BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 221 / 31 janvier 2021

«Que faut-il vous souhaiter? moi je me souhaite de vous revoir.»
Flaubert à George Sand, [22 septembre 1866]).

AGENDA

Flaubert 2021
La commémoration du bicentenaire de la naissance de Flaubert commence avec quelques semaines de retard, et sans visibilité sur un calendrier à court terme. La date anniversaire, le 12 décembre 2021, autorisera un glissement sur l’année prochaine, d’autant qu’une oeuvre de Flaubert sera au programme du bac en juin 2022. L’année scolaire prolongera donc l’année civile. D’ores et déjà, le site officiel Flaubert 21 est ouvert. Il présente les événements qui se déroulent en prologue, jusqu’en mars. Le calendrier complet sera accessible à partir du mois d’avril.
http://flaubert21.fr

VENTES

Catalogue Jean-Claude Vrain, Portraits d’écrivains, Deuxième partie [décembre 2020]
https://www.librairievrain.com/s/portraits-internet-2_3.pdf
486. Flaubert enfant, héliogravure d’après un tableau original anonyme, 230 euros.
487. Flaubert en 1861 par Ferdinand Bac, 2.000 euros.
488. Flaubert par Maxime Du Camp, photographie au Caire, 1850, 40.000 euros.
489. Flaubert par Gaston Bigard, médaille, 1921, 2.500 euros.
490. Achille Flaubert, photo Th. Trucheut et Valkman, 2.500 euros.
491. Louise Colet par James Pradier, buste en plâtre, vers 1854, 25.000 euros.

(< Éric Walbecq)
Mardi 19 janvier 2021, Hôtel Drouot.
16. [Flaubert] Ludovic Francmesnil, L.A.S. Château d’Arthies, 3 septembre 1906. 9p. in-8. Étonnante lettre du dramaturge et ami de Huysmans, entièrement consacrée à la «vraie» Madame Bovary.
Francmesnil rentre d’un séjour en Normandie. «[...] je me suis trouvé, chez un ami, à proximité du bourg de Ry, là où Flaubert a fait vivre Madame Bovary. Inutile de vous dire si j’ai été long à demander qu’on m’y mène. [...] Imaginez- vous que le roman a été absolument vécu. Tous les personnages ont existé. Flaubert, à peu de choses près n’a eu qu’à raconter et vous savez comment. Il y a encore à Ry, des vieilles gens qui ont connu la «belle Emma». J’ai pu me renseigner aux sources et voici ce que j’ai appris: Emma s’appelait Madame Delamare. Sa fille s’appelait Joanne. Rodolphe était un certain Mr. de Villiers, habitant le château de Martainville [...], le clerc de notaire [...] s’appelait Campion. Le petit potard, Léon je crois a existé. Lestiboudois aussi. Enfin toute l’oeuvre est là, vivante dans les souvenirs de chacun [...]». Il montrera à son correspondant les photographies en stéréoscope du village avec la maison des Bovary et de la tombe d’Emma. «Malheureusement, on ne peut pas voir, sur la photo, la boutique de Homais [...] oh, cette boutique!!! À elle seule elle vaut le voyage. J’y suis entré avec recueillement. Vous ne pouvez vous imaginer rien de plus évocateur. Non, il n’est pas possible de la décrire avec plus de précisions que ne l’a fait Flaubert. Elle a conservé rigoureusement le cachet de l’époque. C’est stupéfiant. L’aspect, l’ambiance, tout s’y retrouve. Seul Homais est absent [...].» Il décrit le pharmacien, les bois dans lesquels Emma et Rodolphe se promenèrent à cheval. «Maintenant je comprends comment Flaubert a choisi et composé ce nom de Bovary.» Il explique qu’il s’agit de l’association de deux mots: Boves (boeuf en latin) et de Ry (le nom du village), etc. Passionnant.
https://www.gazette-drouot.com/lots/14130344

(< Jean-Luc Brière, Atsuko Ogane, Éric Walbecq)
Vendredi 29 janvier 2021, vente Autographe et manuscrits, Traces écrites, Hôtel Drouot.
37. Flaubert à Jules Lemaitre, Croisset, 21 octobre 1879. 1p. in-8.
Belle lettre dans laquelle Flaubert cite Madame Bovary, Salammbô, La Tentation de saint Antoine et Hérodias. «Vous avez raison, cher confrère, l’homme qui a fait Me Bovary se retrouve dans Salammbô. Je vous remercie pour ce que vous dites bien familièrement de St Antoine qui est le fils de mes entrailles. Permettez-moi une petite remarque: Hérodias ne me semble pas fait dans les mêmes procédés que Salammbô? J’ai voulu être plus sobre  ̶  & l’intention historique y est plus rigoureuse. Il y a maintenant une grande place à prendre dans la critique. Vous avez tout ce qu’il faut pour la conquérir. Allez-y. On peut en faire une, toute neuve  ̶  & qui ne ressemblera pas plus à celle de Ste Beuve qu’à celle de Laharpe. Nous en causerons. Je vous trouve dur pour vos vers. Le dernier tercet sur Fénelon est une merveille de justesse […].» Flaubert rédigea ces lignes à la suite de deux études de Jules Lemaitre dans la Revue politique et littéraire: «Les romans de moeurs contemporaines» et «Les romans de moeurs antiques» (11 et 18 octobre 1879). Estimation: 1.500/ 1.800 euros.
https://www.traces-ecrites.com/wp-content/uploads/2021/01/catalogue-manuscrits-2021-01-29.pdf
Lettre en ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=14132

(< Jacques-Remi Dahan, Éric Walbecq)
Librairie Nicolas Malais, janvier 2021
6. Flaubert, lettre autographe à Edmond Laporte, Croisset, 1er novembre 1878, 1f. in-8.
Catalogue en ligne. 1.500 euros.

VIENT DE PARAÎTRE

Transcriptions de manuscrits

La danse de Salomé dans Hérodias. Édition diplomatique de l’avant-texte. Transcription et classement par Atsuko Ogane, janvier 2021.
À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Flaubert, nous proposons l’édition diplomatique de l’avant-texte de la danse de Salomé dans Hérodias (BnF, NAF 23663), composé de vingt-huit folios, avec les images correspondantes et un tableau du nouveau classement génétique pour montrer le processus de la rédaction de cette scène, qui occupe une place éminente dans la littérature symboliste. Cette description de la danse, seize ans avant lapièce Salomé (1893) d’Oscar Wilde, est considérée comme la première description détaillée de la danse de Salomé dans la littérature française, voire européenne. Elle a largement influencé d’innombrables écrivains et des artistes postérieurs, dont Huysmans, Laforgue et Richard Strauss, depuis la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Le manuscrit de la danse de Salomé montre la genèse d’un des textes les plus transparents de Flaubert.
Présentation: https://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/herodias_danse_pres.pdf
Manuscrits classés: https://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/herodias_danse_images.pdf
Transcription diplomatique: https://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/herodias_danse.pdf

Vie d’Apollonius de Thyane par Philostrate (vers 1847), inédit, transcription de Haruyuki Kanasaki, 2020.
BnF, NAF 14154, 11f.
En ligne sur Gallica: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60006297
Transcription diplomatique. Ce dossier documentaire a été rédigé vers 1847 pour la préparation de La Tentation de saint Antoine (première version, 1849). Flaubert prend des notes sur la Vie d’Apollonius de Tyane par Philostrate, publiée en quatre volumes à Berlin chez G. J. Decker en 1774. C’est une traduction française avec les commentaires donnés en anglais par Charles Blount sur les deux premiers livres de cet ouvrage: The Two First Books of Philostratus, concerning the Life of Apollonius Tyaneus, together with philological notes by Charles Blount, London, Nathaniel Thompson, 1680.
Page d’accueil des notes de Flaubert:
https://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/manuscrits_en_ligne.php
Accès à la transcription:
https://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/apollonius.pdf

Édition

(< Jacques Neefs)
Gustave Flaubert, Trois Contes, nouvelle édition critique de Barbara Vinken avec trois essais, Berlin/Boston, De Gruyter, 2020.
https://www.degruyter.com/view/title/565364
[Édition très intéressante par la richesse des références religieuses et en particulier «catholiques», mythologiques et philosophiques.]

Ouvrages

(< Benoît Melançon)
Jeanne Bem, Flaubert aux prises avec le «genre». De la famille queer à «la Nouvelle femme», Éditions Universitaires de Dijon, 2021.
Madame Bovary (1857) continue en 2020 de séduire lectrices et lecteurs. En l’écrivant, Gustave Flaubert inventait le roman moderne. Il n’est pas anodin qu’il l’ait centré sur un personnage de femme et qu’il ait mis l’accent sur la condition des femmes. Mais à l’heure de #MeToo, une question surgit: qu’en était-il du rapport de Flaubert aux femmes? Peut-on lire ses romans en faisant l’impasse sur cette question? Cet essai utilise la théorie du «genre» pour revisiter de façon critique l’homme et le romancier. Rien n’est éludé de ce que Flaubert a pu penser du féminin, de la binarité, de la domination masculine, ni de la manière dont il se situait personnellement dans la société. Mais tout est replacé dans le contexte historique. L’analyse de certaines pages de ses romans de société montre comment s’y inscrit la problématique du «genre». On trouve aussi des références à ses lettres, car celles-ci gardent la trace de ses choix de vie, de ses idées, de ses amitiés féminines, de ses amours. Il s’en dégage un Flaubert que l’on serait tenté parfois de qualifier de personnalité queer. On parcourt également la galerie de «ses femmes». Plusieurs pourraient illustrer le type de «la Nouvelle femme» qui commençait à s’imposer dans la société encore très patriarcale du XIXe siècle. Mais la plus glamour d’entre elles, c’est une femme imaginaire, c’est Emma.

(< Benoît Melançon)
Marie-Paule Farina, Flaubert, les luxures de plume, L’Harmattan, 2020.
Trempant sa plume dans les Correspondances de Flaubert, la philosophe Marie-Paule Farina brosse le portrait tout en nuances d’un Flaubert truculent, amateur de Sade, passionné et tendre, bien loin de «l’ermite de Croisset» que les dictionnaires aiment à simplifier. Cet ouvrage fait suite au Rire de Sade, essai de sadothérapie joyeuse, publié en 2019. «Voir les choses en farce», une boutade qui révèle un écrivain rebelle, dans la tradition de Rabelais, de Montaigne... et de Sade. Marie-Paule Farina signe ici son second ouvrage dans la collection «Éthiques de la création», dans un style ébouriffé où l’érudition se mire aux plumes de l’irrévérence.
www.fabula.org/actualites/marie-paule-farina-flaubert-les-luxures-de-plume_99429.php

(< Laélia Véron)
Célia Lévi, La Tannerie, Tristram Éditions, 2020
Jeanne, ses études terminées, a quitté sa Bretagne natale pour vivre à Paris. […] Avec ce roman, qui frappe autant par la finesse de ses descriptions que par sa force critique, Célia Levi fait le portrait d’une époque et d’une génération en proie aux ambitions factices et à l’imposture des discours. [On aura reconnu une version contemporaine et féminine de L’Éducation sentimentale.]
https://www.decitre.fr/livres/la-tannerie-9782367190785.html

(< Hélène Le Fur)
Jean Starobinski, Le corps et ses raisons, Seuil, collection «La librairie du XXIe siècle», 2020.
Un chapitre est consacré à la fièvre de Madame Bovary.
https://www.seuil.com/ouvrage/le-corps-et-ses-raisons-jean-starobinski/9782021238402
https://www.fabula.org/actualites/j-starobinski-le-corps-a-ses-raisons-ed-m-rueff_98542.php

Revue

Bulletin de la Société Théophile Gautier, «Flaubert-Gautier, affinités électives», textes réunis par Anne Geisler-Szmulewicz et Martine Lavaud, n°42, 2020.
http://www.theophilegautier.fr/wp-content/uploads/2020/12/BSTG-2020-sommaire1.pdf
Sommaire:
Introduction par Anne Geisler-Szmulewicz et Martine Lavaud, p.17
«Flaubert-Gautier, lettres croisées» par Yvan Leclerc, p.25
«Deux lettres en une. Du Camp et Flaubert à Gautier, de Jérusalem, le 13 août 1850» par Sarga Moussa, p.41
«Flaubert et Gautier. Affinités archéologiques» par Martine Lavaud, p.55.

Articles

Steve Murphy, «Homais Scythe», site Flaubert, 2020
https://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=82
Microlecture érudite de la comparaison qui se trouve dans cette phrase de Madame Bovary: «Il [Homais] s’éprit d’enthousiasme pour les chaînes hydro-électriques Pulvermacher; il en portait une lui-même; et, le soir, quand il retirait son gilet de flanelle, madame Homais restait tout éblouie devant la spirale d’or sous laquelle il disparaissait, et sentait redoubler ses ardeurs pour cet homme plus garrotté qu’un Scythe et splendide comme un mage.»

(< Benoît Melançon)
Luis Pimenta Gonçalves, «Salammbô, les déambulations d’une oeuvre entre littérature et jeu vidéo», Mémoires du livre, «Livre et jeu vidéo», vol.5, n°2, printemps 2014
https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2014-v5-n2-memoires01373/1024780ar/

Thierry Poyet, «Flaubert et la caricature: l’exigence de la modernité», Quêtes littéraires, «Caricature: l’art de la démesure», n°10, 2020
https://czasopisma.kul.pl/ql/issue/view/485

Ilaria Vidotto, «Heurs et malheurs de la métaphore et de la comparaison au tournant du XXe siècle», Exercices de rhétorique, n°15, 2020
https://journals.openedition.org/rhetorique/1058
[Développements sur Flaubert.]

APPEL À CONTRIBUTION

CARNETS, Revue électronique d’Études Françaises, 2e série, 22| 2021 (nov.)
«Sous le double signe de Baudelaire et de Flaubert: traductions, adaptations, transpositions»
Coordination Luís Carlos P. Gonçalves (UAberta) et Dominique Faria (UAçores)
Délai de soumission des articles: 30 juillet 2021
Appel en ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/carnets2021-22.pdf

SITE FLAUBERT

À l'occasion du bicentenaire de la naissance de Flaubert, le site Flaubert ouvre une rubrique à la première personne où seront publiés des témoignages, des récits, des anecdotes, des fragments autobiographiques, des expériences de lecture, etc., sous le titre «Flaubert et moi. Autoportraits avec Flaubert».
Premières mises en ligne: Atsuko Ogane, «Pèlerinage au pays de Flaubert»; Annie, «Cher Monsieur Flaubert»; Philippe Rouyer, «Le Pont».
https://flaubert.univ-rouen.fr/2021/flaubertetmoi.php

Un compte rendu contemporain de Trois contes

Le premier article consacré à Trois contes, paru le 25 avril 1877, est dû à Timothée Colani, dans Le Courrier littéraire. Cet article n’est pas répertorié dans la Bibliographie de D.J. Colwell. Il a été retrouvé par Stéphanie Dord-Crouslé et transcrit par Olivier Leroy.
https://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/trois_contes/tccolani.php
En ligne sur Gallica: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1165914r/f167.image




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales