ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Auguste VILLEMOT
L'Indépendance Belge, 3 janvier 1857

COURRIER DE PARIS

[...] Un écrivain inédit vient de débuter avec éclat dans la Revue de Paris par un roman intitulé Madame Bovary. - Je donne cette impression qui est celle de tous nos amis littéraires, sans la discuter autrement, n'ayant pas encore lu l'ouvrage signalé. - Malheureusement les dieux jaloux continuent à persécuter les mortels heureux. - Les dieux sont représentés ici par les agents du parquet qui poursuivent la Revue de Paris, dans la personne de Mme Bovary, pour attentat à la pudeur. - Quelles que soient les mœurs de Mme Bovary, j'aime à penser que son éditeur responsable ne sera pas condamné à avoir la tête tranchée comme le chien d'Ancône, ni brûlé comme l'anthropophage de la Spezia. - Je connais et j'aime beaucoup M. Laurent Pichat, et si on faisait défiler tous les écrivains autour de son bûcher, j'avoue que, pour mon compte, je trouverais cette cérémonie maussade, et lui aussi. [...]

[Document saisi par Emmanuel Vincent, 2006.]


Mentions légales