Paul-Jérémie Bitaubé
     

Joseph

1767

       
     
L'oeuvre est citée une seule fois, dans les plans et scénarios, parmi les lectures d'Emma au couvent :
« Génie du christianisme - croix & ruines - Atala - Catholicisme amoureux - Marie Stuart - Agnès Sorel - Clémence Isaure - Jérusalem délivrée. le Joseph de Bitaubé. » [Notes du plan f° 18]
       
     

      Joseph de Paul-Jérémie Bitaubé s'inspire de l'histoire du patriarche hébreu.
      Parue en 1767, l'oeuvre eut un grand succès et fut traduite en espagnol, en anglais, en allemand. Il y eut de nombreuses éditions en français mais ce long poème en neuf chants et en prose tomba en défaveur au XIXe siècle, la critique lui reprochant un genre passé de mode, et ses emprunts à Homère, Fénelon, etc.

La vie de Joseph

      Patriarche hébreu, fils de Jacob et de Rachel, né à Haran (Mésopotamie) en 1745 av. J.-C., mort en 1635.
La prédilection dont il était l'objet de la part de son père excita son orgueil au point qu'il ne dissimulait plus ses prétentions de dominer sur ses frères. Ceux-ci, vengeant une faute par un crime, le jetèrent dans une citerne dans l'intention de l'y laisser mourir de faim ; puis ils se ravisèrent, le vendirent à une caravane de marchands ismaélites qui allaient en Egypte, teignirent sa tunique du sang d'un chevreau et la présentèrent au vieux Jacob, pour lui persuader que son fils bien-aimé avait été dévoré par les bêtes sauvages.
      Transporté en Egypte, Joseph fut vendu à Putiphar, officier de Pharaon, qui en fit son intendant. Ayant repoussé l'amour criminel de la femme de son maître, il fut accusé par elle d'avoir voulu la séduire et plongé en prison.
      Deux officiers du roi s'y trouvaient, et il leur donna d'un songe qu'ils avaient eu une interprétation que l'événement justifia. Le Pharaon en eut connaissance et fit appeler le jeune Hébreu pour lui demander l'explication d'un rêve où il avait vu sept vaches maigres dévorer sept vaches grasses, vision que Joseph interpréta par autant d'années de disette et de fertilité, et où il puisa l'idée de former de grands magasins de grains pendant les années abondantes, pour remédier à la famine attendue. Le Pharaon le nomma son premier ministre, et il préserva l'Egypte de la famine par les prévoyantes mesures qu'il avait indiquées.
Cependant, la disette s'étant fait sentir en Palestine, Jacob envoya ses fils pour acheter du blé en Egypte. Joseph, attendri, les reconnut, et, après les avoir soumis à diverses épreuves, se découvrit à eux, fit venir son père auprès de lui et l'établit avec toute sa famille dans le pays de Gressen. Il mourut à l'âge de 110 ans, laissant deux fils, Manassu et Ephraïm, qui furent la souche de deux tribus juives.

Sources : Bible, Genèse, 37 à 50.

       
Liens
   

Le site Gallica donne plusieurs éditions de Joseph, en mode image et en mode texte.
Le site Textes Rares, à la rubrique Enfantina, propose la reliure, le frontispice et quelques gravures de Joseph, dans l'édition Mame de 1841.
Vous trouverez ici-même une courte notice sur Bitaubé.