BIBLIOTHÈQUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Maury, annotations


[Pages où figurent des annotations, relevées par Alberto Paredes, 2005.]

 

MAURY, Alfred L.-F., La Magie et l'Astrologie dans l'Antiquité et au Moyen Age, Paris, Didier & Cie, 1860. (450 p.) [1]

Partie II

Chapitre 1 : « La Magie des peuples sauvages »
Page 13.

Chapitre 2 : « La Magie et l'Astrologie des Chaldéens, des Perses et des Égyptiens »
Pages : 23 (2 marques), 27 (ligne longue), 37 (3 m.), 42, 43, 44, 45, 48.

Chapitre 3 : « La Magie et l'Astrologie chez les Grecs »
Page 56.

Chapitre 4 : « La Magie à Rome et dans l'Empire Romain »
Pages 72, 73, 77.

Chapitre 6 : « Lutte du Christianisme avec la Magie et l'Astrologie »
Pages 94, 96, 105, 111, 124, 125 (ligne longue), 127 (2 m.), 129, 134, 135 (2 m.), 144 (2 m.), 146 (5 m.), 148, 149.

Chapitre 7 : « La Magie et l'Astrologie au moyen âge »
Pages 157, 164, 165, 166, 167, 169, 172 (2 m.), 173.

Chapitre 8 : « La Magie Orientale »
Pages 196 (2 m.), (197, 2 m.[2]), 202.

Chapitre 9 : « La Magie et l'Astrologie depuis la renaissance jusqu'à nos jours »
Pages 209, 210, 211.

Partie II

Chapitre 1 : « Aperçu sur l'emploi des Songes comme moyen de divination dans l'antiquité et au moyen âge »
Pages (230), 231, 235, 236 (suite de la même marque), 243 (2 m.), 248, 249, 250 (2 m.), (251), 252, (253), 254.

Chapitre 2 : « Origine démoniaque attribuée aux Maladies nerveuses et mentales »
Pages 261, (262), 263 (2 m.), 264, (265), 281, 282, 283, 288, (289), 291, 292, 293, 295, 297 (ligne longue), 300, (301), 306 (2 m.et inscription[3]), 309, (310), 311, 317 (4 m.), 318, 319, 333, (336), 337.

Chapitre 3 : « Influence de l'Imagination dans la production des phénomènes de la Magie »
Pages 342 (2 m.), (343), 354.

[1] Dans tout cet ouvrage, 35 références bibliographiques sont marquées au crayon.

[2] Ici commence un problème calligraphique : dans de nombreux cas, on relève des marques sur les pages de gauche et de droite, en position symétrique, et l'une plus légère que l'autre. S'agit-il de deux marques distinctes, ou bien la marque a-t-elle déteint d'une page sur l'autre, en raison du crayon utilisé? Il est à noter que ce phénomène ne concerne pas toutes les pages marquées du livre. On indique entre parenthèses les traces qu peuvent s'expliquer par une empreinte.

[3] Lecture conjecturale : «pour hallucination Saint Ant.»

 



Mentions légales