FOLIO 82 v ° : Deux versions des contes moraux
   



 
tous pleins d’histoires

                                         personnag sensibles
                                vért- & devoue

   de bienfaisance & de dévouemens – actions d’éclat

d’enfants
prin      jeunes filles qui se sacrifient pr leurs mères –

riches
Jeunes demoiselles p faisant

 
 
l’aumône à de vieux militaires        
            invalides                                                                de sang royal

invalides    à la porte des châteaux – chiens princesses inconnues
dans la chaumière d’un garde chasse-
qui visitent  les paysans – petits garçons qui se jettent
             la chaumière        
                                                qui sauvant les voyageurs
dans les incendies – chiens  du Mont St Bernard, -
Androclès – hommes qui pansant la patte des lions

 orphelins sur la paille  
                                                        elle lisait debout
enfans perdus. Mères retrouvées . trop Debout, le liv devant
d’orphelins ramassés                                              par la tranche
les carreaux de la fenêtre - & le livre appuyé contre le
   sur la tranche             silencieuse

elle lisait silencieuse
 
sans f de bruit

rebord de la fenêtre, elle    tournait les pages de son petit
    sur sa poitrine elle tournait les pages du livre appuyé contre
doigt poissé de confiture, avec des soupirs qui soulevaient
                                                               avec
sa poitrine. Sa poitrine, en poussant   de gros soupirs
     qui soulevaient
qui   soulevaient sous sa brassière de percale blanche
Mais le mer   –  



 
 
   
qui garnissent

2 /3

                                        Préparée par
            2         1                    ému  à toutes les
Son cœur ensuite s’était attendri aux sensibilités charités enfantines
des livres du Second Age, (Exemples de la Jeunesse, veillées du Château
                                                    tous               d’actions
Jeunes marins célèbres, etc) tous pleins d’histoires vertueuses & des
                                          serviteurs         dévouant               maîtres
personnages sensibles, enfans qui se sacrifiant pr leurs mères
                                              domestiques


riches

 

1

                                                                               sur
demoiselles faisant l’aumône à des invalides à la porte de
                                 de sang royal         cabane
châteaux, princesses qui visitent la chaumière des paysans
chiens qui sauvent des voyageurs   hommes qui pansent
la patte des lions – enfants perdus, mères retrouvées, - orphelins
                                                                            vitres
                       elle lisait le front appuyé les carreaux de

sur la paille     -     Debout   devant   la fenêtre,         elle lisait
et le livre par la tranche appuyé contre sa poitrine
              sans faire de bruit                         avec
elle lisait silencieuse
, tournant les pages de son petit
            tout        --- et en poussant de temps à autre                        
doigt poissé de confiture, & avec un gros soupir de
         de temps à autre
temps     qui soulevait sa brassière blanche