Publication

Il Candidato. Commedia in quattro atti

Date
1er décembre 2023
Localisation
Rome
Auteur du post
François Vanoosthuyse
Date de publication
5 janvier 2024

Gustave Flaubert, Il Candidato. Commedia in quattro atti. Con varianti e scene inedite provenienti dai manoscritti autografi dell’autore. Introduzione, traduzione e note a cura di Biagio Magaudda. « Università », Tab Edizioni, Roma, 2023.


Le Candidat, comédie politique en quatre actes représentée les 11, 12, 13 et 14 mars 1874 sur l’un des plus vieux théâtres de la capitale, le Théâtre du Vaudeville, est la seule pièce de Flaubert jouée de son vivant. Retirée par l’auteur au bout de quatre représentations en raison des critiques et du mauvais accueil que lui réserva le public, elle fut publiée pour la première fois chez Charpentier deux semaines plus tard, le 28 mars. C'est à partir de cette édition, la seule publiée du vivant de Flaubert, que Biagio Magaudda propose une nouvelle traduction italienne.

Outre les choix de traduction effectués, qui dans de nombreux cas diffèrent de ceux des deux traducteurs précédents pour des raisons exposées dans l’introduction au volume, la principale nouveauté réside dans le fait que Biagio Magaudda a utilisé les manuscrits de travail de Flaubert pour enrichir, en note, la traduction de variantes et de scènes inédites provenant du dossier génétique de l'œuvre. En particulier, il s’est servi du manuscrit autographe non définitif en trois actes (NAF 17612, 104 feuilles, en ligne sur Gallica), qui est l’adaptation d'une version initiale en cinq actes. C'est sur ce document, dans l’ensemble lisible et comportant peu de ratures, qu’ont été retrouvées plusieurs variantes et scènes inédites de la comédie, supprimées ensuite par Flaubert pour alléger la mise en scène, à la demande du directeur du Théâtre du Vaudeville, Léon Carvalho.

Au centre de documentation parisien de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM - UMR 8132 CNRS / ENS), il a été possible de consulter le microfilm contenant le lot 338 de la vente Sickles (Hôtel Drouot, 28-20 novembre 1989), manuscrit de 142 feuillets non répertoriés comprenant des scénarios et des brouillons : les cinq actes annoncés sur la première page ont été réduits à quatre pour la représentation. Enfin, le manuscrit du copiste, soumis à la censure, qui correspond à la version en quatre actes, se trouve aux Archives Nationales de France (F/18/768). Document très précieux, il contient des scènes et des développements intéressants, pour la plupart présents dans les brouillons mais retranscrits ici par le copiste de manière claire, ordonnée et lisible. Flaubert est ensuite intervenu de manière drastique sur ce document (« Si vous n'avez pas de manuscrit c'est qu'il n'en existe pas de lisible », écrit-il à Edma Roger des Genettes le 22 février 1874), mais le manuscrit intermédiaire avec les corrections et les suppressions ne nous est pas parvenu. On ignore également où se trouve le lot 339 de la vente Sickles, mise au net d’une première version en cinq actes (l’inventaire complet des manuscrits du Candidat est disponible sur le site Flaubert de l’université de Rouen).

L'analyse de cette documentation avant-textuelle a permis de lire la comédie de Flaubert sous un jour nouveau et d’observer, de manière étonnante, pour certaines scènes, des développements inattendus par rapport à ceux que nous connaissons déjà ou des comportements plus déterminés et plus forts de la part de quelques personnages. Par exemple l’attitude du poète et journaliste Julien, jeune homme audacieux et effronté, qui ne veut plus quitter la maison des Rousselin après avoir aperçu la chambre de Mme Rousselin, dont il est tombé follement amoureux ! Ou bien la servante Félicité, qui propose son aide à Miss Arabelle, amoureuse de Julien, à travers de subtils subterfuges ! Et que dire de Miss Arabelle, indignée et offensée, qui s'exprime entièrement en anglais après avoir été interrogée (ou plutôt démasquée) par Rousselin sur ses sentiments envers Julien ? Tout aussi intéressantes sont les trois professions de foi pour les élections de Gruchet, Rousselin et du Comte de Bouvigny, à peine mentionnées dans le texte publié mais précisément établies dans les manuscrits conservés aux Archives Nationales : on découvre ainsi les similitudes mais surtout les différences de programme des trois candidats aux élections.

Ces quelques exemples sont donnés également en langue originale à la fin du volume (annexe II) : piquantes et drôles, ces scènes auraient-elles pu conférer à la comédie un ton différent, voire le succès tant souhaité par Flaubert ?

Biagio Magaudda a voulu placer dans les notes en bas de page les scènes et les variantes inédites, convenablement traduites, provenant des manuscrits, afin de ne pas dénaturer le texte définitif publié par l'auteur ni désorienter le lecteur qui pourra, à tout moment, examiner les variations et saisir les différences. Le traducteur s’est permis d'avancer quelques hypothèses sur les raisons pour lesquelles Flaubert a supprimé ces parties : il était certes nécessaire d'alléger la comédie, comme demandé par Carvalho, mais on ne peut pas exclure la crainte que pouvait avoir l’auteur d’attirer l’attention des inspecteurs de la censure, lui qui avait déjà connu un procès avec Madame Bovary. À ce propos, on trouvera incluse, dans l’annexe 1, la traduction des deux rapports de censure, disponibles en langue originale sur le site Flaubert de l'Université de Rouen.

La traduction est précédée d’une ample introduction critique sur Le Candidat et de réflexions traductologiques qui expliquent les choix linguistiques effectués par le traducteur.

Les études grecques de Gustave Flaubert

Il Candidato. Commedia in quattro atti

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

ISSN électronique 2402-6514

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2024 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI