BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 205 / 14 février 2019

AGENDA

Samedi 23 mars 2019, Hôtel des Sociétés savantes, 190 rue Beauvoisine, Rouen, 9h30
Flaubert, Bouilhet, Malot, Maupassant: l’École de Rouen
Journée d’étude organisée par les associations des Amis d’Hector Malot et des Amis de Flaubert et de Maupassant
L’École de Rouen: si cette dénomination s’applique généralement à un groupe de peintres impressionnistes rouennais, elle a également été utilisée, tantôt sérieusement, tantôt ironiquement, pour désigner les nombreux jeunes écrivains et publicistes ralliés autour de Flaubert mais aussi de Bouilhet, dont Hector Malot fut très proche. Au même moment, Eugène Noël, ami de Michelet, Levallois et Malot, parlait également d’École de Rouen à propos des hommes de science groupés autour du Dr Pouchet, dont tous les Rouennais, littérateurs en tête, prirent le parti dans sa mémorable controverse avec Pasteur autour de la question de la «génération spontanée». C’est cette ambition rouennaise de concurrencer la capitale dans le domaine des lettres et des sciences qui sera envisagée lors de cette journée.
Francis Marcoin, L’École de Rouen: une chimère à deux visages
Joëlle Robert, L’École de Rouen dans la Revue de Rouen, à partir de 1833: une École de Rouen avant l’École de Rouen
Christa Delahaye, Madame de Montarcy de Louis Bouilhet (1856): Bouilhet, Flaubert et les quarante Rouennais
Yvan Leclerc, La notion d’École de Rouen dans la réception critique des oeuvres de Flaubert
‒  Agnès Thomas-Vidal, «Être de la même coterie» ‒ Les mémoires d’un critique du «petit» Levallois (1895)

VENTES

Vente passée

(<Éric Walbecq)
Mercredi 13 février 2019, vente Kapandji Morhange, Richelieu Drouot
219. FLAUBERT (Gustave). Madame Bovary. Moeurs de province, Paris, Michel Lévy frères, 1857. Deux volumes in-18, [2]f., 232p.+ [2]f., p.[233]-490, reliure vers 1900, demi-basane brune mouchetée, dos à 5 nerfs orné dans le goût du XVIIIe siècle, pièces de titre et de tomaison vieux-rose et noir [H. Lilie] (dos uniformément passés dont un avec qq. taches).
Édition originale. Exemplaire avec la faute caractéristique d’un premier tirage «Senart» au lieu de Senard. Sans le catalogue de l’éditeur.
Envoi autographe signé de Gustave Flaubert «à Me Motte / Hommage de son tou[t] / dévoué» (en fin de ligne, les deux lettres «t», de «tout» et «Flaubert» coupées par le relieur).
Nous trouvons dans la correspondance de Flaubert une lettre adressée à Ernest Chevalier le 25 juin 1842, où il est question de la famille Motte: «J’ai vu hier Narcisse. […] Il m’a donné des nouvelles de vous tous, car jamais on ne voit aucun membre de ta famille […] et si ce n’est le vieux père Motte, personne de vous ne nous honore de la moindre visite. Néanmoins embrasse bien les tous de ma part, ton père, ta mère, la mère Mignot, madame Motte pour laquelle j’ai toujours un bout de passion.» Estimation: 2.000-3.000 euros.
(Vicaire III, 721; Carteret I, 263 indique par erreur un format in-12).
http://www.kapandji-morhange.com/html/fiche.jsp?id=9847161&np=2&lng=fr&npp=150&ordre=&aff=1&r=

(< Stéphanie Dord-Crouslé, Éric Walbecq)
Samedi 23 février 2019, Interenchères, 18000 Bourges
Lot 204. Flaubert (Gustave). Petit ensemble d’ouvrages de et sur Flaubert dont: Correspondance. Première Série (1830-1850). Paris, Charpentier, 1887. In-12 broché. Exemplaire portant un ex-dono manuscrit: «à Lina Sand. Caroline Commanville» (la nièce de Flaubert). Cachet «Château de Nohant» sur la couverture; René Dumesnil, Gustave Flaubert. L’Homme et l’Oeuvre, 1943; Antoine Albalat, Gustave Flaubert et ses Amis, 1927; et autres ouvrages. Estimation: 50-60 euros.
https://www.interencheres.com/meubles-objets-art/souvenirs-de-la-famille-sand-246146/?orderNumber=204

(<Éric Walbecq)
Librairie William Théry, 1 bis, place du Donjon, 28800 – ALLUYES. Tél. 02 37 47 35 63. E.mail: williamthery@wanadoo.fr 
Cat. Lettres au Mercure de France, février 2019
Lot 3. 3.- Louis BERTRAND [Spincourt, 1866 – Cap d’Antibes, 1941], romancier et essayiste [Acad. Fr. 1925]. Lettre autographe signée, Nice, 29 avril 1912, à Alfred Vallette; 3 pages in-8, env. cons.
«Cher Monsieur,
Je n’ai pas oublié notre projet de volume sur Flaubert. Seulement, jusqu’ici, les loisirs m’ont manqué pour recueillir les éléments du livre et les mettre au point. Me voici, par hasard, tranquille pour quelques mois, ‒ et, d’autre part, Flaubert va avoir, cette année, un regain d’actualité, puisqu’on s’apprête, comme vous le savez sans doute, à fêter, au mois de novembre, le cinquantenaire de Salammbô. Voulez-vous que nous profitions de la circonstance pour lancer le volume, qui paraîtrait en octobre ou novembre? Je vais publier prochainement, dans la Revue des deux mondes, un grand article intitulé précisément: Le cinquantenaire de Salammbô. Mon intention serait de le reproduire en tête du volume et, peut-être, d’adopter ce titre pour l’ouvrage entier. Je le diviserais ainsi, sauf modification ou adjonctions, toujours possibles:
Préface: Les manuscrits de Flaubert.
I. Le cinquantenaire de Salammbô.
II. L’Orient et l’Afrique dans l’oeuvre de Flaubert.
III. La première Éducation sentimentale.
IV. La première Tentation de St Antoine.
V. La politique et la morale de Flaubert.
VI. Un scrupule religieux de Flaubert.
Je reçois vos lettres. Vous m’accordiez un premier tirage de deux mille exemplaires, soit 500f pour le 1er et le 2e mille, payables à la mise en vente (soit 1000f). Si vous êtes toujours dans ces dispositions et si le projet vous agrée, ayez l’obligeance de me répondre et de considérer l’affaire comme conclue.
Croyez, je vous prie, cher Monsieur, à mes meilleurs sentiments.
Louis Bertrand.»
Pour truffer un exemplaire de cet ouvrage paru sous le titre: Gustave Flaubert (avec des fragments inédits), Paris, Mercure de France, 1912.

VIENT DE PARAÎTRE

Éditions

Sur le site Flaubert, Atsuko Ogane publie la transcription diplomatique des oeuvres de jeunesse dans le cadre de son projet subventionné par la JSPS [Société japonaise de la Promotion de la Science] du Japon.
Sont déjà en ligne:
Les soirées d'étude. Art et progrès, n°2 (1835)
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/outils/aff_manus.php?g=25
La Femme du monde (1836)
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/outils/aff_manus.php?g=27

(< Joël Dupressoir)
Madame Bovary, L’Éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet, Dictionnaire des idées reçues Trois contes, Michel Winock (préface), Brigitte Monglond (notes), Robert Laffont, coll. «Bouquins», 2018.
https://www.lisez.com/livre-grand-format/madame-bovary-leducation-sentimentale-bouvard-et-pecuchet-dictionnaire-des-idees-recues-trois-contes/9782221218129

Ouvrages

(<Hassen Bkhairia)
Badreddine Ben Henda, Voyage au bout de la nuit flaubertienne. Émotions, tensions et intentions, Latrach Édition, Tunis, 2018.
http://latrach-edition.com/new/recherches/513-voyage-au-bout-de-la-nuit-flaubertienne-9789938200881.html

Philippe Hamon, Rencontres sur tables et choses qui traînent: de la nature morte en littérature, Genève, Droz, 2018.
Cet essai se veut aussi historique et poéticien. Son titre le place sous l’égide de Lautréamont («Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie») et de son contemporain Flaubert («çà et là des choses intimes traînaient»). L’essai est illustré de nombreux exemples pris dans le courant réaliste-naturaliste du dix-neuvième siècle: Balzac, Flaubert, Zola, Daudet, Goncourt, Huysmans, Maupassant, Verne.
https://www.droz.org/france/fr/6664-9782600059206.html

Flaubert voyageur, directeur d’ouvrage: Le Calvez (Éric), Contributeurs: Amaral de Oliveira Ribeiro (Lúcia), Bonafos (Alexandre), Breuillot (Martine), Carrico (Abbey), Claudel (Ôphélia), Dord-Crouslé (Stéphanie), El Meknassi (Asmaa), Elez (Vesna), Ippolito (Christophe), Le Calvez (Éric), Lyamlahy (Khalid), Magaudda (Biagio), Mangiapane (Stella), Palermo Di Stefano (Rosa Maria), Petibon (Nathalie), Poyet (Thierry), Soussou (Moulay Youssef), Thomas (Jeffrey), Thomas-Ripault (Catherine), Classiques Garnier, 2019.
Résumé: Malgré sa réputation d’«ermite», Flaubert a fait de nombreux voyages, qui ont un rapport étroit avec son oeuvre, même s’il n’aime pas vraiment voyager. Cet ouvrage revient sur l’importance des voyages pour Flaubert, la diversité des approches choisies par les auteurs en montrant la grande richesse.
https://classiques-garnier.com/flaubert-voyageur.html

Revue

Cahiers Flaubert Maupassant, n°35 et 36, 2018
Sélection des articles portant en partie ou en totalité sur Flaubert. Les sommaires complets sont à retrouver ici:
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/

Sommaire du n°35
REJOUER AUJOURD’HUI LE PROCÈS DE MADAME BOVARY
Le réquisitoire d’Ernest Pinard par Fabien Lacaille
La plaidoirie de Jules Senard par Morgane Beauvais

FLAUBERT AU SUD ET AU NORD:
CERVANTÈS ET LE DOMAINE HISPANIQUE; LA SUÈDE
Flaubert, lecteur de Cervantès: la poétique du leurre par Patricia Martinez, traduction par Pauline Doucet
Cervantès chez Flaubert: styles de l’imagination, «absence d’art», discours rapporté par Miguel Olmos
Flaubert, Pérez Galdós et Cervantès: comparaison de deux héroïnes, Emma Bovary et Tristana par Marjorie Rousseau-Minier
L’Orgie perpétuelle de Mario Vargas Llosa: confession d’un lecteur obsessionnel de Flaubert par Pauline Doucet
Flaubert et la vie littéraire en Suède vers la fin du XIXe siècle: les cas de Strindberg et Levertin par Hans Färnlöf

LA PATRIMONIALISATION DE FLAUBERT
Les publications du syndicat d’initiative. Pour un premier itinéraire flaubertien par David Michon
La fabrique d’une image d’écrivain pour la postérité: «Gustave Flaubert, l’ermite de Croisset» par Marie-Clémence Régnier
La patrimonialisation en question: Flaubert vu par Dominique Vervisch par Sandra Glatigny

VARIA
La bibliothèque de Gustave Flaubert à Canteleu: un patrimoine historique, littéraire et iconographique par Joël Dupressoir
Flaubert et la phrase philosophique: des comptes à régler avec la mort par Javier Tuso

COMPTES RENDUS DE LECTURE
Antoine Compagnon, Les Chiffonniers de Paris, Gallimard, Bibliothèque illustrée des histoires, 2017 par Joël Dupressoir
Thierry Poyet, La gens Flaubert. La fabrique de l’écrivain entre postures, amitiés et théories littéraires, Paris, Lettres Modernes Minard / Classiques Garnier, 2017 par Franck Colotte

ANNEXES
Mentions de Flaubert et de Maupassant dans des expositions en cours par Michel Lambart

Sommaire du n°36
SUR L’ÉDITION DES CORRESPONDANCES DE FLAUBERT ET DE MAUPASSANT
L’édition électronique de la correspondance de Flaubert par Yvan Leclerc
Flaubert et ses correspondants par Joëlle Robert
«Ma chère Gertrude – ma vieille amie – ma jeunesse!» Les relations de Gustave Flaubert et Gertrude Tennant à la lumière de la nouvelle édition électronique de la Correspondance par Stéphanie Dord-Crouslé
Les correspondances de Gustave Flaubert et Guy de Maupassant conservées à la Bibliothèque de Rouen par Anne-Bénédicte Levollant
Le Colonel Sickles par Louis Forestier
Un dossier de l’éditeur Louis Conard acheté par la Bibliothèque de Rouen par Yvan Leclerc

VARIA
L’écriture réaliste et l’orientalisme critique: Flaubert et Maupassant par Jennifer Yee

Articles

Jeanne Bem, «“L’excès de la réalité”. Ce que Flaubert nous apprend de Zola quand il le lit», dans Aurélie Barjonet & Jean-Sébastien Macke, Lire Zola au XXIe siècle, Paris, Classiques Garnier, coll. «Colloques de Cerisy - Littérature, n°5», p.251-267.
Le sommaire complet est disponible ici:
A. Barjonet et J-S. Macke (dir.), Lire Zola au XXIe siècle

Bkhairia Hassen, «Louis Bertrand, une lecture colonialiste de Salammbô», 2019. En ligne sur le site Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=75

Sophie Demoy, «La bibliothèque médicale des docteurs Flaubert, père et fils», 2019. En ligne sur le site Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=73

(< Benoît Melançon)
Benjamin Gagnon Chainey, «Bernard, Bouvard et Pécuchet», Lettres françaises, n°19, 2018
«Au cours du XIXe siècle, communément reconnu par l’Histoire comme le “Siècle des Savants”, les triomphes médico-scientifiques se multiplient. Suivant la parole du célèbre physiologiste français, Claude Bernard, affirmant dans son Introduction à la médecine expérimentale “que la médecine se dirige vers sa voie scientifique définitive” (Bernard, 1865, p.6), les médecins et leurs apprentis délaissent graduellement l’autorité livresque des traités de médecine et les aléas de leur intuition subjective, dans l’effort d’investir – pour de bon? – la rigueur de l’objectivité scientifique. Or l’épreuve de la réalité apporte avec elle son lot d’ambivalences et de contradictions, donnant à penser que la “conversion anatomoclinique” promue par Bernard ne soit pas aussi “définitive” que prévue. Le présent article mettra en lumière ces paradoxales (re)conversions médico-littéraires au XIXe siècle, dans le chapitre médical de Bouvard et Pécuchet, de Gustave Flaubert, publié à titre posthume en 1881, en mettant en tension l’histoire de la médecine, telle que pensée par le chirurgien français Jean-Charles Sournia, et la perspective médico-expérimentale de Claude Bernard, contemporain de Flaubert et de ses copistes passionnés.»
https://periodicos.fclar.unesp.br/lettres/article/view/12101

Tomoko Hashimoto, «Violon, voix et “orgie d’imagination”: l’évocation sonore chez Sand et Flaubert», Études de Langue et Littérature Françaises, Vol. XLIX, 2018, Société des Études de Langue et Littérature Françaises de l’université de Kyoto, p.41-54.

Francis Lacoste, «La femme orientale dans la Correspondance de Flaubert», dans La femme orientale dans la peinture et les lettres françaises et francophones (sous la dir. de Francis Lacoste et Hassen Bkhairia), Publications de l’ISEAH de Tozeur, Imprimerie Contact, Sfax, 2018, p.213-222.

Yvan Leclerc, «Flaubert en ligne sur Gallica», Chroniques de la BnF, n°84, janvier-mars 2019, p.29.
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/a.chroniques.html#SHDC__Attribute_BlocArticle0BnF
[À la fin de cet article, il convient de ne pas tenir compte d’une phrase erronée ajoutée par la rédactrice, après l’entretien: Flaubert «interviendra encore sur cette copie, qu’il remet au propre, et là il n’y touche plus». Comme on le sait, Flaubert porte des corrections autographes sur le manuscrit de ses copistes, mais il ne le remet pas au propre.]

Sarga Moussa, «L’usage des clichés orientalistes dans la correspondance d’Égypte de Flaubert», dans Marie-Françoise Marcin, Bérengère Moricheau-Airaud, Christine Copy et David Diop (dir.), Les Illusions de l’autonymie. La parole rapportée de l’Autre dans la littérature, Paris, Hermann, 2019, p.41-56.

Steve Murphy, «Bourais, un nouveau Sylla? (Petit rapprochement)», 2019. [Sur une citation de Montesquieu dans Un coeur simple.] En ligne sur le site Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=71

Philippe Rouyer, «Bouvard et Pécuchet: illustration et défense de l’Université», 2018. En ligne sur le site Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=74

Norioki Sugaya, «Bouvard et Pécuchet face à la bibliothèque du praticien philosophe», 2019. En ligne sur le site Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=72
Annexes
La bibliothèque d’Achille-Cléophas Flaubert, tableau comparatif:
https://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/ACFlaubert_bibliotheque.pdf
Complément de cette bibliothèque
https://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/ACFlaubert_bibliotheque_compl.pdf

Renée Ventresque, «Marie-Hélène Lafon, Joseph (2014), “Oser Flaubert en sous-texte. Un coeur simple en sous-texte dans Joseph. Félicité sous Joseph”», Autour de Vallès, n°48, «Écrire le quotidien», Marie-Astrid Charlier (dir.), 2018.

Comptes rendus

(< Pascal Dupuy)
Anne Green, Gustave Flaubert, London, Reaktion Books, 2017. Review by Marshall C. Olds, Michigan State University, France Review, Vol.18, November 2018, No.222
https://h-france.net/vol18reviews/vol18no222olds.pdf

Olivier Roney, Gustave Flaubert et le Grand Orient de France, éd. à compte d’auteur, 2014, livre accompagné d’un DVD: «Olivier Roney présente “Le Saint-Simonisme en Égypte”»; Gustave Flaubert «dans la ville de Rouen». La Sanction, éd. à compte d’auteur, 2017, livre accompagné d’un DVD: «Olivier Roney présente “Gustave Flaubert et le Grand Orient de France». (Yvan Leclerc, avec la collaboration de Guy Pessiot, 2019.)
https://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/roney.php

(< Benoît Melançon)
Guillaume Cousin, «Flaubert mythographe», Acta fabula, vol.20, n°2, Notes de lecture, février 2019.
https://www.fabula.org/revue/document11997.php

SUR LA TOILE

Jeanne Bem, «Bouvard et Pécuchet, deux retraités heureux», conférence-lecture écrite par Jeanne Bem, et interprétée par Jeanne Bem (la conférencière), Joëlle Robert (la narratrice), Arlette Dubois (la lectrice), Joël Dupressoir (Bouvard) et Gilles Cléroux (Pécuchet).
Hôtel littéraire Flaubert, Rouen, 19 janvier 2019, «Nuit de la lecture».
https://www.youtube.com/watch?v=kfo0iZC6Ju0  

(< Michelle Leroux)
Vincent Mespoulet, «Les fantasmes animaliers de Flaubert au Musée des Antiques»
En sortant de ses visites au Musée des Antiques de Naples, Flaubert se livre à des rêveries de cheval, de léopard et de chien, en rapport avec les animaux qu’il a pu voir dans les mosaïques. La preuve par l’extrait d’une lettre à Camille Rogier du 11 mars 1851 et par les photos sur la page Facebook de Vincent Mespoulet:
https://www.facebook.com/vincent.mespoulet/media_set?set=a.10157021663264292&type=3


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales