — •• —

Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l’adresse suivante :
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact : flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr

Yvan Leclerc
Professeur honoraire à l’université de Rouen Normandie
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F – 76821 Mont Saint Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: (+33) (0)2 35 14 61 67

Bulletin Flaubert n°238

Bulletin Flaubert n°239

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2023 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI