Publication

Laird Hunt, Zorrie, traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne-Laure Tissut, Globe, 2023

Date
12 janvier 2024
Auteur du post
Yvan Leclerc
Date de publication
12 janvier 2024

Devenue orpheline très tôt, Zorrie cherche sa place dans le monde. Élevée par sa tante, elle apprend qu’il n’existe qu’une vertu : le travail. Ainsi, Zorrie trouve un emploi dans une usine d’horloges à Ottawa, aux côtés des « filles fantômes », ces ouvrières luisantes de radium. Malgré cette parenthèse enchantée, l’appel de sa campagne natale est plus fort que tout. De retour dans l’Indiana, elle rencontre Harold, qui deviendra son mari, et se dédie avec lui au travail de la terre.

Dans ce court roman Laird Hunt parvient à faire tenir toute une existence : une vie simple menée dans une dignité discrète, ballottée au gré des saisons et bouleversée par les convulsions qui ont agité le vingtième siècle.

À la façon de Flaubert dans Un coeur simple, Laird Hunt offre le portrait saisissant d’une femme ordinaire, à un moment pivot de l’histoire américaine. Avec justesse et poésie, Zorrie raconte de manière magistrale la cruauté et la beauté du quotidien dans une Amérique en pleine transformation.

Laird Hunt est l’auteur de plusieurs romans, dont La Route de nuit et Neverhome (Grand prix de littérature américaine 2015). Il vit à Providence, enseigne à la faculté des arts et des lettres de Brown et a étudié la littérature française à la Sorbonne.

Zorrie a été finaliste du National Book Award 2021.

Site de l’éditeur

https://editions-globe.com/hunt-laird/

Présentation par Anne-Laure Tissut, sa traductrice:

Inspiré d’« Un cœur simple », nouvelle tirée du recueil Trois Contes de Gustave Flaubert, ce court roman évoque la vie ordinaire d’une femme et, à l’occasion, soixante-dix ans de l’histoire du XXe siècle états-unien. En une prose éminemment poétique, ce roman égrène l’enfance difficile de l’orpheline, puis ses errances (quelques mois en tant qu’ouvrière dans un atelier de peinture d’horloge au radium, avant son retour dans l’Indiana où elle travaille dans une ferme et épouse Harold). Au fil des saisons dont le rythme cyclique scande le travail agricole, les drames intimes viennent imprimer leurs soubresauts à la chronologie linéaire du roman : les fausses couches, la mort d’Harold pendant la Seconde Guerre mondiale, un amour impossible avec Noah, toujours épris d’Opal, son épouse, internée après qu’elle a mis le feu à leur ferme. En outre, Zorrie est structuré par une double dynamique de résurgence et d’irradiation, qui se traduit par la dissémination d’images au fil des pages (semis et floraison, lueurs et rayonnements, circulation d’énergie et de fluides, horloges), ainsi que dans le rapport de la protagoniste à l’émotion : c’est après-coup qu’émergent les raisons motivant ses actes – à ses propres yeux comme pour le lecteur. Entre pudeur et refoulement, la parole parfois semble remonter d’un gouffre, et n’affleurer qu’à contre-temps.

Également enseignant de « creative writing » à l’université de Brown, Laird Hunt compte à ce jour neuf romans et un recueil de nouvelles, ainsi qu’un peu de poésie. L’œuvre poétique des débuts a laissé son empreinte sur l’œuvre en prose, écrite dans une langue inédite qui mêle régionalismes, tournures archaïsantes et imagerie personnelle, amplement marquée par l’environnement végétal et animal de l’Indiana de son enfance.

Certains thèmes et traits formels reviennent dans l’œuvre : les voix de femmes, la non-fiabilité narrative ; la blessure, le trauma, l’exploration du passé ; la difficulté à exprimer les sentiments ; l’incompréhension ; le hasard, les occasions manquées, les erreurs d’interprétation.

Laird Hunt Zorrie, 2024

Jessica L. Nelson, L'orageuse, roman, Albin Michel, 2023

Laird Hunt, Zorrie, traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne-Laure Tissut, Globe, 2023

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

ISSN électronique 2402-6514

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2024 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI