BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 207 / 18 avril 2019

AGENDA

Mardi 30 avril 2019, ENS de Lyon, salle D8 006, 14h–16h
Stéphanie Dord-Crouslé, «Agencer des “seconds volumes” possibles pour Bouvard et Pécuchet de Flaubert: la nécessaire “extension du domaine de la lutte” numérique»
Résumé:
Fonctionnel depuis 2015, l’agenceur du site des dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet permet de créer des «seconds volumes» à la demande pour le roman posthume et inachevé de Flaubert. Jusqu’ici restreint aux seuls dossiers conservés à la bibliothèque municipale de Rouen, le site d’édition vient de connaître la première extension de son empan en intégrant un dossier de notes de lecture conservé au Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency. En dépassant les strictes limites qu’il s’était d’abord fixées (l’édition d’un ensemble patrimonial cohérent), il commence seulement à réaliser pleinement le projet scientifique qui est le sien: donner à lire l’ensemble de la documentation réunie par Flaubert pour son entreprise encyclopédique et permettre à l’agenceur d’y puiser des matériaux nouveaux pour la création d’autres «seconds volumes» possibles.
https://ahnenslyon.hypotheses.org/1168

Dimanche 12 mai 2019. Voyage d’étude dans le Paris de 1848, avec pour guides L’Éducation sentimentale et les Souvenirs de 1848 de Maxime Du Camp, organisé par les Amis de Flaubert et de Maupassant.
Renseignements et inscriptions:
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/voyage-detude-dans-le-paris-de-1848-12-mai-2019/

(< Kazuhiro Matsuzawa)
Samedi 25 mai 2019, Tokyo, Université Seijô, salle 721, 10h30-12h00
Réunion de la Société japonaise des études flaubertiennes, présidée par Kazuhiro Matsuzawa.
Communication de Tomoko Hashimoto, «Flaubert et le discours aliéniste contemporain»

VENTE

Lors de la vente Aguttes du mardi 3 avril 2019, le Conseil Départemental de Seine-Maritime a préempté le lot 564, pour 11.700 euros:
Ensemble de douze lettres autographes signées, adressées au docteur Georges Pennetier, conservateur du Muséum d’histoire naturelle de Rouen [1877-1880], 1 page in-8 chaque à l’encre. Intéressante correspondance relative à la rédaction de Bouvard et Pécuchet. Estimation:10.000 – 12.000 euros.
https://www.booksquad.fr/les-bibliotheques-sapproprient-le-tresor-aristophil/
Lors de cette même vente, l’Association des Amis du Musée Flaubert et d’histoire de la médecine a pu acquérir le lot 563, pour en faire don au Musée:
Lettre autographe signée adressée à son ami Edmond Laporte, Croisset, «Mercredi soir», 24 juillet 1878, 1 page in-8 à l’encre sur papier bleu.

APPEL À CONTRIBUTION

Flaubert et le scandale
Flaubert avait beau être l’ermite que l’on sait, se consacrant des années durant à son oeuvre, il lui aura bien fallu, à un moment ou à un autre, rencontrer le public – et donc la critique. Il n’avait pas l’intention de publier; c’est son ami Louis Bouilhet et sa mère qui ont réussi à le convaincre. Dès son entrée en littérature, avec Madame Bovary, c’est le scandale d’un procès retentissant puisqu’il est accusé par le procureur impérial Ernest Pinard d’outrage aux bonnes moeurs et à la religion; il sera acquitté. Le cas est quelque peu différent avec Salammbô, qui fait aussi scandale quoique d’une autre manière. Le public n’y comprend rien mais s’enthousiasme pour le roman carthaginois (l’impératrice Eugénie a même l’intention, un moment, de se faire confectionner l’un des costumes du personnage pour le porter à un bal) mais l’oeuvre est fortement attaquée: c’est la fameuse «polémique de Salammbô», où Flaubert répond aux critiques de Sainte-Beuve et surtout de l’archéologue Guillaume Froehner. L’Éducation sentimentale et La Tentation de saint Antoine verront le ton monter, car Flaubert sera même insulté dans les journaux, notamment par Barbey d’Aurevilly; et si Trois contes échappe au scandale, ce dernier fera un retour avec Bouvard et Pécuchet, mais Flaubert n’aura pas l’occasion de le subir, cette fois, puisqu’il sera mort avant d’avoir pu achever son roman.
Dans la continuité du congrès des dix-neuviémistes qui s’est tenu à Los Angeles en octobre 2018, ce projet (qui intéresse les directeurs des éditions Passages) a pour vocation de présenter diverses facettes d’un «Flaubert scandaleux», ce qui n’a pas encore été tenté, tout en se concentrant sur l’oeuvre (voire ses brouillons) et/ou sur sa réception, mais aussi sur la biographie de l’écrivain (procès, polémique, rapports avec les Rouennais, etc.).
Les propositions d’articles d’environ 300 mots, en français uniquement et accompagnés d’une courte bio-bibliographie, sont à envoyer avant le 31 juillet 2019 à: lecalvez@gsu.edu. Les articles sélectionnés, d’une longueur approximative de 6.000 mots, devront être impérativement remis avant le 1er juillet 2020, dans la perspective d’une publication fin 2021 pour fêter le bicentenaire de la naissance de l’écrivain.
Les sujets déjà retenus sont les suivants: scènes de baisade dans Madame Bovary, l’épisode de la Turque dans L’Éducation sentimentale, Flaubert face aux savants, scandales dans Bouvard et Pécuchet.

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrages

Cynthia Harvey, Portrait du romancier en bouddha. Balzac, Flaubert, Zola, Éditions Nota bene, collection «Sillage», 2019.
Le bouddhisme, devenu une véritable mode aujourd’hui, est une doctrine millénaire dont la découverte, tardive en Occident, remonte au début du XIXe siècle. Cette découverte aurait entraîné une seconde Renaissance dans l’histoire culturelle européenne dont les échos retentissent jusqu’à nous et dont les effets restent encore à évaluer, du côté littéraire en particulier. Voilà ce que propose d’explorer cet essai par la relecture de trois piliers du roman français, Balzac, Flaubert et Zola, dépeints ici en Bouddha.
Le travail de tout grand romancier, comme celui du Bouddha, n’est-il pas de lever le voile, de tirer le rideau qui obstrue notre vision du monde et de la réalité?
http://www.groupenotabene.com/publication/portrait-du-romancier-en-bouddha-balzac-flaubert-zola

(< François Lapèlerie)
Serge Sanchez, Le homard de Flaubert et autres animaux de la littérature, Grasset, 2019.
«La science, on a beau dire, ça creuse. Flaubert avait sa serviette à l’Hôtel Sergent, dans le Finistère. À chaque repas, on lui proposait sept ou huit plats différents, parmi lesquels figuraient invariablement de la salicoque et du homard. Il avait vu le patron jeter un de ces gros crustacés tout vif dans l’eau bouillante. Tout de même, il aurait pu l’estourbir avant de le supplicier, ou mettre de la gnôle dans la casserole. Le verre du condamné. L’animal serait allé au calvaire dignement, en chantant une chanson de homard.» S.S.
https://www.grasset.fr/le-homard-de-flaubert-9782246855217

Articles

Karl Feltgen, «Delphine Couturier, modèle supposé de Madame Bovary, a-t-elle été en pension à Cailly?», d’après une communication orale faite à Cailly le 30 septembre 2016.
Site Flaubert: https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=76

Éric Le Calvez, «Le Chambord de Flaubert», dans Après le temps des rois. Les châteaux du Val de Loire et leurs visiteurs, sous la direction d’Aurore Montesi, de Florence Fix et de Pierre Wat, Éditions Orizons, collection «Comparaisons», 2019.
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=62559

Poésie

Caroline Andriot-Saillant, «Flaubert fait du bruit», poème, 2018
https://flaubert.univ-rouen.fr/derives/caroline_andriot.pdf

SUR LA TOILE

(< Christophe Hoguet)
Clara Luciani, «Bovary», chanson
«Je n’ai ni chaud ni froid
Et je m’ennuie beaucoup»
https://www.youtube.com/watch?v=B9HGnjPdyHE

LECTURES

Stéphanie Dupays, Comme elle l’imagine, Mercure de France, 2019
Ce roman raconte une histoire d’amour débutant sur les réseaux sociaux entre deux passionnés de littérature. Leur dialogue est nourri de multiples échos littéraires, notamment à Flaubert, car l’héroïne est prof de lettres et spécialiste de L’Éducation sentimentale... En filigrane du roman se lit une réflexion sur la part de l’imagination dans une histoire d’amour, et la façon dont les représentations littéraires (notamment le mythe de «l’apparition») modèlent les manières d’aimer.
https://www.mercuredefrance.fr/Catalogue/bleue/comme-elle-l-imagine

(< François Lapèlerie)
Delphine Panique, Les Classiques de Patrique: chroniques littéraires décalées pour petits et grands adolescents, album, Gallimard, Bande dessinée, 2019
Comment Zeus a spoilé le récit de la guerre de Troie? Quel personnage a la mort la plus nulle? Madame Bovary est-elle une «no life»? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les grands classiques de la littérature.
http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Bandes-dessinees-hors-collection/Les-Classiques-de-Patrique

Alexandre Postel et Renaud Pasquier, «Écrire comme on fume un cigare», Nrf, mars 2019, p.41-47.
R.P. ‒ […] vous citez Flaubert, qui me paraît aussi très présent, quoique plus implicitement, dans Les deux pigeons: d’abord parce qu’il était déjà à l’horizon de Perec dans Les Choses, ensuite parce que vous semblez parfois pasticher Flaubert, et plus précisément Bouvard et Pécuchet. Cette présence de Flaubert, c’est aussi une «déformation professionnelle» de l’enseignant?
A.P. ‒ Sur Flaubert, c’est plus que du pastiche: j’ai emprunté sciemment une dizaine de phrases à Bouvard et Pécuchet. La reprise, la réécriture sont des modalités constitutives de l’écriture littéraire que j’assume dans ce livre de manière plus consciente et systématique, en un croisement des Choses (roman très flaubertien, en effet) et de Bouvard et Pécuchet. […] le héros de mon prochain récit est justement Gustave Flaubert: il s’agit de le peindre en 1875, cinq ans avant sa mort, ruiné, abattu, alors qu’il passe quelques semaines à Concarneau en compagnie d’un savant qui dissèque des poissons. Ce moment de «vacance», de bains de mer, d’oisiveté, d’ennui et de rêverie lui permettra, selon ses termes, de se ressusciter: c’est à Concarneau que, surmontant la tentation de la mélancolie, il se lance dans l’écriture des Trois contes (p.50-51).

DIVERS

(Benoît Melançon)
Vous faites Paris-Montréal en avion? Le vol est long (près de huit heures) et vous ne souhaitez pas lire? Air Canada vous propose des livres audio, au tout premier rang desquels Madame Bovary. Description: «Ce roman n’est pas seulement un drame, c’est aussi un virulent réquisitoire contre la société bourgeoise, contre les conventions, les formules toutes faites et les pensée sur mesure.» C’est donc une lecture recommandée, encore que l’oeuvre ne date pas de… 2008. En image:
https://flaubert.univ-rouen.fr/images/mb_aircanada_2019.jpg


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales