ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Figaro, 12 octobre 1856, p. 5

« Petit Bulletin de la Grande Armée littéraire »

Madame Bovary est une étude de mœurs de province que M. Gustave Flaubert publie à la Revue de Paris. — Un officier de santé, nigaud à l’extrême, vrai mannequin de baudruche mal gonflé, tue une première femme par son inertie, et fait tout ce qu’il faut pour être framboisé par la seconde.

L’action est habilement conduite, les caractères pris sur le vif et curieusement observés. À ce mérite s’en joint un autre plus précieux à mon sens, c’est une langue sobre, précise, ennemie de l’emphase. Toutefois, M. Flaubert, qui me paraît jusqu’ici fort épris du réel devra bien se garder de glisser dans le vulgaire ; il gâterait ainsi de belles qualités.



[Document saisi par Joëlle Robert, 2008.]


Mentions légales