FOLIO 146v: Histoire de France - romances italiennes
   

                                                        perdus
 
encore il est vrai, mais plus avant dans l'ombre - │espacés - & de loin en loin
                    suite
   
et sans rapport entr'eux

le gd ro
  i
- espacés - & de loin en loin - qques figures moins
dessinées
aimées & partant moins importante, St Louis sous
et
son chêne, - les templiers sur leur bucher, Bayard
                des                                 la bataille de Pavie
mourant, qq férocités de Louis XI, - la St Barthélemy
                      du béarnais                       un peu de
& le panache blanc d'henri IV - │montez au ciel fils
                                                                       peintes
de St Louis │ - & le souvenir des assiettes    L. XIV
était vanté.
elle apprenait par cour
                   à la classe de musique elle chantait des
               [illis.]               au
romances  qui avaient des pre sur la première page des
                     calabraises devant la madone     en
vignettes italiennes à la fontaine,    brigands à chapeau
pointu - calabraises - alb, gondoliers sur la lagune.
                                           Giovani
alors

les Giovanni –,
les Batisto les Rodolpho, les Pandol, les Giovanni
                          et les giovanni            les éventails
et les Margharita  les masques noirs, les
    descendant sur l'eau par des
palais à escaliers blancs, les fanaux sur les gondoles,
                     pleins              noirs et
les Carnavals   à masques  & poignards & à
                      de venise
les madones illuminées
     galas
                       
les  fêtes nocturnes sur
l'eau - avec des
   
   les jardins à terrasse
les éventails, les poignards,
les rubans à gaine de
velours - les guitares
flambeaux - avec des soupers aux flambeaux
les palais de marbre à gds jardins
dans les jardins - et des hommes cachés dans
l'ombre des statues. Les des palais à escaliers
  galeries
blancs, bordés qui descendent sur l'eau -
     les poignards les mandolines les éventails et les msques noirs
les  masques noirs - les traîtres - & les éventails
les palais à escaliers blancs droits descendant
                   des
dans l'eau  golfes - les villages de pêcheurs
les éventails - les poignards à m vermeil
des touffes de rubans à garde manche vermeil - dans des gaines de
velours, & les femmes de pêcheurs au
ch répétant - & des villages de pêcheurs
en tourbillons
tournèrent alors dans
                           rythme
sa cervelle au bruit
emporté   
               
rythmé des mélodies
italiennes
               
                        au
chantant le soir des litanies, devant de la
Vierge, au devant la Madone illuminée
                      alors
lui tournèrent dans la tête, au bruit
bruit des à l'accompagnement
rythmé      tourbillonnèrent dans sa cervelle
           au rythme emporté des mélodies
                                               italiennes