FOLIO 144 : La Dumesnil - romans d'amour
   
Puis quand arrive - à 6 h. et demie elle descendait pr allumer
sa chandelle, & restait dans la cuisine jusqu'à 7 h.
                                 ensuite et quand le souper
où l'on sonnait le souper - après quoi elle s'en allait
retournait chez elle - en ville -
                         Souvent dans la journée pendant les heures d'étude
On s'éch les demois jeunes filles des élèves s'échappaient
qqfois de l'étude pr l'aller voir - Emma et Melle Rouault était de celles
qu'elle aimait le mieux, car elle s'attachait de préférence
     jeunes
aux   personnes les plus naturellement
la Dumesnil
comme une personne de aristocrate qu'elle était, s'attachait
aimait les personnes naturellement  élégantes    d'
de préférence   aux natures  distingués par elles-mêmes, sans
considération de leur fortune. - elle savait qques petits
                    chansons galantes
par cour des romances amoureuses du siècle passé. - elle
qu'elle chantait à demi voix tout en poussant son aiguille.
on l'aimait beaucoup - c'était la confidente - elle vous
faisait des petites commissions en cachette, vous achetait
des tablettes de chocolat & vous prêtait des livres amusants
        en ---                cartonnés                          sur
en cachette - ils étaient reliés en verte, gras à tous les
          et qui avaient                 prétentieux
pages & portaient pr titre des noms   de femme prétentieux
        ou
comme Flore,   Amanda, - Yseult. Ce n'était qu'enlèvement
            et
amants  amantes avec les

qu'amours & enlèvements, postillons qu'on tue à
                                   dames
                               femmes  infortunées
tous les relais,  des -[illis.]--persécutées  qui s'évanouissaient
sermens, médaillons
larmes, baisers suicides
dans des pavillons solitaires, postillons qu'on tue
          chevaux qu'on crève à toutes les pages  troubles de [illis.] l'âme
à tous les relais,           forêts sombres,                     médaillons
sanglots
 médaillons
bagues en cheveux
aux étoiles
des ivresses
                rossignols qui
    sanglots             et         suicides des   où l'on vogue
serments, larmes et baisers -  avec nacelles, [illis.]
-  fiancés plus courageux que des lions, doux
rossignols dans les bosquet│
comme des cygnes, - dévouements, - des suicides
      savoir vivre          │
      savoir vivre          │                     de tout degrés

par délicatesse
          │dévouemens à tous les degrés
   
fiancés
sacrifices de

toujours bien mis,
habillés
et qui
         
messieurs braves comme des lions, doux comme des
            vertueux comme on ne l'est pas - très bien
agneaux & toujours bien mis et qui pleurant
                         toujours bien mis et qui
comme des fontaines urnes - et toujours
                  bien-habillés