BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 224 / 10 mai 2021

AGENDA

Les événements liés à «Flaubert 21» attendent les échéances du 19 mai et du 9 juin pour les annonces de réouverture au public des lieux culturels.
Le calendrier complet se trouve sur le site officiel «Flaubert 21»:
http://flaubert21.fr/fr/homepage

VENTES

(< Stéphanie Dord-Crouslé)
28 avril 2021, vente Lion Heart Autographs, New York, NY, US
https://www.invaluable.com/auction-lot/flaubert-mentions-his-close-friend-recently-decea-61-c-667410986f
FLAUBERT, GUSTAVE (1821-1880). French author. ALS. (“Gu. Flaubert”). 1p. 8vo. N.p., N.d. (“Thursday morning,” dated in an unknown hand September 11, 1869). (To Philippe Leparfait, the adopted son of his recently deceased friend and confidant, French poet Louis Bouilhet (1821-1869).) In French with translation. Estimation: 1.600/ 1.800 dollars.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=11436

(< Stéphanie Dord-Crouslé, Jacques-Remi Dahan, Éric Walbecq)
29 avril 2021, Vente Osenat
Lot 33. Lettre de Zola à Marguerite Charpentier, 5 février 1879, concernant la pension de Flaubert. «...Voici où en sont les choses avec Flaubert. J’ai justement vu Tourguéneff qui revient de Croisset. Il a beaucoup ébranlé Flaubert qui, avant de dire un oui définitif, a voulu connaître les appointements de la place en question... Mon avis est donc que vous agissiez immédiatement et avec vigueur. Obtenez la situation pour Flaubert quand même, surtout si la place est réellement de six mille francs, plus le logement. Ensuite, nous la lui ferons accepter, s’il hésite encore...» Flaubert était ruiné, et ses amis tentaient de lui trouver un emploi rémunéré. Madame Charpentier avait obtenu une promesse en ce sens de Léon Gambetta, habitué de son salon, alors qu’une place à la bibliothèque Mazarine semblait alors envisageable. Lettre jointe à un exemplaire des Soirées de Médan, Charpentier, 1880, lot de 13 lettres et cartes de six auteurs.
https://www.osenat.com/lot/113832/14867563?
Estimation: 5.000/ 6.000 euros.

Lot 70. Flaubert, lettre à l’archéologue Charles-Ernest Beulé, [5 ou 12 janvier 1860].
https://www.osenat.com/lot/113832/14867600?
Estimation: 800/ 1.000 euros.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=13669

Lot 71. Flaubert, lettre à Ivan Tourguéniev, 30 juillet 1875.
https://www.osenat.com/lot/113832/14867601?
Estimation: 1.200/ 1.800 euros.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=12462

Lot 72. Flaubert, lettre à Ivan Tourguéniev, 22 janvier 1879.
https://www.osenat.com/lot/113832/14867602?
Estimation: 1.500/ 2.000 euros.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=13131

Lot 73. Flaubert, manuscrit poétique autographe intitulé «À une femme maigre», 4 vers. Poème de Louis Bouilhet copié de la main de Flaubert.
https://www.osenat.com/lot/113832/14867603?
Estimation: 300/ 400 euros.

(< Éric Walbecq)
Roumet, vente en ligne
http://www.roumet-hp.fr/index.php?mag=hp&type=vso&venteno=vo79
Lot 986. Flaubert, lettre à Émile Bergerat, 13 décembre 1879.
«Vous me semblez Fol! Où avez-vous vu que je vous boudais? Si je ne vous envoie pas de vers pour les Espagnols c’est que je n’en imagine aucun.» Prix de départ: 2.100 euros.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=13451

Lot 987. Flaubert, manuscrit autographe, Les recherches de la France d’Estienne Pasquier. 25p. 1/4 in folio (32X 20cm). Le manuscrit comporte sur le dernier feuillet le cachet de la vente Flaubert d’Antibes en 1931 (lot 23). On joint une copie de cette vente. Exceptionnel manuscrit des notes de Flaubert sur l’ouvrage d’Estienne Pasquier (1529-1615), conseiller et avocat général du Roy en la Chambre des Comptes de Paris. Prix de départ: 7.000 euros.

(< Éric Walbecq)
7 mai 2021, vente Kâ-Mondo
Lot 207. Salammbô, Michel Lévy, 1863.
Édition originale: un des 25 exemplaires sur papier de Hollande. Exemplaire que Flaubert offrit aux frères Goncourt, avec cet envoi autographe en tête du faux-titre: «À mes très chers Jules et Edmond de Goncourt, Gve Flaubert». Également de la main de Flaubert, on peut lire en pied de la même page: «un des vingt-cinq exemplaires tirés sur papier de Hollande». Estimation: 10.000/ 15.000 euros.

Lot 207.1. Flaubert, manuscrit autographe de travail en vue de la rédaction de Salammbô, vers 1860. Deux pages, au recto et au verso d’un feuillet in-folio (env. 35× 22,5cm), à l’encre; nombreuses ratures et corrections. (Légère trace de pliure en deux). Rare et très intéressant manuscrit, qui offre des versions en cours d’élaboration de deux épisodes du grand roman oriental de Flaubert, dont la rédaction s’étendit depuis 1857 jusqu’en 1862.
La première scène décrit l’émotion de Mâtho le Syrien, approchant de Carthage, alors qu’il s’imagine revoir Salammbô. Elle appartient au chapitre XII du roman, «L’Aqueduc». Une partie de ce texte se retrouve dans le manuscrit, mais les variantes, hésitations et repentirs y sont nombreux, dont la dernière phrase que Flaubert a radicalement débarrassée de fioritures, la version manuscrite contenant: «et deux larmes longues comme des perles indiennes et qui tremblaient à ses cils tombèrent sur sa barbe».
Le second épisode présente une scène d’incendie de Carthage, qui semble se rapporter au chapitre XIII. Il se trouve rédigé sur la même page que l’épisode de Mâtho, qui a été biffé par l’auteur d’une grande croix, et les deux textes ont été rédigés tête-bêche. Coutumier du fait, Flaubert a simplement employé une feuille déjà à-demi-utilisée. Chaque demi-page porte donc sa propre numérotation, «265» pour Carthage, et «256» pour Mâtho.
Au verso, que Flaubert a numéroté en haut à droite de la lettre «C.», l’on ne trouve pas de premiers jets de rédaction, mais une suite de notes, en majeure partie des observations géographiques: «le cap Cephala entre Tripoli et le Fezzan […] Plus à l’Ouest, le Har-Blanc […] entre Siwa et l’Égypte» […], «troncs de palmiers pétrifiés […] servent d’indicateurs dans le désert»; ou ethnologiques: «les gens/ nomades de la Cyrénaïde 4 anneaux d’argent aux oreilles/ les mâles port[ent] au nez des anneaux d’or.» Toutes les informations notées sur cette page ont été biffées par l’auteur.
Ce précieux feuillet se présente sous une forme similaire aux manuscrits de travail de Salammbô conservés à la BnF, dans lesquels, en particulier, l’on retrouve plusieurs versions de l’épisode de l’incendie de Carthage (cf. Salammbô VI, cote NAF 23661, fol. 55 r°:
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60003830/f11.item.r=salammbo
Ce feuillet offre encore de nouvelles variantes, qui pourraient s’avérer utiles à éclairer le processus créatif de Flaubert. Estimation: 4.500/ 6.000 euros.

(< Stephen Murphy, Éric Walbecq)
11 mai 2021, Sotheby’s, Bibliothèque littéraire Hubert Heilbronn
https://www.sothebys.com/en/buy/auction/2021/bibliotheque-hubert-heilbronn-envois-provenances-reliures
Lot 97. L’Éducation sentimentale, Paris, Michel Lévy,1870,2 volumes in-8. Demi-maroquin fauve, couverture (Franz). Édition originale. Envoi à Jules Michelet: «à mon cher Maître Michelet/ son tout dévoué/ Gve Flaubert». Estimation: 6.000/ 8.000 euros.

Lot 98. Madame Bovary, Paris, Michel Lévy, 1857. 2 volumes in-8. Demi-veau brun à coins, dos à nerfs orné de fers dorés, tête dorée, couverture et dos. Étui (reliure postérieure). Non rogné. Édition originale. Envoi à Léon Carvalho: «à mon ami Carvalho/ (que je ne vois jamais! Pourquoi?/ G. Flaubert». Joint: Lettre à Jules Rohaut, 25 novembre 1873; billet à Léon Carvalho, [1er janvier 1874]. Estimation: 5.000/ 7.000 euros.

Lot 191. Lettre de Zola à Flaubert, jointe à L’Assommoir, Charpentier, 1879, avec envoi à Huysmans.
ZOLA, Émile. Lettre autographe signée [à Flaubert]. Paris, 22 janvier [18]79 (4p. in-8, cachet de collection «E.L» [E. Laporte] et inscription manuscrite au crayon «Sickles 432»). Très belle lettre sur le succès de L’Assommoir. «La première représentation s’est passée magnifiquement; un véritable triomphe pendant les cinq premiers tableaux. […] Une victoire absolue au neuvième.» Il salue la vaillance et l’intelligence des acteurs même s’il affirme que la pièce ne vaut pas grand’chose: «Le roman a été massacré, la pièce tourne au mélodrame idiot. […] La pièce, si abêtie qu’elle soit, reste tout de même bien raide. Il y a des dessous terribles.» Il s’amuse de la rage que provoque ce succès, sans savoir si cela rapportera de l’argent. Il espère voir Flaubert très prochainement même s’il sait qu’il travaille beaucoup sur ses bonshommes [Bouvard et Pécuchet], et lui donne des nouvelles de leurs amis, Goncourt, Daudet et Tourguéniev.

(< Stéphanie Dord-Crouslé)
3 juin 2021, vente Aguttes
Lot 257. Flaubert, lettre à Laure de Maupassant.
https://www.aguttes.com/lot/112804/15022835?
L.A.S. à sa «bonne Laure». S.l.n.d. 2p. bi-feuillet in-8. «[...] Hélas, non! Je n'irai pas à Étretat. À peine si j'aurai le temps d'aller à Dieppe passer un dimanche. Je manque de parole à Du Camp [...] et à Me Sand. – Mais la mort est plus forte que tout. Celle de Bouilhet qui a bouleversé ma vie a dérangé mes projets de vacances [...]. Comme j'ai pensé à mon pauvre Alfred tous ces derniers temps! Mais quand je l'ai perdu j'étais plus jeune et plus robuste qu'aujourd'hui! Je me sens trop vieux et fatigué jusqu'à la moelle des os.» Estimation: 800/ 1.000 euros.
En ligne:
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=11430

Lot 258. Quatre lettres à Louise Colet
https://www.aguttes.com/lot/112804/15022836?
Exceptionnelle réunion de quatre L.A. à sa maîtresse Louise Colet, S.l., 1846, 8 pages in-4 et 4 pages in-12 à l'encre, une enveloppe conservée avec cachet.
Belle correspondance à sa maîtresse Louise Colet dans laquelle il est question de rupture. Une lettre est signée «Ton» par Flaubert et une lettre est datée par Louise Colet.
«Quand on cherche le plaisir on le trouve, mais le bonheur c'est un usurier qui vous fait rendre cent pour dix et je ne t'aurais pas aimé si tu eusses été une femme de plaisirs. Cela eût bien mieux valu et les gens d'esprit comme nous devraient s'en tenir là. Il faut mettre son coeur dans l'art, son esprit dans le commerce du monde, son corps où il se trouve bien. Adieu, tâche de m'oublier. Mais je ne t'oublierai jamais. Toi tu ne vois qu'aux extrémités des choses. Encore adieu n'importe tu me trouveras toujours.» Estimation: 25.000/30.000 euros.
En ligne (pour la lettre citée, 20 décembre 1846):
https://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=9732

VIENT DE PARAÎTRE

Œuvres

Œuvres complètes, t.IV, 1863-1874, Bibliothèque de la Pléiade, 2021.
Édition publiée sous la direction de Gisèle Séginger. Avec la collaboration de Philippe Dufour et Roxane Martin.
Ce volume contient: Le château des coeurs - L'Éducation sentimentale [1869] - Préface aux «Dernières chansons» de Louis Bouilhet - Lettre à la municipalité de Rouen - Le sexe faible - Le candidat - Appendices: esquisses, scénarios, brouillons, plans, listes, réception amicale et critique - L’Atelier de Flaubert.
http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade/OEuvres-completes136

Œuvres complètes, t.V, 1874-1880, Bibliothèque de la Pléiade, 2021.
Édition publiée sous la direction de Stéphanie Dord-Crouslé, Anne Herschberg Pierrot, Jacques Neefs et Pierre-Louis Rey.
Ce volume contient: La Tentation de saint Antoine [version de 1874] - Trois contes - Un coeur simple - La Légende de saint Julien l’Hospitalier - Hérodias - Bouvard et Pécuchet: chapitres I à X, [Pour le «Second volume»] (Scénario, Citations «Pour la copie», Le Catalogue des idées chic, Le Dictionnaire des idées reçues) - Appendices: scénarios, brouillons, plans, croquis, notes de lecture.
http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade/OEuvres-completes137

Album Gustave Flaubert, par Yvan Leclerc.
Les Albums de la Pléiade ne sont pas mis en vente, mais offerts gracieusement par les libraires, à l’occasion de la Quinzaine de la Pléiade, pour l’achat de trois volumes de la collection; les albums ne seront pas réimprimés.
http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Albums-de-la-Pleiade/Album-Gustave-Flaubert

Ouvrages

Thierry Dussard, Fantaisie vagabonde, Paulsen, 2021.
https://www.editionspaulsen.com/fantaisie-vagabonde-2262.html
À l’occasion des deux cents ans de la naissance de l’auteur de Madame Bovary, Thierry Dussard met le cap sur la Bretagne pour dévoiler un visage méconnu de Flaubert.
En 1847, Gustave Flaubert, le Normand, réalise avec son ami Maxime Du Camp, le tour de la Bretagne. Ils ont 25 ans, et découvrent une péninsule bretonne pauvre, d’avant le chemin de fer et l’instruction publique. Parti sur les pas du jeune auteur, Thierry Dussard évoque les lectures et les voyages qui l’ont marqué, confronte sa Bretagne à celle d’aujourd’hui et, en prenant au passage «Gust» par le col, il fait sortir de sa tanière l’ours qui avait voué sa vie entière à la littérature. En même temps, Dussard redonne la lumière à un fabuleux récit à quatre mains, Par les champs et par les grèves, un texte méconnu où l’on sent déjà toute l’ironie et la virtuosité du jeune écrivain.

Éric Le Calvez, La Méthode est trouvée, éditions Passage(s), 2021.
http://www.editionspassages.fr/collections/eric-le-calvez-la-methode-est-trouvee-madame-bovary/
Après avoir écrit de nombreuses œuvres de «jeunesse» dont seulement deux ont été publiées en 1837 dans Le Colibri, petit journal littéraire et artistique local, Gustave Flaubert commence en mai 1848 l’écriture de La Tentation de saint Antoine qui est un échec, selon ses amis Maxime Du Camp et Louis Bouilhet, à qui il en fait la lecture en septembre 1849; tout en se rongeant sur son futur littéraire, il part le 29 octobre pour un long périple en Orient avec Du Camp. De retour, il entame la rédaction de Madame Bovary le 19 septembre 1851, et ne termine le roman qu’au printemps 1856: il aura passé presque cinq ans à noircir ses pages de ratures, à les recopier, corriger encore, jusqu’à ce qu’il soit satisfait par le résultat obtenu, parfois fort tard. Madame Bovary paraît en six livraisons dans la Revue de Paris du 1er octobre au 15 décembre 1856 avant de subir un retentissant procès pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs au début de 1857. Après un violent réquisitoire d’Ernest Pinard, le procureur impérial, et une superbe plaidoirie de Jules Senard, l’auteur est acquitté le 7 février, tout comme Léon Laurent-Pichat, le rédacteur en chef de la revue et Auguste-Alexis Pillet, son imprimeur. Le roman sort en volume chez Michel Lévy en avril: le succès est considérable. C’est en écrivant ces pages que Flaubert trouve peu à peu «la méthode» qu’il continuera à appliquer pour ses oeuvres ultérieures, à quelques variations près. Cet ouvrage, consacré aux nombreux manuscrits du roman, montre l’écrivain au travail, en train de peiner longuement contre ce qu’il nomme lui-même «les affres du style».

Yvan Leclerc, Crimes écrits. La littérature en procès au XIXe siècle, Classiques Garnier, 2021 [réimpression de l’ouvrage paru chez Plon en 1991; bibliographie mise à jour].
https://classiques-garnier.com/crimes-ecrits-la-litterature-en-proces-au-xixe-siecle.html
En 1857, Madame Bovary et Les Fleurs du mal sont traduits en justice. Tout au long du XIXe siècle, de nombreux autres livres font l’objet de poursuites pour «offense à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs». Que se passe-t-il quand le Code pénal rencontre les codes esthétiques?

Joëlle Robert, Un rêve de Flaubert. Vieille, chapeau, Présidente, éditions Passage(s), 2021.
http://www.editionspassages.fr/collections/joelle-robert-un-reve-de-flaubert-vieille-chapeau-presidente/
« Vieille, chapeau, Présidente » est le titre étrange donné par Flaubert au récit d’un rêve, survenu à une date importante. Ce 3 mars 1856, Gustave vient d’enterrer Emma en achevant Madame Bovary et il se trouve devant un dilemme: doit-il confier ce roman à un éditeur ? Écrivain depuis l’âge de neuf ans, il n’a encore rien publié et des centaines de pages s’entassent dans ses tiroirs.
Cette angoisse entre en résonance avec différents événements douloureux de sa vie, les décès de son père, de sa soeur, de son ami, Alfred Le Poittevin, donnant au songe une allure funèbre; mais il y a aussi dans ce rêve la rencontre de femmes aimées, dont l’ombre surgit dans les multiples détails de cette fantasmagorie onirique.
En croisant les données biographiques de l’écrivain, qui apparaissent dans la correspondance, et en les mettant en résonance avec le rêve, on peut donner du sens à ce cauchemar et découvrir un « Flaubert par lui-même », tel qu’il aurait pu se raconter s’il s’était allongé sur le divan d’un psychanalyste.

Moulay Youssef Soussou, Flaubert. Évolutions et métamorphoses du style, L’Harmattan, 2021.
https://www.editions-harmattan.fr/livre-flaubert_evolution_et_metamorphose_du_style_moulay_youssef_soussou-9782343220895-68375.html
Malgré sa réputation d’homme-plume, de maître de style parfait ou de modèle du bien écrire, Flaubert a tout sauf un style. Voulant devenir un grand écrivain, il travaille, se tourmente et s’exerce toute sa vie à transformer sa manière d’écrire. Approche génético-stylistique à l’appui, à travers les nombreuses étapes de la rédaction et les différents types de manuscrits, Moulay Youssef Soussou essaie d’établir une «archéologie» ou ce que Flaubert lui-même appelle une «anatomie du style».
Il s’agit de dépister et scruter les procédés stylistiques de Flaubert afin de comprendre les tenants et les aboutissants d’une manière d’écriture très importante dans l’histoire de la littérature française et dont l’impact sera tellement lourd à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Comment et pourquoi Flaubert transforme-t-il son style? Comment le style de cet écrivain évolue-t-il, d’une part l’oeuvre de jeunesse et d’autre part les brouillons de Madame Bovary, des premières ébauches jusqu’au manuscrit définitif?
Une analyse inédite qui dissèque le style de Flaubert à l’état naissant et associe deux approches rigoureuses.

La Normandie de Flaubert, Éditions des Falaises, 2021
Textes: Amis de Flaubert et de Maupassant. Photos: Éric Bénard.
https://editionsdesfalaises.fr/produit/normandie-de-flaubert
Auteurs: Gilles Cléroux, Sophie Demoy, Arlette Dubois, Joël Dupressoir, Bénédicte Duthion, Danielle Girard, Yvan Leclerc, Anne-Bénédicte Levollant, Yannick Marec, David Michon, Françoise Mobihan, Guy Pessiot, Joëlle Robert, François Vanoosthuyse.

Revue

Flaubert. Revue critique et génétique, n°24, 2020
«Médiations flaubertiennes»
Sous la direction de Juliette Azoulai et Florence Pellegrini
https://journals.openedition.org/flaubert/4075

JulietteAzoulai et Florence Pellegrini
Médiations flaubertiennes
DONNER À LIRE FLAUBERT
Stéphanie Dord-Crouslé
Établir le texte de Trois contes
Florence Pellegrini
«On n’aime pas la littérature»: Flaubert et l’institution scolaire
TRADUIRE ET ÉDITER FLAUBERT EN LANGUE ÉTRANGÈRE
Aurélie Barjonet
La diffusion de Flaubert en Allemagne, traductions contemporaines (2006-2018)
Hans Färnlöf
La médiation de Madame Bovary en Suède
Norioki Sugaya
Réflexion sur l’indécidable flaubertien: à partir de la traduction de Bouvard et Pécuchet en japonais
CRÉER D’APRÈS FLAUBERT
Vanessa Guignery
Le Perroquet de Flaubert de Julian Barnes: genèse d’une passion littéraire
François Vanoosthuyse
Anamorphoses d’Emma. Pour une histoire de l’adaptation filmique
AUTOUR DU BOVARYSME COMME PENSÉE DE LA MÉDIATION
Atsushi Yamazaki
Suggestion et médiation: du bovarysme au bouvardisme
Gersende Plissonneau
De quelques variations contemporaines sur Madame Bovary: vers une conception énergétique de la lecture?

Articles

(< Benoît Melançon)
Juliette Douillet, «De l’influence romantique à l’impersonnalité. Représentations de Flaubert dans sa correspondance de jeunesse», dans Récits de vie et pratiques de sociabilité. 1680-1850, dir. Weerdt-Pilorge (Marie-Paule de), Stefanovska (Malina), coll. «Rencontres», série Le dix-huitième siècle, n°35, 2021, p.125-138.
https://classiques-garnier.com/recits-de-vie-et-pratiques-de-sociabilite-1680-1850-de-l-influence-romantique-a-l-impersonnalite.html

Biagio Maggauda, Le Traité des délits de Joseph-Pierre Chassan: une nouvelle source pour L’Éducation sentimentale, Flaubert, revue critique et génétique, 2020.
https://journals.openedition.org/flaubert/4223

Compte rendu
Rêve d’Orient. Plans et scénarios de Salammbô, édition et introduction par Atsuko Ogane, Genève, Droz, 2016. Cabane fantastique, édition diplomatique de la deuxième version (1856) de La Tentation de saint Antoine, édition et introduction par Atsuko Ogane, Genève, Droz, 2021. Compte rendu par Juliette Azoulai sur Flaubert, revue critique et génétique, 2021.
https://journals.openedition.org/flaubert/4219

SUR LA TOILE

Jennifer Yee
Making Madame Bovary’s Wedding Cake Micro-Fund Project Announcement
https://www.torch.ox.ac.uk/article/making-madame-bovarys-wedding-cake-micro-fund-project-announcement
We are delighted to announce that Professor Jennifer Yee has been awarded a TORCH Humanities micro-fund grant for her project to create a real-life version of the wedding cake from Gustave Flaubert’s 1857 novel Madame Bovary. This is a highly original way of marking the bicentenary of Flaubert’s birth (on the 12th December 1821). It is also an opportunity for the French Sub-Faculty to work with a well-known local institution, the Oxford Cake Shop, on a unique project. Making the cake will bring attention to an overlooked aspect of Flaubert’s famous novel: the strange, tragi-comic object that is the Bovarys’ wedding cake, which sums up Emma Bovary’s impossible, ridiculous, but heart-felt Romantic aspirations. Flaubert’s detailed description of the cake reflects his interest in kitsch and in outdated visual tropes, which is much less well-known than the use of verbal clichés and stereotypes in his writing.

(< Benoît Melançon)
Comment devenir un auteur à succès (ou, à défaut, un critique acerbe).
Romans rebaptisés: L’Éducation sentimentale > Le Learning émotionnel.
https://twitter.com/LaMineComics/status/1381907170518835203/photo/1

(< Isabelle de Latour)
Douaraïd Souissi, «Salammbô, Carthage», sur le site L’oeil de la photographie
https://loeildelaphotographie.com/fr/douraid-souissi-salammbo-carthage/?ct=t%28Newsletter+FR+04162021%29

(< Benoît Melançon)
Jean-François Nadeau, «La dépossession», Le Devoir, 19 avril 2021.
Il appartenait à un Canadien de présenter un compatriote que Bouvard et Pécuchet auraient bien voulu rencontrer: «Ils prirent en note dans le Dictionnaire des sciences médicales, les exemples d’accouchement, de longévité, d’obésité et de constipation extraordinaires. Que n’avaient-ils connu le fameux Canadien de Beaumont.»
https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/599052/la-depossession

DIVERS

Flaubert écrit dans un courrier à Louise Colet du 20 mars 1852 qu’il connaît les gendres de Jules Senard. Jean Bruneau indique dans la note concernant cette lettre: «Lucile Senard était fille unique; Flaubert pense sans doute aux deux frères Baudry» (Correspondance, Bibl. de la Pléiade, t.II, p.1055). En réalité, Senard eut trois filles dont deux se marièrent, Lucile, le 31 mai 1845, avec Frédéric Baudry, et Anna, le 5 janvier 1848, avec Achille Loysel. Achille avait comme Frédéric connu Flaubert dans sa jeunesse. Il fut membre puis président du Conseil de préfecture du département de la Seine, instance chargée des contentieux administratifs. En décembre 1857, il conseilla à Flaubert, menacé d’un procès, de se renseigner «avant de faire de nouvelles démarches au ministère [de l’Intérieur] sur ce qu’a fait Madame la princesse de Beauvau, soit auprès du ministre, soit auprès de l’Impératrice» (Correspondance, t.II, p.1337).
Note communiquée par Jean-Luc Brière.




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales