Bulletin

Bulletin Flaubert n°242

Date
26 avril 2023
Auteur du post
Yvan Leclerc
Date de publication
26 avril 2023

VENTE
(< Stéphanie Dord-Crouslé, Éric Walbecq)
27 avril 2023, Vente Aguttes
https://www.aguttes.com/catalogue/139140-lettres-manuscrits?search=Flaubert&Submit=OK&sort=num&p=&sold=
15. Ensemble de documents divers. 800/ 1.200 euros.
21. Lettre à Laporte, 22 septembre 1878, dans un ensemble de documents divers. 600/ 800 euros.
48. Lettre à Louise Colet, 9 janvier 1852, dans un ensemble de documents divers. 600/ 800 euros.
56. Lettre à Jules Rohaut, 17 mai 1874, dans un ensemble de documents divers. 600/ 800 euros.
134. Flaubert, sans précision, dans un ensemble de documents divers. 1.500/ 2.000 euros.
137. Lettre à Jeanne de Tourbey, dans un ensemble de documents divers. 1.200/ 1.500 euros.
179. Lettre à Louise Colet, 14 octobre 1846. 5.000/ 6.000 euros.
180. Manuscrit autographe, [vers 1869]; 12 pages sur 6 feuillets in-fol. (30x 19 cm). Travail préparatoire à la troisième version de La Tentation de saint Antoine. 2.000/ 3.000 euros.
Pour Flaubert, La Tentation de saint Antoine, est «l’oeuvre de tout [sa] vie puisque la première idée [lui] en est venue en 1845, à Gênes, devant un tableau de Brueghel, et depuis ce temps-là, [il n’a] cessé d’y songer et de faire des lectures afférentes», comme il l’indique dans une lettre de 1872. En effet, en 1849, il achève une première version (restée manuscrite et parue posthume), y revient en 1856, puis, enfin, en 1874, il transforme l’oeuvre ancienne pour en former une toute différente. Le présent manuscrit s’apparente à un mémento documentaire dont Flaubert était coutumier, c’est-à-dire à des prises de notes d’une de ces «lectures afférentes», très probablement une histoire des premiers temps de l’Église (en tête la mention «Livre III»). Ces notes concernent les hérésiarques et les premiers chrétiens. Elles furent probablement rédigées vers 1869, date à laquelle Flaubert débute la refonte de son livre, puisque les noms cités dans le manuscrit, absents de la première et de la seconde version, apparaissent dans la quatrième partie de la version définitive du texte. Ce manuscrit témoigne parfaitement de la manière dont Flaubert mélange érudition et invention, passion documentaire et stylistique. Il se présente comme une liste de renseignements biographiques et théoriques sur la doctrine et les martyres des premiers chrétiens et des hérétiques des premiers siècles de l’ère chrétienne. Flaubert mentionne le «Martyre de St Siméon évêque de Jérusalem», l’«Hérésie des Osséniens à peu près pareille à celle des Esséniens», «Saturnin d’Antioche, enseignant en Syrie», «Basilide d’Alexandrie», «Carporas», les «Gnostiques», «le fils de Carporas Épiphane qui continua sa doctrine», l’«Hérésie de Valentin» (il la détaille longuement sur 2 pages en utilisant des noms écrits en grec), les autres Valentiniens «les Sethiens», «les Caïnites», «les Ophites», l’«Hérésie de Marcion et d’Apelle», les martyres de saint Justin et de saint Polycarpe, et enfin «Peregrin». À partir du verso du cinquième feuillet, les notes s’achèvent sur une série de citations plus ou moins longues extraites de la Seconde Apologie de saint Justin concernant la justification «de la doctrine chrétienne», «le Martyre de Ptolémée» et un «dialogue de St Justin avec Triphon»...
195. Flaubert, sans précision, dans un ensemble de documents divers. 2.800/ 3.000 euros.

— •• — •• — •• — •• — •• —

VIENT DE PARAÎTRE
Ouvrages
Philippe Berthier, Le Crocodile de Flaubert. Essai sur l’imagination pendulaire, Champion, 2023.
https://www.honorechampion.com/fr/editions-honore-champion/12905-book-08535937-9782745359377.html
Croisset-Abou Simbel aller-retour: ce n’est pas une seule fois que Flaubert a effectué ce trajet, mais chaque jour de son existence, écartelée entre des sites concrets et imaginaires qui n’ont cessé de se contredire pour mieux s’exalter mutuellement, dans un jeu perpétuel de miroirs inversés, organisé par une imagination essentiellement pendulaire. En Normandie, il ne rêve qu’immémorial Orient, mais dans l’Orient affleure partout la Normandie moderne. Contemporain des Pères du désert, il installe l’Égypte dans sa villa bourgeoise, et, au pied des Pyramides tant désirées, n’a plus qu’un désir: les quitter pour mieux les réinventer de loin, contempler la Seine en songeant au Nil, se condamner au supplice délicieux d’écrire des phrases parfaites pour se consoler et se punir de son éternelle navette entre fantasme et réalité.

Nicolas Bourguinat, L’avenir est gros! Temps, espace et destinée dans «L’Éducation sentimentale», Neuchâtel, La Baconnière, Nouvelle collection «Langages», 2023.
https://editions-baconniere.ch/fr/catalogue/lavenir-est-gros
À partir des espaces et des lieux (les pays étrangers et leurs stéréotypes nationaux, mais aussi Paris, Nogent, et la présence affleurante de la Province sous la déclinaison de diverses régions françaises), ce livre propose de réfléchir à l’inscription des personnages de L’Éducation sentimentale dans une trajectoire biographique, qui leur affecte des origines, un ancrage, et aussi un avenir virtuel.
Par ce biais, il pose avec un oeil neuf la question de la présence de l’Histoire dans le roman, identifiant notamment la présence cryptée et entêtante de la figure de Napoléon Ier, par-dessous la chronologie de l’intrigue romanesque entre 1840 et la chute de la République quarante-huitarde.
Il invite aussi à reconsidérer le rapport des personnages de L’Éducation, Frédéric et Deslauriers en particulier, à la course du temps, entre passé et futur, et renouvelle ainsi le débat sur la nature du romanesque dans le roman flaubertien.
Historien de l’Europe et spécialiste du récit de voyage féminin au XIXe siècle, Nicolas Bourguinat est professeur à l’Université de Strasbourg. Il a publié plusieurs articles et travaux sur l’histoire et la fiction dans l’oeuvre de Lamartine, de George Sand, de Zola ou des frères Goncourt.

Isabelle Flaten, Un honnête homme, Éditions Anne Carrière, 2023.
https://anne-carriere.fr/livre/un-honnete-homme
Une petite bourgade de province, ses notables, ses domestiques et sa rumeur. Charles Bovary, un jeune homme mal assuré, vient s’y établir à l’issue de ses études, suivant docilement la voie que sa mère a tracée pour son fils unique. Il épouse en premières noces une femme plus âgée que lui et richement dotée. Mais, en âme sensible et dévouée, Charles rêve de grand amour et veut fonder une famille. Dans un exercice virtuose, l’auteure réécrit l’histoire de Madame Bovary du point de vue de Charles et dresse le portrait d’un homme, au XIXe siècle, qui peine à remplir le rôle que la société lui a assigné. Différent et vulnérable dans les sentiments qu’il exprime, dans la place qu’il donne à l’amour et au désir, Charles Bovary émerge d’entre les lignes du récit conté par Isabelle Flaten comme un homme de notre temps.

Jean Goldzink, Gérard Gengembre, La littérature sous l’oeil des sciences. Pierre Bourdieu, Bernard Lahire, Mona Ozouf, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. «Interférences», 2023.
https://www.pur-editions.fr/product/9087/la-litterature-sous-l-oeil-des-sciences
Chapitre I. Le Flaubert de Bourdieu, Jean Goldzink
Flaubert analyste de Flaubert/Une lecture de L’Éducation sentimentale

(< Hélène Montjean, Stéphanie Dord-Crouslé, Benoît Melançon)
Régis Jauffret, Dictionnaire amoureux de Flaubert, Plon, 2023
https://www.lisez.com/livre-grand-format/dictionnaire-amoureux-de-flaubert/9782259310611
Loin des idées reçues et des poncifs sur Flaubert, Régis Jauffret nous invite à découvrir sa vie et son oeuvre et des aspects méconnus de sa personnalité : l’homme tonitruant et hâbleur qui se cachait derrière un des écrivains incontournables des lettres françaises.
«Depuis longtemps la postérité s’est chargée de peinturlurer Flaubert. Il est admis aujourd’hui qu’il mena toujours une vie d’ermite dans sa maison isolée de Croisset, que son père l’écrasait de sa personnalité, que sa mère était possessive jusqu’à l’empêcher de se marier, de fonder une famille, bref, de quitter le nid. Nous verrons dans cet ouvrage à quel point ces poncifs sont controuvés. En outre, je me permets à plusieurs reprises d’évoquer le Flaubert tonitruant, hâbleur et par certains aspects assez grotesque qu’évoquent à l’occasion ses contemporains. Ce n’est certes pas pour l’accabler, au contraire cette facette de sa personnalité me semble presque attendrissante et fait de lui un commensal des pantins que nous sommes. Et puis, que voulez-vous, j’ai toujours préféré les humains aux dieux.

Si je fus humble dans ma tâche – sans humilité, la littérature se fane au fur et à mesure de son apparition sur le papier, l’écran, le papyrus – je n’ai pas hésité à faire preuve d’une grande familiarité envers le maître. J’ai passé près de cinq années en sa compagnie, il est devenu pour moi une sorte de camarade d’outre-tombe. Un ami que j’ai pris souvent dans mes bras, malgré son corps fumeux de fantôme et avec lequel je me suis régulièrement disputé jusqu’à la fâcherie. Néanmoins, je n’ai jamais poussé le ridicule jusqu’à me prendre pour lui car je suis assez occupé à me croire vaniteusement moi-même et à finir mon oeuvre à laquelle je tiens davantage qu’à celle de notre Gustave. Je devrais m’abstenir de proférer pareil blasphème. À force de sincérité les romanciers se montrent mufles.»
Premières pages : https://www.calameo.com/read/004245550a97603451b64
[Citations: «Flaubert mourra un an plus tard mais il n’en sait rien», p.14. «Onze ans plus tard, Gustave rejoindra Bouilhet et Le Poittevin au cimetière monumental de Rouen», p.34 (Alfred Le Poittevin est enterré au cimetière de La Neuville-Chant-d’Oisel).]

Florence Pellegrini & Daniela Tononi (dir.), Génétique textuelle: approches croisées et études de cas, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2023
https://www.fabula.org/actualites/113642/florence-pellegrini-amp-daniela-tononi-dir-genetique-textuelle-approches.html

— • — • — • —

Traduction
Bertrand Marchal, Salomé entre vers et prose. Baudelaire, Mallarmé, Flaubert, Huysmans, [Éditions José Corti, 2005], co-traduction par Atsuko Ogane et Taichi Hara, postface de la traductrice, Tokyo, Éditions Rose des vents-Suisei-sha, 2023.
«Qui est Salomé? – C’est la figure dominante de la «femme fatale» dans tous les domaines de la littérature, de la peinture, de l’opéra, du théâtre et des beaux-arts à la fin du XIXe siècle. Dans son livre, Bertrand Marchal, spécialiste de Mallarmé, analyse les enjeux historiques du mythe de Salomé, à partir des oeuvres de quatre grands écrivains et poètes modernes, en croisant les méthodes d’approche intertextuelles, génériques et esthétiques. Il essaie de montrer qu’à une époque de crise du vers et de la prose, l’acte même de réécrire «la danse de Salomé» correspondait à une profonde transformation de l’idée même de littérature: les trois Salomé de Mallarmé, de Flaubert et de Huysmans prennent ainsi “leur dimension de manifeste littéraire de la modernité”.»

— • — • — • —

Article
(< Atsuko Ogane)
Éric Le Calvez, «Génétique de Mme Arnoux dans L’Éducation sentimentale», LITTERA, vol. 8, mars 2023, p.19-32 [conférence au Congrès de la Société Japonaise de langue et littérature françaises en octobre à l’Université d’Osaka]
https://www.jstage.jst.go.jp/article/littera/8/0/8_19/_article/-char/ja

— • — • — • —

Compte-rendu
Gustave Flaubert, Cabane fantastique, édition diplomatique de la deuxième version (1856) de La Tentation de saint Antoine, par Atsuko Ogane, Genève, Droz, coll. «Textes littéraires français», février 2021. Compte-rendu par Jacques Neefs, LITTERA, n°8, mars 2023, p.63-65.
https://www.jstage.jst.go.jp/article/littera/8/0/8_63/_article/-char/ja

— •• — •• — •• — •• — •• —

SUR LA TOILE
«Question des sources et des ressources en traduction: le cas des traductrices ukrainiennes des classiques français (Flaubert, Maupassant, Zola)», Galyna Dranenko & Valeriia Kovalenko, Université nationale Yuriy Fedkovych Tchernivtsi/ Université de Lorraine, CREM Journées d’étude Internationales/ ALLHIS. Traductions, traductrices et femmes (re)traduites. La place des re(s)-sources. Session 1: Traductrices et femmes (re)traduites aux XVIIIe et XIXe siècles: la place des re(s)-sources littéraires des traductions, 22 mars 2023.
https://www.youtube.com/watch?v=M-h6wUSVvJA

— •• — •• — •• — •• — •• —

LECTURE
(< Stéphanie Dord-Crouslé)
5 avril 2023, Interenchères, en ligne.
https://drouot.com/fr/l/21023671
Lot 228. Émile Chartier dit Alain (1868-1951). Manuscrit autographe signé, «Propos d’un Normand»; 2 pages in-8. Sur l’inutilité des statues des grands hommes. «On va élever encore une statue à Beethoven. […] Rien ne remplace la musique. Si donc vous voulez que Beethoven soit connu, aimé, admiré de tous, il ne faut pas leur montrer son buste; il faut leur faire entendre sa musique. De même pour un romancier, pour un dramaturge, pour un poète; leur vraie image est dans leurs oeuvres. Si au lieu d’un Balzac de marbre, vous nous aviez donné un Balzac en papier, un beau Balzac imprimé correctement, facile à lire, à dix sous le volume, vous pourriez dire que vous avez élevé un monument à la gloire de Balzac. […] Je puis aller voir Flaubert pour rien, dans le square de la rue Thiers. Mais quoi? Il me rappelle beaucoup de Normands que j’ai connus. Il ne m’apprend rien sur L’Éducation sentimentale, ni sur Bouvard et Pécuchet». Que l’on fasse des statues représentant des beautés. «Mais n’allez pas me représenter un peintre avec son veston son béret et sa palette. Montrez-moi ses oeuvres; ou bien faites-en faire de bonnes copies; on le pourrait, avec l’argent que coûte une mauvaise statue.» On joint un texte ronéoté de Teilhard de Chardin, Comment je crois (21p. in-4, avec quelques annotations manuscrites).

Dictionnaire amoureux de Flaubert

Bulletin Flaubert n°242

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

ISSN électronique 2402-6514

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2024 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI