ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

François OSWALD
Le Gaulois, jeudi 12 mars 1874

BRUITS DE COULISSES

__________

 

Ce soir :

Au Vaudeville, première représentation du Candidat.

Aux Variétés, reprise de l’Ile de Tulipatan, avec Mme Aline Duval dans le rôle créé par la pauvre maman Thierret.

[…]

``````````

La répétition générale de Séparé de corps, de M. Émile Bergerat, et du Candidat, de Gustave Flaubert, a été très courue hier. Il y avait une bonne demie-salle. Beaucoup d’amis des auteurs et d’intimes de la maison, et quelques représentants de la presse.

Les deux pièces ont fort bien marché, sans accroc ni manque de mémoire.

La mise en scène des deuxième et troisième actes, assez difficile à cause du nombre de personnages qui prennent part à l’action, m’a paru très bien réglée.

Je n’ai pas ici à apprécier la pièce et ne veux point préjuger du succès.

Le Candidat réunira-t-il la majorité des suffrages ? C’est ce que nous verrons ce soir.

Il s’est passé un incident assez drôle au baisser du rideau du dernier acte.

Le mot de la fin, peu digne de l’auteur de ce chef-d’œuvre qu’on appelle Madame Bovary, n’ayant pas été compris des assistants, ceux-ci se sont regardés pendant quelques instants avant de se décider à quitter la salle. On ne pouvait croire que la pièce était finie. […]



[Document saisi par François Lapèlerie, avril 2012.]


Mentions légales